6 bonnes raisons de choisir la navigation « voile-aviron » sans restriction

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

En plus de sa bonne bouille de canot traditionnel, un voile-aviron est un bateau léger et passe-partout qui procure beaucoup de plaisir à peu de frais. Le choix de naviguer en toute simplicité !

La voile a le vent en poupe ! Il faut dire que ces bateaux minimalistes réunissent tout un panel d’atouts : silhouette traditionnelle, grande facilité de stockage, de transport et de mise en œuvre. Leur poids les rend faciles à manipuler et ils se montent en quelques minutes. Ils sont souvent assez navigables pour des excursions d’une journée en famille. Un choix raisonnable pour ceux qui veulent s’amuser sur l’eau tout en limitant les contraintes.

Style et gréement traditionnel

La plupart des chaloupes sont inspirées des canots traditionnels, ce qui leur donne une silhouette attrayante. Cet aspect est encore accentué par des appareils « à l’ancienne » qui procurent des sensations différentes une fois qu’on a découvert comment les faire fonctionner. Ces appareils tiers ne sont pas seulement là pour être beaux, ils sont aussi extrêmement faciles à configurer.

Rapidité de mise en œuvre

Un canoë à voile pèse souvent moins de 250 kg, ce qui permet à une seule personne de le manier sur la cale. Le mât est généralement installé sans fils de rupture. Le bateau est équipé et prêt à naviguer en dix minutes. Une telle facilité de mise en œuvre permet d’effectuer autant de trajets impromptus que vous le souhaitez.

À LIRE  Faits saillants de l'exposition

Un transport facile

Une remorque légère suffit, et donc un véhicule tracteur tout aussi léger. Pas besoin de 4×4. La remorque n’a pas de carte grise et l’assurance est une voiture. Ici aussi, il est facile de rejoindre l’engouement pour les sorties en mer ou en rivière. Ce n’est d’ailleurs pas le dernier avantage de ce type de bateau qu’il puisse vous suivre partout où vous allez, que ce soit sur un lac de montagne ou pour découvrir de nouvelles eaux.

Une place de garage

Entre deux sorties, le bateau peut rester au garage, ou même sous l’auvent du jardin. Aucune connexion ou stockage requis. Cela permet de prolonger la saison de navigation lorsque l’on a de l’eau à proximité de chez soi, mais aussi de bricoler le bateau à la maison.

Une construction accessible

Parce qu’il s’agit de bateaux simples et légers, nombre de propriétaires les construisent à partir de plans ou de kits. Les chantiers navals proposent toutes les pièces de contreplaqué découpées avec une machine à commande numérique, qui offre une précision autrement inaccessible à l’amateur. Quelques mois de travail passionnant et votre bateau est prêt à naviguer.

Des bateaux à tout faire

Bien que les formes traditionnelles constituent la grande majorité de la flotte, il existe des navires multifils. Il existe également des versions modernes en polyester. Tous ces bateaux ont en commun la manoeuvrabilité qui leur permet de travailler sans moteur, de « beach » sur la plage ou de s’aventurer dans les rias où les autres ne vont pas.

À LIRE  L'origine du bonheur estival : en 1811, sur les traces d'un touriste nommé Stendhal

Faire plus avec moins, quelle meilleure définition du minimalisme ? Un voilier à rames permet d’aller « aux îles », en solitaire avec ou sans vent. Il sait se faire oublier hors période de navigation et ne jamais être un fardeau pour son propriétaire. Quel autre bateau peut dire ça ?