A Clamecy, il retrouve le voleur et les pièces de sa moto sur internet

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Amusante surprise pour ce Clamecycois, qui après s’être fait voler son vélo en 2021, le retrouve en pièces détachées sur des sites de vente en ligne.

Il l’a remarqué le samedi 9 juillet en parcourant les sites Le Bon coin et Market Place (page shopping Facebook). Avant même d’avertir les gendarmes, auprès desquels il avait porté plainte après le vol, il a lui-même pris contact avec le voleur présumé, âgé de 28 ans.

Faussement intéressé par le rachat de son bien, il contacte le « vendeur », obtient un rendez-vous, une adresse et un numéro de téléphone.

Un homme en urgence vitale absolue après une chute dans le canal du Nivernais

Il a alors alerté la police. Grâce au numéro et à l’adresse, la brigade de Clamecy identifie facilement le désormais mis en cause, connu de la justice pour des faits de… recel de biens issus d’un vol. Ici alors.

Malgré les investigations lancées par les gendarmes, la victime se rend au rendez-vous fixé pour « l’achat » de ces pièces ce mercredi 27 juillet. Intelligents, ils envoient tous un émissaire. Le propriétaire de la moto, un parent capable de reconnaître les pièces, et le voleur présumé, un ami.

L’ami, 20 ans, se présente à la réunion tenue au centre de Clamecy, et le proche du lésé, qui reconnaît les documents, prévient les gendarmes.

Le jeune homme a été immédiatement interpellé, puis interrogé pendant sa garde à vue, a précisé le procureur adjoint Paul-Edouard Lallois.

Devant le tribunal en janvier prochain

Devant le tribunal en janvier prochain

Peu bavard au début, il finit par tout expliquer à la police : un ami – le prévenu – lui a demandé de faire cette vente, car vraisemblablement il ne peut plus s’en occuper. Mais il lui assure qu’il ignorait que ces objets provenaient d’un vol.

À LIRE  Récupérez votre voiture pour mieux l'acheter

Quelques minutes après sa compagne, le prévenu est également interpellé et écouté. Le substitut du procureur de la République, Paul-Edouard Lallois, rapporte que le suspect nie les faits en bloc. Il nous assure avoir acheté ces pièces d’occasion à Auxerre, de manière tout à fait légale. C’est donc un pur hasard si les pièces appartiennent à un autre Clamecycois qui habite à une centaine de mètres de sa maison.

Un touriste décède lors d’une sortie en ski nautique sur le lac des Settons

Une version qui peine à convaincre les gendarmes, comme le procureur, qui ordonne la perquisition du domicile du voleur présumé. 1 600 euros en espèces ont été retrouvés, qui ont été saisis par la Justice.

A l’issue de sa garde à vue, le prévenu a continué à nier les faits. Il aura tout le temps de s’expliquer, ou pas, devant le tribunal correctionnel de Nevers le 4 janvier 2023, où il sera jugé pour avoir reçu des biens d’un vol, en état de récidive, précise Paul-Edouard Lallois.