A Vergèze, la réhabilitation des installations sportives coûte 600 000 €

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Suite aux inondations de septembre 2021, de nombreuses infrastructures de la ville, notamment sportives, ont été endommagées et sont en cours de restauration. Cela a mis à rude épreuve les différents services municipaux.

Ainsi la toiture du gymnase du Levant a été refaite « mais on se rend compte qu’il y a encore des remontées d’humidité. Il faut donc la revoir », explique Daniel Conrazier, adjoint sportif. Au stade Perrier, la réfection des clôtures dégradées est en cours. Le réaménagement des vestiaires – l’EPV compte désormais de nombreuses équipes féminines – et des tribunes est également à l’étude : « Agrandir ou tout refaire ? »

L’accès au boulodrome a été refait, tout comme les accès au parcours de santé et au jardin public. Tous les regards ont été restaurés ou nettoyés. Au tennis, le court n°3 entièrement refait sera terminé fin novembre. Le terrain communal recevra une clôture et la surface sera restaurée.

Pratiquer le sport dans de bonnes conditions

Dans la salle Gym’Art les tapis ont été remplacés, les trois fosses ont été renouvelées, les plateformes et le système d’atterrissage pour le tumbling ont été améliorés.

Les tatamis et les protections murales ont été remplacés dans le dojo, ainsi que les nattes de la salle de gym-karaté-aikido. Dans le panier : moquette, isolation et peinture refaites. À l’école élémentaire, les tapis de la salle d’escalade ont été changés. Le tout pour environ 600.000 euros à verser par la Municipalité « en attendant des assurances et des aides de la Région pour que les démarches soient bouclées dans les délais ».

Au stade de Diagana, la réfection de la piste d’athlétisme et la restauration du gazon du terrain de football sont à l’étude. L’installation de systèmes photovoltaïques sur certains bâtiments est également prévue, notamment le terrain de sport et le court de tennis. « La municipalité doit pouvoir répondre à une demande des clubs qui ont retrouvé une belle dynamique après le Covid. Vergèze c’est, au total, 92 associations, 5 300 licenciés dont 1 450 Vergezois. Nous voulons que tous les Vergezois aient accès au sport. et qui peuvent pratiquer dans de bonnes conditions malgré les coûts. Le tissu social et le sport sont des paramètres de la qualité de vie », a conclu Daniel Conrazier.

À LIRE  Urgences dentaires : dimanche, soir... comment trouver un dentiste à Caen ?

Correspondant Midi Libre : 06 32 32 33 98