Afin d’accélérer son développement, Lepermislibre s’engage à …

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

(BFM Bourse) – Le pionnier de l’auto-école en ligne entend devenir le leader de l’enseignement de la conduite sur une plateforme dématérialisée.

Lepermislibre en passe de devenir la première introduction en bourse de l’année sur la place de Paris ? L’entreprise aurait alors la lourde tâche de redynamiser un marché sinistré en 2022.

Présentée comme la pionnière de l’auto-école en ligne, l’entreprise entend révolutionner l’apprentissage du code de la route et la conduite à l’ère numérique. L’entreprise explique proposer une offre pédagogique « en rupture avec les acteurs traditionnels », plus proche des nouveaux usages et modes de vie de la génération qui a grandi avec le développement du numérique. Lepermislibre est la première auto-école en ligne agréée par l’état depuis 2014.

L’entreprise revendique un chiffre d’affaires multiplié par 7 entre 2019 et 2021 et ambitionne de devenir le leader français des cours de conduite en ligne. C’est pour financer l’accélération de sa croissance que Lepermislibre pilote actuellement son projet d’introduction en bourse. L’Autorité des marchés financiers (AMF) vient d’enregistrer le document de référence de la société Lepermislibre, première étape en vue d’une introduction sur Euronext Growth Paris.

« L’auto-école traditionnelle, comme d’autres filières auparavant, n’est plus adaptée aux nouveaux besoins de cette génération digital native et doit impérativement se réinventer, alors même que le permis de conduire est le premier examen en France avant le bac ! C’est ce constat qui est resté au coeur de la création de notre entreprise à Lyon il y a plus de 8 ans », expliquent Lucas Tournel et Romain Durand, co-fondateurs de Lepermislibre.

Le permis : premier examen de France, devant le bac

L’obtention du permis de conduire est un véritable rite de passage à l’âge adulte et marque une étape vers l’autonomie. Cette phase de la vie est pour certains une véritable épreuve dans le sens de l’insertion sociale et professionnelle, ce qui en fait le premier examen avant le bac. « Ce sésame est aujourd’hui considéré comme indispensable pour 86% des jeunes de 18 à 26 ans, car il est à la fois un passeport pour l’emploi, facilite l’insertion sociale et économique et est synonyme d’autonomie et d’indépendance pour le gagnant », rappelle Lepermislibre.

À LIRE  Vitesse, drogue... La sacrée collection des gendarmes d'Eure-et-Loir...

Il y a donc plus de 1,2 million de candidats chaque année pour obtenir le précieux sésame. L’entreprise estime ainsi ce marché à environ 2,2 milliards d’euros en France et s’appuie sur sa plateforme propriétaire pour proposer une offre plus proche des nouveaux usages et modes de vie de la génération qui a grandi avec le développement du numérique.

Lepermislibre fédère une communauté de 900 enseignants et propose des formations modulables avec « une liberté sans précédent de consommer des heures de conduite, 7 jours sur 7, de 6h00 à 23h00, depuis plus de 500 villes de France et sur 1 480 points de rendez-vous. , ce qui permet de s’affranchir des contraintes de temps et de lieu ».

« Ces avantages, combinés à un tarif 30% moins cher qu’une auto-école traditionnelle, ont déjà attiré plus de 360 ​​000 candidats inscrits sur la plateforme depuis sa création pour suivre la formation au code de la route et à la conduite » ajoute l’entreprise.

Pour la seule année 2021, Lepermislibre précise avoir accompagné 110 000 candidats à l’examen du permis de conduire, ce qui représente une augmentation de 44% par rapport à 2020. Sur les trois dernières années, l’entreprise déclare avoir réalisé une activité multipliée par 7, donc  » exclusivement biologique ». Ainsi, en 2021 Lepermislibre a vu son chiffre d’affaires de 12,1 millions d’euros, en croissance de 182% par rapport à l’exercice précédent et à 14,8 millions d’euros (en données non révisées) en 2022.

Devenir le leader français de l’enseignement de la conduite

Lepermislibre se considère prêt à franchir une nouvelle étape dans son développement. Pour y parvenir, l’entreprise entend poursuivre « une stratégie offensive » articulée autour de 3 grands axes qu’elle juge stratégiques. Lepermislibre entend accélérer sa notoriété sur le territoire national avec des campagnes d’affichage et des actions de communication dédiées.

À LIRE  Essai vidéo : Royal Enfield HNTR (Hunter) 2023

Elle prévoit également de resserrer sa couverture géographique en ciblant désormais les villes de moins de 50 000 habitants où Lepermislibre est peu ou pas présent. L’entreprise entend également développer son réseau d’enseignants partenaires dans les grandes villes où l’entreprise est déjà implantée.

Accélérer la croissance de Lepermislibre, c’est aussi enrichir et diversifier l’offre. Depuis le second semestre 2022, la société a accéléré la diffusion de son offre de courtage et compte lancer sa propre offre d’assurance fin 2023, intégrant le potentiel data dans le ciblage des conducteurs, en partenariat avec un acteur majeur du secteur. .

La stratégie présentée par Lepermislibre doit permettre à l’entreprise d’atteindre la rentabilité opérationnelle (au niveau du résultat brut d’exploitation, EBITDA) d’ici fin 2024 et de réaliser un chiffre d’affaires compris entre 45 et 50 millions d’euros dès 2025 avec une marge brute de plus de 30 % %. L’objectif présenté par l’entreprise externalise un taux de croissance moyen pondéré (TCAC) d’environ 40 % par an entre 2021 et 2025.

Sabrina Sadgui – ©2023 BFM Bourse