Après avoir bouleversé le marché, le Lyonnais Le Permis Libre veut …

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

C’était la première auto-école en ligne agréée par l’État en 2014. Un statut de pionnier qui avait beaucoup retenu l’attention des acteurs traditionnels de l’apprentissage de la conduite depuis son lancement. Il a dû faire face à de nombreux procès et procédures et en 2018 il a même été menacé d’un arrêt administratif de plusieurs mois. Bref, la journée du pionnier de l’auto-école en ligne lyonnaise n’a pas été des plus sereines jusqu’à présent. Ce n’est qu’à partir de 2019 que Le Permis Libre – plateforme de mise en relation entre moniteurs de conduite professionnels (indépendants) et candidats au permis de conduire – pourra avancer plus sereinement.

« Nous avons passé les cinq premières années de notre entreprise entre procédures et défis divers, alors que notre modèle est vertueux. Nos tarifs sont 35% inférieurs à une auto-école traditionnelle, et nos professeurs indépendants sont payés 40% de plus que la moyenne des moniteurs rémunérés. En 2019, tout s’est éclairci de manière inattendue. Nous avons gagné toutes nos procédures, il n’y avait plus d’ambiguïté sur nos permis d’exercice et notre régime d’exploitation.

« Par ailleurs, le mode d’attribution des places pour l’examen pratique a également été complètement revu depuis l’année dernière. Maintenant, c’est beaucoup plus équilibré et on peut proposer des places d’examen de 30 jours à tous nos élèves, alors qu’avant on était absents au moins six mois », explique Romain Durand, co-fondateur du Permis Libre, assurant que ce n’est pas autrement la cas de requalification en contrat de travail par ses prestataires d’études.

Résultat : des feux au vert foncé et des ventes multipliées par sept en deux ans, avec un chiffre d’affaires 2022 de 14,8 millions d’euros (82 salariés ; 950 enseignants indépendants ; 360 000 candidats inscrits depuis la création) et une présence dans 500 villes françaises.

Asseoir sa légitimité

Pour asseoir encore plus sa légitimité, le numéro 2 des auto-écoles en ligne en France (derrière Ornikar et devant En Voiture Simone) a décidé de s’introduire sur Euronext Growth. Ce document de référence vient d’être visé par l’AMF, première étape majeure avant l’introduction en bourse à la fin du mois.

« Nous sommes la première auto-école à entrer en bourse, ce qui nous permet de renforcer encore notre notoriété et notre légitimité. Ce statut de société cotée apporte une sécurisation supplémentaire en cas de besoin.

Cette cotation sur Euronext Growth permet également à la PME lyonnaise de financer son développement. Au cours de ses 8 premières années de vie, il n’avait jusqu’ici attiré « que » six millions d’euros, dont cinq millions d’euros auprès de deux fonds d’investissement début 2022.

Limitation de la communication financière oblige, le montant prévu d’augmentation en bourse n’a pas encore été publié, mais il devrait permettre à Lepermislibre de réorienter sa stratégie autour de trois axes principaux : accélérer sa reconnaissance nationale à travers une vaste campagne de communication dans les grandes et moyennes entreprises entreprises. pour les grandes villes, densifier son maillage territorial (notamment dans les villes de moins de 50 000 habitants, où il est actuellement peu répandu) et enrichir son offre, notamment en termes de conduite écologique.

Fin 2023, le Lyonnais devrait également déployer sa propre offre d’assurance qui intègre le potentiel de la data pour cibler les conducteurs.

Devenir le numéro 1 du secteur

Permis Libre vise une rentabilité opérationnelle en 2024 et un chiffre d’affaires d’environ 45 à 50 millions d’euros l’an prochain, avec une marge brute supérieure à 30 %. « Il nous a fallu 10 ans pour atteindre la rentabilité opérationnelle, c’est vrai, mais ce retard n’est pas lié à notre business model, qui est très performant. Nous avons été empêchés de travailler pendant longtemps. Nous n’avons vraiment progressé que depuis 2019″, souligne le co-fondateur.

À LIRE  Les auto-écoles en ligne arrivent

« Le modèle d’auto-école traditionnel a rattrapé son temps. Il n’est plus adapté aux besoins des générations de digital natives. Il faut absolument le réinventer. N’oublions pas que le permis de conduire est le premier examen en France, devant le baccalauréat, avec 1,2 million de candidats (NDLR : étude Observatoire des métiers de l’entretien automobile juillet 2022) et un marché en France d’environ 2,2 milliards d’euros (NDLR : Xerf étude 2021) » .

Le Permis Libre ambitionne de devenir à terme le leader en France, dépassant Ornikar qui a levé 100 M€ en 2021 et réalisé un chiffre d’affaires de 45 M€ en 2021 (dernier chiffre d’affaires publié).

Newsletter – Auvergne-Rhône-Alpes

Du lundi au vendredi à 19h00, vous pouvez obtenir les principales nouvelles sur

Inscription à la newsletter Auvergne-Rhône-Alpes

Région Auvergne-Rhône-Alpes

Créer un compte

Merci pour votre inscription !

Dernières nouvelles du lundi au vendredi

Votre boîte aux lettres à 19h00.

Dernière étape : Confirmez votre inscription dans le mail que vous venez de recevoir.

Inscription à la newsletter Économie en Rhône-Alpes

N’oubliez pas de vérifier vos spams.

A très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,

Inscription à la newsletter Auvergne-Rhône-Alpes

Edito de La Tribune.

Connexion à mon compte

Dernières nouvelles tous les jeudis

Merci pour votre inscription !

Dans votre boîte mail à 9h.

Vous êtes déjà inscrit !

Souhaitez-vous vous inscrire à la newsletter ?

Réinitialisez votre mot de passe

Dernières nouvelles du lundi au vendredi

Email envoyé !

Votre boîte aux lettres à 19h00.

je n’ai pas encore de compte