Arroser le jardin et les potagers en période de pénurie d’eau : 8 conseils

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Maintenant, nous devons considérer : les vagues de chaleur et les sécheresses. Des températures pour certaines canicules, qui entraînent des mesures d’étanchéité pour faire face à l’assèchement des nappes phréatiques. L’eau naturelle qui en 2022 s’est asséchée en février. Alors comment arroser son jardin comme un potager et le préserver en période de restriction d’eau ? Nos recommandations pour l’allaitement et la protection.

Publié le 11 juillet 2022 à 17h32

Peut-on arroser son jardin et son potager en cas de restriction d’eau ?

Peut-on arroser son jardin et son potager en cas de restriction d’eau ?

Ce n’est un secret pour personne que l’eau est une chose fragile qu’il faut protéger en période de sécheresse. Lorsqu’elle est terminée ou juste pour prévenir une éventuelle pénurie, les dirigeants peuvent prendre des mesures particulières pour limiter, voire arrêter l’utilisation de l’eau dans certaines zones. Restrictions que vous pouvez consulter sur le site Propulvia. Les étapes ont décidé de répondre à différents seuils (sécurité, alerte, alerte alerte, crise), chacun avec des conséquences en fonction des utilisateurs (personnes, agriculteurs, industriels) :

Lorsque l’eau est bloquée, des policiers de l’administration locale, des gardes ruraux et des agents de protection de l’environnement mènent des enquêtes, dans le but de sensibiliser le public à cette question importante qu’est l’environnement. Cependant, ces contrôles peuvent entraîner une amende avec une amende de classe 5 pouvant aller jusqu’à 1 500 euros, voire 3 000 euros en cas de récidive.

Prendre soin du jardin et du potager en période de restriction d’eau

Prendre soin du jardin et du potager en période de restriction d’eau

Pendant les restrictions d’eau, pas question de laisser sécher son jardin et son potager. Il existe des solutions environnementales et économiques.

1- Maintenez le sol humide en paillant et ombrageant

La première chose à faire est d’empêcher votre sol de se dessécher en retenant le plus d’humidité possible. Vous pourrez ainsi désherber votre potager ainsi que vos plantes, arbustes et autres végétaux, pour retarder l’évaporation de l’eau. Il existe de nombreux types de graminées, certaines sont efficaces par temps chaud, comme la paille, les orties, les fougères et autres graminées.

À LIRE  A Caudebec-lès-Elbeuf, la médiathèque s'enracine dans la médiathèque

A lire aussi : Comment protéger les plants de tomates par temps chaud ?

2 – Ne tondez plus la pelouse pour préserver la fraîcheur

Quand il fait chaud, mieux vaut arrêter de tondre sa pelouse. En effet, les graminées longues, comme le gazon, permettent de retenir l’humidité au niveau du sol et de le garder frais. Si votre pelouse jaunit, ce n’est pas grave, il est toujours temps de la tondre ensuite et à la première averse, elle redeviendra verte !

A lire aussi : Pelouse jaunie par le soleil : conseils pour éviter l’herbe sèche

3 – Utilisez l’eau de pluie

Lors de l’imperméabilisation, utiliser l’eau de pluie récupérée est une bonne solution, si vous installez un récupérateur d’eau au-dessus. Si ce n’est pas le cas, il est temps d’en installer un qui servira en général lors des futures périodes de restriction d’eau.

Lisez aussi : Comment connecter votre collecteur d’eau ?

4 – Réutilisez l’eau de lavage et de cuisson des légumes

Dans cette perspective économique et environnementale, pensez à utiliser l’eau des installations de lavage et de cuisson pour arroser le potager et le jardin. Votre gel douche peut également être utilisé, veillez à n’utiliser que des savons et des gels douche les plus naturels possible.

4 – Préférez l’arrosage goutte à goutte

Les systèmes goutte à goutte (utilisés pendant la période d’irrigation autorisée s’ils ne sont pas autorisés en raison de la loi) permettent d’amener l’eau directement aux pieds des plantes, pour augmenter leur puits d’irrigation. Vous ne pouvez donc l’ouvrir que quelques minutes, de préférence la nuit, pour apporter un peu d’eau à vos champs.

5 – Créez un ombrage pour les plantes fragiles comme les jeunes pousses

Les plantes plus sensibles à la sécheresse, comme les plantes à fleurs, peuvent être protégées du soleil par des ombrières ou d’autres structures qui les protègent des rayons directs. Vous pouvez facilement le trouver au milieu du jardin, bien qu’il soit possible de le fabriquer vous-même avec du papier et trois piquets (bâtons) pour l’attacher. Les petites pousses peuvent être arrosées avec des boîtes surélevées, ce qui permet à l’air d’entrer tout en créant de l’ombre.

6 – Éliminez les fleurs fanées et autres parties asséchées de vos plantes

Pendant l’été chaud, les plantes sont testées, alors facilitez-leur la tâche en enlevant les fleurs séchées et les autres parties de vos plantes, afin qu’elles puissent se concentrer sur le maintien des parties en vie.

À LIRE  Avec la canicule : 5 conseils indispensables pour préserver vos plantes de la chaleur

7 – Déplacez à l’ombre les plantes en pot qui demandent beaucoup d’eau

Les plantes en pot sont plus sensibles à la sécheresse que les plantes en pleine terre, car leurs racines ne peuvent pas puiser l’humidité en profondeur. Mais ils ont un avantage : ils peuvent être déplacés ! N’oubliez pas d’ombrager les plantes qui ont le plus besoin d’eau.

A lire aussi : Stockage de la chaleur : 6 astuces pour économiser la chaleur dans les pots et jardinières

8 – Respectez les périodes d’arrosage autorisées en arrosant le plus efficacement possible

Pendant les périodes où l’arrosage est autorisé, profitez-en pour bien arroser votre jardin et votre potager. Il est donc préférable de boire de l’eau en fin d’après-midi ou tôt le matin, lorsque la chaleur n’est pas à son comble, afin que l’eau ait le temps de bien pénétrer le sol avant qu’elle ne s’évapore. Aussi, mieux vaut venir boire l’eau directement au pied de vos champs. Étalez l’herbe au fur et à mesure que vous arrosez, avant de la réorganiser correctement.

Lire aussi : Comment bien arroser son jardin pour économiser l’eau ?

Enfin, en prévision de nouvelles canicules et d’éventuelles pénuries d’eau, pourquoi ne pas planter des plantes qui ont moins besoin d’eau ? Certaines vivaces produisent même de belles fleurs, pour un jardin fleuri tout l’été !

consoGlobe vous conseille également…

& # xD;

Rédigé par Cecile

Rédigé par Cecile

& # xD;

https://www.consoglobe.com/redacteur/cecile

Comment faire un goutte à goutte avec des bouteilles d’eau ?

Comment faire un goutte à goutte avec des bouteilles d'eau ?

& # xD;

Découvrez son profil et toutes ses histoires& # xD;

Comment faire un arrosage avec des bouteilles en plastique ?

& # xD;

  • & # xD;
  • Devenez éditeur&xD;
  • & # xD;
  • L’arrosage doit être régulier et contrôlé en fonction de la taille des fruits et de la zone dans laquelle vous vous trouvez. Dans les régions du sud, il est recommandé d’arroser toutes les 24/48 heures. Dans les régions plus fraîches, l’eau peut être divisée tous les 3 ou 4 jours maximum.

Comment savoir si la terre est assez humide ?

Comment savoir si la terre est assez humide ?

Un goutte-à-goutte simple qui consiste en un trou dans le bouchon à l’aide d’un clou et plusieurs trous dans le fond du flacon, puis tourner le flacon en posant son goulot sur le fond.

Comment faire un goutte à goutte à partir d’une bouteille d’eau? L’astuce consiste à enterrer une bouteille renversée et à la remplir d’eau. Prenez donc une bouteille en plastique usagée et percez-y de nombreux trous avec un pistolet thermique ou une machine. Puis enterrez-le en laissant son cou dépasser du sol. Remplissez-le d’eau et voilà !

Comment savoir si le terreau est assez humide ?

Un goutte à goutte avec des cônes