Assurance emprunteur : tout ce qu’il faut savoir pour éviter…

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Il est possible d’opter pour une délégation

Jusqu’à la loi Lagarde de 2010, les établissements de crédit imposaient aux emprunteurs de souscrire leur assurance domestique et, en général, tout refus entraînait le rejet de la demande de crédit.

Le problème de ces contrats est qu’il s’agit de contrats collectifs ou mixtes, c’est-à-dire qu’ils reposent sur la mutualisation des risques. De cette façon, les garanties et les prix sont standardisés. Ils peuvent donc ne pas convenir à votre profil de prêt.

Depuis, l’entrée en vigueur de la délégation d’assurance de prêt vous permet de bénéficier d’un contrat d’assurance personnalisé proposé par l’établissement de crédit auprès duquel vous sollicitez un prêt. Vous pourrez ainsi choisir le contrat dont vous avez vraiment besoin et les garanties adaptées à votre situation.

Dans tous les cas, nous vous conseillons d’utiliser des comparateurs d’assurance prêteur et de toujours consulter la fiche d’information type (FSI) de l’assurance de prêt. Le FSI vous permet de comparer les garanties offertes par les contrats d’assurance de prêt immobilier, ce qui vous permet de vous assurer que les garanties sont de même niveau dans le périmètre de la représentation d’assurance.

A lire aussi :

Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment

Le taux d’usure en pratique et ses conséquences pour les emprunteurs

A partir de septembre 2022, tout emprunteur pourra exercer à tout moment et sans frais le droit de résilier son assurance emprunteur grâce à la loi Lemoine. De cette façon, les offres sur le marché peuvent être comparées pour choisir l’option qui convient le mieux à votre situation et économiser de l’argent.

Les dernières dispositions de la loi Lemoine vous concernent peut-être

Aujourd’hui, le marché de l’assurance de prêt est essentiellement contrôlé par les banques. Pourtant, la loi Lemoine espère changer cela en mettant fin au monopole des caisses populaires par une alternative qui permettra « un accès plus juste, plus simple et plus transparent » à l’assurance de prêt.

À LIRE  BNB : C'est le moment idéal pour investir !

Ainsi, résilier votre contrat à tout moment et sans frais vous permet de trouver une offre sur-mesure réellement adaptée à votre situation personnelle et à l’évolution de votre santé.

Parce que la loi Lemoine a été créée pour permettre aux emprunteurs d’accéder à un marché de l’assurance débiteur plus équitable, il est important de se pencher sur les différentes dispositions de cette loi. Certaines peuvent modifier le statut du financement de votre projet immobilier, comme la suppression du questionnaire médical ou la modification du droit à l’oubli pour les anciens patients.

La question médicale est désormais levée lorsque les montants demandés pour obtenir un crédit immobilier sont inférieurs à 200 000 euros (ou 400 000 euros dans le cas d’un couple) et lorsque le remboursement du prêt intervient avant que l’emprunteur n’atteigne les 60 ans. Selon le gouvernement, cette disposition s’applique à plus de la moitié des demandes de crédit immobilier !