Auto. Jeunes conducteurs : enfin le permis… mais mauvais…

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Les femmes représentent 34 % des jeunes conducteurs. En revanche, leur sinistralité est très faible. Photo AMV

Le permis de conduire est apparu pour la première fois en 1922 avec l’avènement d’un code de la route stipulant que nul ne pouvait conduire une voiture s’il ne possédait pas le permis de conduire ; un permis réservé aux voitures et camions de moins de 3 000 kg.

70 ans plus tard, la licence à points est institutionnalisée. En 1980, 90 % des moins de 25 ans possédaient un permis de conduire. Aujourd’hui, seuls 80% d’entre eux en sont propriétaires. Il existe des différences régionales : alors que la moyenne d’âge nationale est de 22 ans pour le détenir, elle atteint 26 ans en région parisienne.

Sommaire

Cours de conduite et conduite accompagnée

En moyenne, un nouveau titulaire du permis de conduire a accumulé 29 heures de cours de conduite. Cela se traduit bien sûr par des records : l’élève le plus efficace a obtenu son permis de conduire en 30 jours (entre sa première heure de conduite et la réussite de l’examen), tandis que le plus lent a mis 2 340 jours pour obtenir le document (soit environ 6. 5 années!) .

Les femmes prennent généralement plus de temps pour obtenir leur permis de conduire; il leur faut en moyenne un mois de plus pour passer l’examen du code et deux mois de plus pour obtenir la licence. Il faut en moyenne 31 heures pour conduire une femme contre 27 heures pour un homme.

A noter que 20% des jeunes ayant obtenu le permis de conduire pratiquaient la conduite accompagnée.

À LIRE  Quelles sont les prévisions météo?

Sinistralité très différente

Si l’homme obtient son permis de conduire plus rapidement, selon le point de vue d’un assureur, il devient aussi plus vite un mauvais conducteur. 75 % des jeunes conducteurs sont ainsi classés : 36 % ont déclaré au moins un accident responsable, 11 % ont vu leur permis de conduire retiré, retiré ou retiré au moins une fois, et 3 % ont été testés positifs aux stupéfiants.

En moyenne, 46 % des jeunes conducteurs ont un mauvais comportement contre 14 % de la population générale. Ce fait a un impact sur le niveau des primes ; le jeune conducteur paie 1 424 € par an, contre 1 282 € pour les femmes.

La plupart des jeunes conducteurs choisissent la Peugeot 206 ou la Clio pour débuter. Photo Peugeot

Un véhicule d’occasion en majorité

Une fois leur permis de conduire en main, 98 % des jeunes conducteurs se tournent vers l’occasion pour leur premier véhicule. Peu importe le sexe, les Peugeot 206 et Clio 3 sont les modèles les plus populaires ; les 308 et 207 font également partie des sélections.

Remarquez-vous que le jeune conducteur parcourt un peu moins de kilomètres que la moyenne nationale (11 300 km contre 12 200 km) ? En revanche, certains sont presque des rôles majeurs. Le comparateur d’assurances « lesfurets » a dressé un top 3 : 14 360 km en Franche-Comté ; 14 341 km en Grand Est et 14 207 km en Centre Val-de-Loire.

Des budgets importants

Ornikar, une auto-école en ligne, a constaté que les jeunes dépensent en moyenne 1 150 € pour réviser le code et effectuer les 20 heures de conduite obligatoires. Pour 20 % d’entre eux, ils utilisent leur compte personnel d’éducation pour financer le permis.

À LIRE  Acheter d'occasion : comment négocier au mieux vu les prix fous actuels ?

Quant au budget des assurances, le montant moyen est de 1 130 € par an pour leur prime, contre 851 € pour la population générale. Pourtant, 90 % d’entre eux n’ont jamais eu de sinistre.

C’est aussi le plus gros handicap du jeune pilote : il n’a aucune expérience de conduite et son budget est moins important.