Automobile : 30% des Français envisagent d’acheter une voiture électrique et 54% une hybride

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Par SudOuest.frPublié le 20/10/2022 à 7:57

Le coût, l’autonomie de la batterie et le manque de bornes de recharge sont les principaux freins à l’achat d’un véhicule électrique pour les Français.

30% des Français envisagent d’acheter une voiture électrique et 54% une hybride, selon un sondage publié jeudi par l’institut Odoxa. Au-delà du coût (72%), le manque d’autonomie (53%) et les bornes de recharge (37%) sont les principaux freins à l’achat d’une voiture électrique, selon cette enquête réalisée pour Kea & Partners et Mascaret (anciennement Dentsu Consulting), le journal Stratégies, BFM Business et la Digital Factory.

Seuls 12% des Français se disent « attachés » aux véhicules thermiques. Pour 63% d’entre eux, le véhicule à hydrogène, encore marginal pour le moment, est également perçu comme une alternative sérieuse aux véhicules thermiques.

« Cela implique qu’avec les bonnes infrastructures (disponibilité de bornes de recharge), les bonnes technologies (autonomie plus longue) et des incitations financières, la France puisse réaliser ses ambitions de limitation des émissions liées à l’usage des véhicules à moteur », souligne Fabrice Catala, associé de le groupe Kéa.

22 % prêts à se passer de la voiture

Parmi les professionnels de la technologie, interrogés plus en détail, et généralement plus urbains et aisés, l’intérêt est plus large : 45 % ont envisagé d’acheter un véhicule électrique et 60 % un hybride. Si les voitures deviennent de plus en plus chères à l’achat et à l’usage, seuls 22% des Français se disent prêts à ne plus posséder de voiture.

La moitié des salariés interrogés travaillent dans une entreprise qui promeut une mobilité plus éco-responsable, qu’il s’agisse de vélos ou d’autopartage. 19 % des collaborateurs se sont vu proposer un package mobilité durable.

À LIRE  Le marché de l'occasion continue de reculer en septembre 2022

Lundi, le président Emmanuel Macron a annoncé que la prime verte passera de 6 000 à 7 000 euros pour la moitié des ménages les plus pauvres qui achètent une voiture électrique.

Cette enquête a été réalisée en ligne début octobre auprès d’un échantillon de 1 000 Français et de 304 professionnels de la technologie, du numérique et de l’innovation, selon la méthode des quotas.