Autriche : de nouveaux vols pour augmenter les arrivées françaises

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Sommaire

Innsbruck et Salzbourg au départ de Roissy CDG cet hiver

Lors du lancement de sa saison hiver, l’Office National Autrichien du Tourisme n’a pas manqué de mettre en avant les nouveaux vols directs depuis Paris qui vont desservir la destination. De décembre à mars, Air France reliera Salzbourg et Innsbruck à raison respectivement d’un et deux vols par semaine. Visit Europe de son côté proposera chaque vendredi un vol charter du 20 janvier jusqu’à fin mars.

Carmen Breuss, directrice générale de l’Office national autrichien du tourisme pour la France, avec Julia Klingler, directrice générale de Visit Europe. ©Davide Savary

A l’occasion d’un « after work » organisé dans ses locaux parisiens, les équipes de l’Office national autrichien du tourisme ont souri. &#xD ;

&#xD ;

Tout d’abord, la destination va « bien » et se redresse progressivement à mesure que la crise sanitaire se termine. &#xD ;

« À chaque mois qui passe, nous rattrapons un peu plus notre retard »

&#xD ;

Ainsi, les visiteurs français pourront profiter cet hiver de liaisons aériennes directes qui les placent notamment « à moins de deux heures des montagnes tyroliennes ».

Il est vrai que le tourisme occupe une place très importante dans l’économie autrichienne. En 2021, il a contribué à hauteur de 4,1 % au PIB (7,6 % en 2019). Le secteur compte 254 000 emplois salariés (5,1 % de l’effectif total).

&#xD ;

Autriche : « Les perspectives sont bonnes, nous espérons un hiver fort »

Un secteur qui a donc retrouvé des couleurs l’été dernier, avec 69,4 millions de nuitées cumulées sur la période mai-septembre. &#xD ;

À LIRE  Le plus bel endroit à voir une fois dans sa vie en Europe

&#xD ;

Selon Carmen Breuss, directrice de l’Office de Tourisme, c’est un spectacle pour un pays de « 9 millions d’habitants ». Si l’on compare avec l’année de référence 2019, le nombre d’arrivées n’est que de « 1,4 % » en retard. Sur le marché français, cette baisse est plus prononcée avec « – 22% de touristes » mais « chaque mois qui passe on se rattrape un peu plus », explique le responsable. &#xD ;

&#xD ;

À l’international, la France se classe au 12e rang des marchés récepteurs autrichiens en termes de nuitées, avec 1,17 % du total des nuitées internationales (112 millions en 2019, près de 50 millions en 2021).

Dès le mois prochain, Innsbruck, la capitale du Tyrol, sera accessible en moins de deux heures depuis Paris. ©Davide Savary

Avec l’arrivée de nouveaux vols directs cet hiver, le nombre de visiteurs français pourrait augmenter rapidement.

&#xD ;

« Les perspectives sont bonnes, espérons un hiver fort », a déclaré Carmen Breuss. Le Tyrol, qui concentre « près de 45 % des nuitées françaises », devrait en profiter le plus.

Les horaires des vols :

&#xD ;

« Le vol direct Paris – Innsbruck est une excellente nouvelle. Cela facilitera les choses, d’autant plus que l’aéroport est proche du centre-ville », explique Martina Nairz, responsable de l’Office du tourisme du Tyrol, qui se réjouit qu' »à partir du mois prochain, les montagnes tyroliennes et ses beaux domaines skiables seront moins accessibles deux heures de Paris grâce aux deux vols hebdomadaires opérés par Air France ». &#xD ;

&#xD ;

Bad Ischl, capitale européenne de la culture en 2024

N’oublions pas non plus la ville de Salzbourg, qui sera desservie par un vol en semaine le samedi, également opéré par Air France, de décembre à mars.

À LIRE  Alain Resnais l'audacieux de Pierre-Henri Gibert - BAND APART

Les équipes de l’Office de Tourisme et de Visit Europe disponibles et mobilisées pour la prochaine saison d’hiver. ©Davide Savary

A ces nouvelles liaisons aériennes s’ajoute le vol spécial hiver Paris – Innsbruck réalisé par Visit Europe, filiale du groupe Travel Europe. &#xD ;