Avant l’hiver, comment bien préparer son jardin – JHM

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

LA NATURE. A l’approche de l’hiver, Thomas Brochain a accompagné quelques jardiniers amateurs dans le cadre de la Semaine Bleue pour leur donner de précieux conseils pour protéger votre jardin et préparer le sol pour le printemps.

A l’approche de l’hiver, les jardiniers vont tout faire pour protéger leur jardin et le préparer au mieux pour le printemps. Mais gare aux idées reçues et aux mauvais gestes. Dans le cadre de la Semaine Bleue, Thomas Brochain, responsable des Parcs et Forêts de la Ville, a donné mardi 4 octobre quelques conseils basés sur la méthode du jardinage en terre vivante.

« Tondez avant l’hiver et tondez le plus près possible. Ensuite, prenez le carton et étalez-le sur le sol. Sur le dessus, vous mettez les restes de tonte, que vous recouvrez de foin. N’hésitez pas à mettre une bonne épaisseur. Environ 30cm »

Et s’il y a bien un geste commun aux jardiniers, c’est de creuser. Cependant, il vaut mieux l’éviter. « Quand on creuse, on retourne le sol, ce qui va inverser la faune en surface et la faune en profondeur. Cela finira par stériliser votre terre et il vous faudra entre huit et dix ans pour qu’elle redevienne fertile », explique l’arboriculteur de profession. « Cela détruira également l’habitat des vers de terre, qui est très important pour les plantes et les légumes. »

Sommaire

« Ce sont les vers de terre qui vont labourer votre sol ! »

Avant l’hiver, sur le terrain en herbe, il faudra donc adopter une autre méthode. « Tondez et tondez le plus près possible. Ensuite, prenez le carton et étalez-le sur le sol. Sur le dessus, vous mettez les restes de tonte, que vous recouvrez de foin. N’hésitez pas à mettre une bonne épaisseur. Environ 30 cm », décrit en détail Thomas Brochain.

À LIRE  Jardin : 6 plantes pour améliorer le rendement du potager de 20%

En hiver, le paillage évite le tassement du sol

« Le carton va étouffer l’herbe et, en se décomposant, il va nourrir les vers. Toute la matière organique va se décomposer et se transformer en humus, que les vers vont mélanger au sol. Ce sont des vers de terre qui travailleront votre sol ! Ce paillage du sol avant l’hiver l’empêchera de se tasser sous l’effet de la pluie et le protégera du gel. « Au printemps, la moitié du paillis aura disparu. Il ne reste plus qu’à enlever ce qui reste et à le semer », a ajouté le spécialiste.

Attention aux limaces et aux campagnols

Mais attention toutefois, le paillage présente deux inconvénients majeurs. Il attire les escargots qui aiment ramper dessous. « Si vous semez, le lendemain ils mangeront tout ! » Pour s’en débarrasser, nul besoin de mettre du marc de café, de la cendre ou de la sciure de bois. Aux premières pluies (fréquentes en hiver), il ne fonctionnera plus. En revanche, vous pouvez mettre en place des pièges à bière ! « , a conseillé Thomas Brochain. Les escargots boiront de la bière et mourront. Si vous ne voulez pas les tuer, ils seront tout aussi attirés par une peau de pamplemousse retournée et trouée. Ensuite, il suffira d’évacuer les escargots.

« Adoptez un chat ! »

Autre bémol : le campagnol, ou skulker, qui aime aussi le paillis… et les fruits et légumes que vous avez plantés. « Pour s’en débarrasser, il faut le piéger… Ou adopter un chat ! » concluait Thomas Brochain avant l’avertissement : « Vous ne verrez pas forcément de résultats la première année. Mais année après année, un râteau au printemps suffira à semer. Mais les jardiniers savent qu’en matière de nature, plus que dans n’importe autre domaine, la patience est la mère de la vertu.

À LIRE  Pour garder vos plantes en vie pendant vos vacances, suivez ces conseils