Avec un courtier : avantages, inconvénients et le moment idéal

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Par Charlotte Beydon le 13 octobre 2022

.

Lors de l’achat d’un bien immobilier, il est important de comparer les offres de prêt immobilier pour faire jouer la concurrence. Pas facile de faire sans être accompagné !

Intermédiaire entre l’acquéreur et la banque, le courtier est un prestataire de services indépendant dont la fonction est principalement de négocier les taux d’intérêt. Mais sa mission ne s’arrête pas là puisqu’il est également là pour aider ses clients à constituer un dossier solide et répondre à toutes leurs questions lors du processus d’achat.

Un gain de temps considérable, la construction d’un dossier clair et sécurisant pour les établissements bancaires, des conditions de prêt attractives, un taux minimum négocié… Les avantages de faire appel à un courtier sont nombreux. Il y a tout de même quelques inconvénients, à savoir les frais et frais administratifs à payer à l’intermédiaire.

Enfin, il n’y a pas de moment idéal pour entrer en contact avec un agent immobilier : cela peut être avant d’avoir trouvé le bien idéal ou après avoir fait une offre ou signé un engagement. Dans tous les cas, ce professionnel aura son rôle à jouer pour que le projet aboutisse.

Sommaire

Rappel : le rôle d’un courtier pour un achat immobilier

Pour tout savoir sur le rôle d’un courtier, les avantages et les inconvénients d’utiliser ce fournisseur et quand les contacter, continuez à lire cet article.

Le courtier est un intermédiaire entre vous, l’acquéreur et l’établissement bancaire. Votre objectif est surtout de négocier les meilleurs taux de crédit immobilier, mais pas que ! Il est également là pour vous accompagner tout au long du processus d’achat de votre futur bien et pour vous conseiller au mieux selon votre situation, vos besoins et vos attentes.

Dès votre premier rendez-vous avec le courtier, celui-ci étudiera attentivement votre profil et montera un dossier puissant et solide à présenter aux différentes banques.

Pourquoi prendre un courtier immobilier : les 7 avantages

Il s’agit généralement d’un indépendant. Certains travaillent sur Internet, ce sont des courtiers en ligne, tandis que d’autres travaillent en agence, ce sont des courtiers physiques. Les premiers ne peuvent être contactés que via le site Web, tandis que vous pouvez rencontrer les seconds « en face à face ». Cependant, votre mission reste la même et vos compétences aussi !

1. Un accompagnement personnalisé tout au long de votre projet

39% des Français font appel à un courtier pour acheter un bien immobilier (Source : OpinionWay 2022). Et pour cause, les avantages sont nombreux. Explications.

Avoir un courtier, c’est s’assurer d’un service personnalisé à toutes les étapes de votre projet immobilier.

Son expérience dans les secteurs bancaire et immobilier lui permet d’évaluer votre situation et de vous rassurer sur la faisabilité de votre future acquisition.

Il est également là pour répondre à toutes vos questions. En effet, monter une demande de financement n’est pas si simple :

2. Des connaissances pointues sur les spécificités des prêts

Autant de questions auxquelles votre agent immobilier pourra répondre afin que vous puissiez faire le bon choix et mettre toutes les chances de votre côté pour mener à bien votre projet immobilier.

Prêt à taux zéro, prêt pour « action logement »… Autant de prêts réglementés dont les conditions d’éligibilité et les démarches administratives peuvent sembler floues ou difficilement compréhensibles. Le courtier, lui, maîtrise parfaitement le sujet et pourra vous orienter sur ce type de prêt s’il est avantageux pour vous.

À LIRE  Prévisions de prix pour Cardano (ADA) – un nouvel ATH pour ADA en 2023 ?

3. Un gain de temps considérable

De plus, grâce à son réseau de partenaires, il connaît de fond en comble les offres des différentes banques. Il vous orientera vers le type de prêt le plus adapté à votre situation, vos attentes et vos contraintes.

L’achat d’un bien immobilier est chronophage et complexe si vous êtes pressé (après avoir signé un contrat de vente particulier).

Avant de devenir l’heureux propriétaire d’une propriété, vous devrez passer par plusieurs étapes :

4. La construction d’un dossier solide

Le courtier gagnera un temps précieux grâce à cette connaissance du marché du crédit immobilier (pour calculer votre budget), grâce à ces compétences bancaires (pour monter votre dossier et négocier) et grâce à son réseau de partenaires (pour la prospection bancaire). Il s’occupe de tout !

Obtenir un crédit immobilier est de plus en plus complexe. Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) impose de nombreuses restrictions pour protéger les familles les plus fragiles et éviter les dossiers de surendettement. Les banques sont donc plus difficiles à convaincre qu’auparavant.

Selon une enquête de l’Opinion System de l’Association Française des Intermédiaires en Bancassurance (AFIB), près d’1 demande de crédit immobilier sur 2 est refusée !

5. Des taux négociés au plus bas

Il est donc fortement recommandé de se tourner vers un courtier pour vous aider à constituer un dossier clair et rassurant qui répond aux attentes des consultants.

Il s’agit sans doute de l’avantage le plus vanté par les courtiers hypothécaires : les économies grâce aux taux négociés.

6. Des conditions d’emprunt plus avantageuses

Et c’est la vérité, car c’est leur cœur de métier. Ces professionnels obtiennent souvent des taux de crédit inférieurs à ceux que vous pourriez négocier vous-même.

7. Un crédit immobilier dans les plus brefs délais

Un taux de prêt bas c’est déjà très bien ! Mais il n’y a pas que cet aspect que le courtier hypothécaire peut négocier pour vous :

Enfin, en faisant appel à un courtier, vous aurez un rendez-vous avec la banque beaucoup plus rapidement que si vous faisiez vous-même les démarches.

Faire appel à un courtier : les 2 inconvénients

Et à juste titre, les établissements bancaires donnent plus de crédibilité aux dossiers portés par les courtiers partenaires.

1. Des frais supplémentaires

Reprendre un courtier, c’est faire entrer un intermédiaire dans l’équation futur propriétaire/banque. Par conséquent, deux inconvénients doivent être pris en compte avant d’utiliser ce fournisseur de services.

Comme tous les intermédiaires, le courtier devra être rémunéré sous forme d’honoraires et de frais d’administration. Cela représente en moyenne 1% du capital emprunté.

Cependant, lorsque vous faites appel à un courtier, les frais bancaires sont souvent remplacés par des frais de courtage et ces derniers sont moins élevés (et donc plus avantageux pour vous).

Aussi, il est tout à fait possible de tenter de négocier ces frais et honoraires. Généralement, si l’échange est important, il sera plus facile de le réduire.

Enfin, il est essentiel de garder à l’esprit que ces coûts et frais ne seront exigés que si l’hypothèque est signée par l’intermédiaire du courtier. Bref, si vous n’obtenez pas de prêt ou s’il ne correspond pas à votre demande, vous n’aurez rien à vous payer !

À LIRE  5 crypto-monnaies à acheter qui coûtent moins cher qu'une miche de pain

2. Une question de confiance

Bon à savoir : Le montant des frais de courtage doit être inscrit noir sur blanc sur le mandat de recherche que vous signez. Il n’y a donc pas de «  surprise  » ou de frais cachés. De plus, selon le partenariat, le courtier peut même recevoir une commission, payée par la banque. Dans ce cas, son avantage est inclus dans le coût total du prêt et vous n’aurez rien à débourser.

Pour certains, il peut être difficile de déléguer la gestion de leurs dossiers à un intermédiaire. Cela nécessite de lui faire confiance, car le montant de vos mensualités dépendra de lui pendant plusieurs décennies.

Passer par un courtier : à quel moment ?

Enfin, les courtiers travaillent souvent tout le temps avec les mêmes établissements, il peut donc être difficile de se fier à leur impartialité.

Vous avez pris votre décision et souhaitez passer par un courtier pour toutes les raisons évoquées ci-dessus ? Vous vous demandez peut-être alors « quand contacter ce professionnel ? » « .

Sachez qu’il n’est pas obligatoire d’attendre d’avoir trouvé votre bien pour vous rapprocher d’un agent immobilier. Au contraire, n’hésitez pas à fixer un rendez-vous au début de votre projet. Ainsi, il peut vous aider à définir votre capacité d’emprunt et, pourquoi pas, vous renseigner sur les prêts qui correspondent le mieux à votre profil.

Notre conseil : rencontrez plusieurs courtiers

Si vous avez déjà trouvé votre bien et fait une offre, voire signé un contrat de vente, vous pouvez également faire appel à un agent immobilier. Celui-ci se chargera de monter rapidement votre dossier pour le présenter aux banques et obtenir pour vous les meilleurs taux et conditions de prêt.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de faire connaissance avec plusieurs courtiers avant de faire votre choix. En fait, il y a beaucoup de freelances et il serait dommage de se faire passer pour un professionnel avec qui on ne s’entend pas ou en qui on a pas confiance !

N’hésitez pas à googler avis et témoignages, demandez autour de vous si votre entourage peut vous recommander quelqu’un, et contactez 3 ou 4 courtiers pour vous faire votre propre opinion.

Outre le «  sentiment  », il peut être intéressant de vérifier avec quelles banques travaille votre futur intermédiaire : certaines se limitent à leurs partenaires, mais d’autres ont tendance à contacter un maximum d’établissements pour augmenter leurs chances.

Une question à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à votre service…

Faire appel à un agent immobilier présente de nombreux avantages :

Il n’est pas obligatoire de passer par un courtier, mais il est recommandé et présente de nombreux avantages. Voir Plus d’informations.

En passant par un courtier, vous amenez un intermédiaire entre vous et la banque. Vous devez donc rémunérer ce prestataire. Il faut généralement environ 1% du capital emprunté. Voir Plus d’informations.

Vous pouvez en tout temps vous tourner vers un courtier pour votre crédit immobilier, que ce soit avant de trouver une propriété, après avoir fait une offre ou signé un contrat de vente. Voir Plus d’informations.

Crédit photo : © PaeGAG / Adobe