BGH: Corona peut être couvert par une assurance fermeture d’entreprise

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

KARLSRUHE (dpa-AFX) – La Cour fédérale de justice (BGH) fournit des éclaircissements aux autres entrepreneurs qui ont dû fermer leurs portes pendant le confinement de Corona et qui sont donc toujours en conflit avec leur assurance. Les juges de Karlsruhe se sont prononcés mercredi pour la première fois sur des conditions d’assurance qui n’énumèrent pas séparément les maladies assurées, mais renvoient à une liste dans la loi sur la protection contre les infections. Il n’est pas clair si la version à laquelle il est fait référence est la version en vigueur au moment de la conclusion du contrat ou au moment de la survenance de la réclamation. La version la plus favorable pour l’assuré s’applique donc, c’est-à-dire la date de référence la plus tardive. Par exemple, les personnes concernées peuvent recevoir de l’argent pour les fermetures imposées par les autorités après le 23 mai 2020. Ce jour-là, le Covid-19 a été inclus dans la loi en tant que nouvelle maladie. L’exploitant de l’hôtel à Hamelin qui a porté plainte recevra donc au moins de l’argent de son assurance pour une fermeture lors du deuxième confinement à partir de novembre 2020. Or, selon la fédération allemande des assurances, ce type de clause était assez rare. Dans la grande majorité des cas, les maladies étaient directement mentionnées dans les conditions d’assurance. La Cour fédérale de justice a déjà rendu un arrêt de principe en janvier 2022, selon lequel les personnes concernées ne perçoivent aucune somme car le Covid-19 n’était pas couvert par une assurance.

KARLSRUHE (dpa-AFX) – La Cour fédérale de justice (BGH) fournit des éclaircissements aux autres entrepreneurs qui ont dû fermer leurs portes pendant le confinement de Corona et qui sont donc toujours en conflit avec leur assurance. Les juges de Karlsruhe se sont prononcés mercredi pour la première fois sur des conditions d’assurance qui n’énumèrent pas séparément les maladies assurées, mais renvoient à une liste dans la loi sur la protection contre les infections. Il n’est pas clair si la version à laquelle il est fait référence est la version en vigueur au moment de la conclusion du contrat ou au moment de la survenance de la réclamation. La version la plus favorable pour l’assuré s’applique donc, c’est-à-dire la date de référence la plus tardive.

À LIRE  Sa voiture a été volée puis détruite, et l'assureur refuse...

Par exemple, les personnes concernées peuvent recevoir de l’argent pour les fermetures imposées par les autorités après le 23 mai 2020. Ce jour-là, le Covid-19 a été inclus dans la loi en tant que nouvelle maladie. L’exploitant de l’hôtel à Hamelin qui a porté plainte recevra donc au moins de l’argent de son assurance pour une fermeture lors du deuxième confinement à partir de novembre 2020.

Or, selon la Fédération allemande des assurances, ce type de clause était assez rare. Dans la grande majorité des cas, les maladies étaient directement mentionnées dans les conditions d’assurance. La Cour fédérale de justice a déjà rendu un arrêt de principe en janvier 2022, selon lequel les personnes concernées ne perçoivent aucune somme car le Covid-19 n’était pas couvert par une assurance.