Bricolage à la maison : 10 petits travaux à faire pendant les vacances

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Si les vacances sont synonymes de repos, rester chez soi est l’occasion de prendre soin de son intérieur et de faire toutes ces choses qui sont habituellement repoussées : ranger ses affaires, nettoyer la maison dans ses moindres recoins ou ranger. Pourquoi ne pas en profiter pour sortir votre caisse à outils et donner également quelques tours de vis ? Réparer quelque chose qui attend depuis trop longtemps, rénover un petit meuble ou faire de la peinture ? Sans entreprendre de gros travaux, il y a toujours quelque chose à faire pour améliorer votre maison ! Avec presque rien et un peu d’imagination, ou après avoir chiné dans les grands magasins de bricolage, vous pouvez faire des merveilles pour renouveler votre intérieur. Voici quelques idées pour occuper vos vacances.

C’est le genre de chose qu’on laisse toujours pour demain et qu’on va enfin pouvoir prendre le temps de faire. Qu’elles soient décoratives ou purement fonctionnelles, les étagères nécessitent très peu de matériel et sont très valorisantes. Si vous avez un modèle prêt à installer, quelques clous ou vis (souvent fournis) devraient faire l’affaire, ainsi qu’un niveau ou un ruban à mesurer pour vous assurer de les mettre correctement. Mais il est aussi possible de les fabriquer soi-même avec très peu de choses : quelques planches de bois de taille moyenne, du contreplaqué ou encore de vieilles planches à roulettes… Il suffit de les poncer avec un peu de papier de verre, de les peindre (au pinceau ou à la bombe) et/ou de les vernir . avant de les fixer au mur avec des équerres. En décoration pour poser quelques bibelots, dans une cuisine pour ranger des ustensiles ou au fond d’un placard pour optimiser le rangement, installer des étagères est un excellent moyen d’améliorer l’aménagement intérieur.

Matériau : planches rigides + papier de verre + peinture + supports

Peindre un mur ou un petit meuble

Sans vous lancer dans un projet pharaonique de repeindre toute la maison, vous pouvez tout de même donner un joli coup de peps à votre déco en vous armant de simples pinceaux. Les contours d’un miroir ou d’une fenêtre, quelques étagères, un petit meuble, une porte ou une armoire entière, souvent juste un peu de papier de verre et la bonne peinture pour le support que vous choisissez pour faire des merveilles. Il faudra d’abord trouver une (ou plusieurs) couleurs qui conviennent à la fois à l’objet à repeindre et au reste de son intérieur, puis s’équiper de pinceaux ou de rouleaux adaptés à la surface et à la forme à recouvrir.

Pour plus de détails et de précision, optez pour un pinceau aussi fin que possible et pour éviter les déversements, utilisez de la colle. Il reste à préparer votre support en le nettoyant (au pinceau, puis avec une éponge légèrement humidifiée), puis en le ponçant soigneusement au papier de verre (gros, moyen et petit grain). Si la surface est abîmée (rouille sur le métal ou petits trous dans le bois), utilisez un traitement (antirouille, bouche-pores) puis laissez sécher le temps nécessaire. Enfin, avant d’appliquer votre peinture (2 à 4 couches selon les cas), il sera parfois nécessaire de commencer par un apprêt (si la surface à peindre est foncée et que votre peinture est claire) voire un apprêt sur des supports atypiques. , en respectant les temps de séchage à chaque étape. Enfin, n’oubliez pas d’appliquer une couche de vernis (mat ou brillant) qui permettra un meilleur entretien.

Matériaux : Peinture + Papier de verre + Pinceaux (et/ou rouleaux) + Vernis

Fabriquer un moodboard

Aussi appelé tableau de tendance, le moodboard est souvent utilisé par les créateurs (architectes, décorateurs, artistes, etc.) pour rassembler toutes leurs inspirations du moment. Une méthode que vous pouvez parfaitement leur emprunter pour accompagner des projets plus personnels : une rénovation à venir, un changement de look, vos prochaines vacances ou la préparation d’un événement particulier. Évidemment très visuel, l’idée est de réunir différentes images concrètes ou figuratives, des motifs, des matières, des couleurs ou encore quelques mots-clés dans un même tableau, lisible d’un coup d’œil. Souvent réalisé de manière virtuelle (à l’aide d’un logiciel d’images type Adobe Photoshop ou Illustrator), il est tout à fait possible de créer un moodboard très réaliste en accrochant tout ce qui vous inspire sur une planche, dans calepin ou directement dans le mur. Armez-vous de ciseaux, d’une imprimante, d’un peu de colle et rassemblez tout ce qui vous inspire : photos, dessins, plantes, tissus ou encore végétaux. Graphique et décorative, cette activité vous permettra de canaliser vos idées créatives et de préparer vos prochains projets.

Matériel : Ciseaux + colle ou adhésif

Installer une suspension ou une applique

Parce que vous devez gérer certains fils électriques, vous avez souvent peur d’installer vous-même une suspension ou une applique murale. Cependant, l’opération reste relativement simple, à condition bien sûr de prendre toutes les précautions nécessaires. Et la première chose est invariable, il faut absolument couper l’alimentation là où vous voulez intervenir (et si vous avez un doute, n’hésitez pas à tout couper pendant quelques minutes). Il reste deux scénarios possibles et ils dépendent de l’âge de votre installation. Les maisons neuves sont équipées de boîtiers DCL qui facilitent l’exploitation. Parce qu’ils sont équipés d’un crochet qui permet une finition affleurante, mais surtout parce que le raccordement est simplifié. Retirez simplement la fiche de la prise, puis dévissez-la pour connecter les fils (en respectant les couleurs) avant de la refermer. Il ne reste plus qu’à connecter la prise à la box DLC puis à accrocher le cintre à son crochet. Dans les maisons plus anciennes, vous devrez d’abord attacher vous-même un crochet avec une perceuse et une cheville (en faisant attention de ne pas percer les fils derrière le mur ou le plafond). Il doit ensuite être attaché à une barre de suspension dans laquelle passe également le cordon de votre lampe. Câble qu’il faut enfin raccorder à ceux du plafond au moyen d’un domino qui permet d’isoler les connexions, et qui se ferme à l’aide de petites vis. Il ne reste plus qu’à tout cacher avec le cache de la suspension de votre salon, votre applique ou le plafonnier, toujours à l’aide de vis. Bien que relativement aisée, cette opération nécessite une parfaite sécurité et des notions évidentes d’électricité. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

À LIRE  Le marché de l'électricité - la façon dont la Cour des comptes attaque...

Matériel : Tournevis + Perceuse + Cheville + Cintre + Domino

Réparer son petit électroménager

Saviez-vous que la moitié des appareils électroniques qui ne fonctionnent plus dans une maison peuvent être réparés, sans même avoir à changer une pièce ? C’est incroyable, mais c’est vrai. La plupart du temps, il suffit d’un peu de vis, d’un peu de colle ou d’un filtre propre pour donner une seconde vie aux objets que vous étiez prêt à jeter. Du simple grille-pain à la machine à laver, en passant par la télévision ou la tondeuse à gazon, presque tout est réparable si vous voulez vous donner la peine. Au lieu de les mettre à la décharge, rassemblez-les et essayez d’identifier la source de leur panne. Souvent, la solution est évidente et lorsque vous êtes un peu bricoleur, vous trouvez comment le faire vous-même. Sinon, jetez un œil au site Spareka (www.spareka.fr) qui propose plus de 700 tutoriels faciles à suivre, grâce auxquels près d’un million d’appareils ont été réparés en France. Dans un cas sur deux, vous n’aurez besoin que de quelques outils et d’un peu de dextérité. Pour d’autres, il peut être nécessaire de remplacer une pièce que le site propose d’acheter en ligne. Au final, il est possible de restaurer 90% des objets HS de la maison. Donc, que vous souhaitiez les réutiliser, les donner ou même les revendre, le jeu vaut vraiment le détour.

Matériaux : Petit outillage/colle/attaches/pièces détachées

Pimper sa salle de bains

Votre salle de bain a besoin d’un petit coup de neuf ? Encore une fois, il y a beaucoup à faire pour le rafraîchir soi-même : ranger, nettoyer, peindre les murs ou le plafond. Mais souvent c’est le carrelage de la salle de bain qui pose problème et mérite une attention particulière. D’abord les tampons qui deviennent noirs ou opaques alors qu’il n’y a rien de plus facile à remplacer. Enlevez simplement les anciens avec une petite raclette, en faisant attention de ne pas rayer les carreaux environnants, puis installez les nouveaux, en utilisant un pistolet pour plus de précision. Mais si vous devez également remplacer certaines tuiles, armez-vous d’un ciseau de maçon pour casser le joint de mortier, puis d’un ciseau pour enlever complètement les motifs abîmés. Ensuite, nettoyez bien la surface et humidifiez avec une éponge. Placer ensuite le mortier colle à l’aide d’une spatule, avant de poser le nouveau carreau, en respectant l’écart entre les futurs joints de mortier qui resteront à réaliser après séchage.

Matériau : carrelage + ciseau + ciseau de maçon + couteau à colle + mortier de colle + mortier de coulis.

Fabriquer un porte-manteau avec du fil de fer

Amateurs de détails et d’arts graphiques, un simple fil pourrait bien satisfaire votre ennui. Certains les utilisent simplement pour composer des sculptures décoratives, en 2 voire 3 dimensions. Des formes abstraites ou plus réalistes, voire des mots pour réaliser des fresques murales. Mais d’autres leur trouvent des fonctions plus spécifiques. Les assembler, ou les tresser pour créer des abat-jour, des suspensions ou encore des porte-manteaux, comme celui-ci, à accrocher à une porte. Fabriqué à partir de fil électrique peint à la bombe et sculpté avec des pinces à bec plat, il ne nécessite aucun autre matériau que votre sens artistique, qui a besoin d’un peu d’expression ces derniers temps.

Matériaux : fil + peinture en aérosol + clip plat

Source : www.homeedit.com/diy-facade-wire-hanger/

Relooker ou rénover ses portes

Il y a mille façons d’entretenir une porte (d’intérieur ou de placard), à commencer bien sûr par un bon nettoyage, voire par un peu de peinture. Mais on peut aussi se lancer dans un relooking plus complet en changeant les loquets. Rien de plus simple, il suffit de retirer d’abord les anciennes poignées. Selon les cas, il faudra dévisser les vis apparentes (parfois en retirant un cache) ou enlever les goupilles avec une pince. Il reste à installer le nouveau modèle en respectant ses instructions d’installation.

Un peu plus compliqué, changer la serrure d’une porte d’entrée reste encore relativement simple, même s’il est conseillé de se tourner vers un professionnel pour garantir la parfaite sécurité de l’installation. Dévissez simplement les boulons de la poignée, insérez la clé et tournez-la dans les deux sens tout en tirant doucement sur le cylindre jusqu’à ce qu’il se dégage, puis installez le nouveau cylindre. Enfin, n’oubliez pas de mettre un peu d’huile sur un chiffon pour le faire passer dans les charnières, et éviter les grincements désagréables.

Tapisser le fond d’un meuble ou d’un tiroir

Et si vous ajoutiez une touche déco à un meuble ancien qui commence à paraître démodé ? Rien de tel qu’un atelier de tapisserie pour rafraîchir une bibliothèque, un buffet ou une commode, à votre guise et pour très peu d’argent. Première étape : trouver la housse idéale qui ornera le meuble de votre choix et révélera tout son charme. Sage ou extravagant, à vous de trouver quelles couleurs, quels motifs, mais aussi quelle matière correspond le mieux à votre fantaisie. Si vous n’avez pas de restes de papier peint ou de tapis dans votre sous-sol, vous pouvez peut-être trouver des tissus suffisamment rigides pour faire le travail, ou simplement commander auprès d’un fabricant (moins d’un mètre de revêtement est généralement plus que suffisant). Deuxième étape : identifiez les parties du meuble que vous souhaitez recouvrir (fond de tiroir ou d’étagères, portes d’armoires, etc.) puis préparez votre intervention. Commencez par nettoyer soigneusement les meubles en ponçant les parties que vous souhaitez recouvrir de papier de verre si nécessaire. Ensuite, après avoir mesuré le fond, coupez précisément votre parement puis recouvrez-le de colle universelle (ou colle à papier peint) avant de le poser pour coordonner ses bords avec ceux du meuble. Enfin, lissez le tout avec une brosse ou une raclette et le tour est joué !

Matériaux : papier ou tissu + ciseaux + papier de verre + colle

Poser ou réparer du parquet flottant clipsable

Un peu plus difficile mais parfaitement faisable si vous êtes un peu bricoleur, la pose d’un parquet flottant n’est pas bien compliquée, surtout quand c’est avec une pince, à condition d’avoir la méthode. Avant même de démarrer le projet, prenez le temps de choisir l’orientation des planches en visualisant le rendu que vous souhaitez obtenir (sachant que pour agrandir la pièce, on les place parallèlement à son petit côté). Préparez ensuite votre sol en retirant son enduit, puis vérifiez qu’il soit parfaitement plat (et surtout qu’il n’ait pas besoin de ragréage). Une fois propre et sec, il ne reste plus qu’à placer une isolation adaptée à la situation. Si un simple feutre suffit pour les sols en bois ou en carrelage, il est nécessaire de prévoir une entretoise de sous-plancher sur une chape béton. Placez ensuite une planche devant chaque porte qui s’ouvre pour vous assurer qu’elle n’a pas besoin d’être brossée. Ensuite, posez les premières planches en quinconce le long du mur de votre choix (contre une cale d’un pouce qui servira de joint de dilatation), en commençant par le coin de la pièce. Assemblez chaque planche en la taillant puis en la tapotant légèrement avec un maillet. En fin de rang, mesurer l’espace à combler avec la dernière planche pour la découper à la scie à la bonne dimension. Continuez ainsi jusqu’au dernier rang où il sera souvent nécessaire de couper les planches dans le sens de la largeur pour remplir l’espace restant. Enfin, retirez les cales et attendez que le parquet se dilate avant de poser les plinthes.

À LIRE  Gaz et électricité - Plaintes de surchauffe en 2021 - Actualités

Matériau : clip sol stratifié + isolation + maillet + scie

Quelle appli pour trouver du travail ?

En effet, la référence la plus complète en matière de recherche d’emploi est l’application Indeed, le moteur de recherche dédié au monde du travail. Il existe des centaines de milliers d’offres d’emploi, dans tous les secteurs et toutes les régions.

Comment trouver un job facilement ? Comment trouver du travail sans expérience ?

  • Toute expérience est bonne à prendre.
  • Sachez valoriser intelligemment vos hobbies, vos passions.
  • Remplissez différemment la rubrique « Expériences » de votre CV.
  • Mettez en avant votre parcours de formation.
  • Mettre l’accent sur les compétences transférables.
  • Pensez « soft skills »

Comment trouver du travail supplémentaire ? Parmi les mieux payées, on peut citer les cours particuliers rémunérés de 10 à 30 € de l’heure selon la matière et le niveau, ou bien les services de ménage et de repassage qui vous empocheront de 9 à 12 heures. La garde d’enfants dans les grandes villes est payée environ 10 € de l’heure.

Quel budget pour rénover une longère ?

Le coût de ce type de réforme oscille entre 1 500 € et 3 200 € par m².

Quelle est la partie la plus coûteuse d’une réforme ? Les points clés d’un budget de construction Parmi les postes de dépenses les plus conséquents si vous souhaitez réaliser un travail important sur les murs ou sur la toiture, sachez que l’on retrouve la plomberie, l’électricité, mais surtout la rénovation de la structure, entre 10 000 et 20 000 € en moyenne.

Qu’est-ce qui marche avec 100 000 euros ? Que faire de 100 000 ⬠(euros) de travaux : réforme intégrale d’une maison ancienne de 80 m² en très mauvais état (remplacement de toutes les fenêtres, changement de porte de garage, création de chambres, nouvelle cuisine, nouvelle salle de bain, 1 mur -toilette suspendue avec lavabo, mise à niveau électrique, …

Quel budget pour rénover une vieille maison ?

Entre 1 500 et 2 500 € le m2 si votre maison nécessite une rénovation complète (isolation, aménagement, aménagement intérieur)

Quel budget dois-je prévoir pour réformer une maison ? Le prix d’une rénovation simple d’une maison est estimé en moyenne entre 250 et 700 € le m². Le prix d’une réforme intermédiaire du logement oscille entre 700 € et 1 100 € le m². A noter que la rénovation des salles de bains et des cuisines s’élève respectivement entre 400 et 1 200 € et 450 et 1 000 € par m² rénové.

Quel budget pour rénover une maison de 100m2 ?

Pour une rénovation complète de votre maison, comptez entre 1 100 € et 1 700 € TTC le m². Pour une maison de 100 m² à rénover partiellement, un budget global de 110 000 € à 170 000 € TTC peut être prévu.

Quels travaux pour 50.000 euros ?

La démolition de murs ou cloisons en plaques de plâtre de 50 à 80 €/m3 ; La construction de murs en briques ou parpaings de 50 à 120 €/m2 ; La construction des fondations de 10 000 € à 20 000 € ; La pose de dalles en intérieur ou en extérieur de 120€ à 250€/m2.

Quel budget pour réformer une maison ancienne ?

Quel budget pour réformer un corps de ferme ? Coût de la rénovation d’un corps de ferme : 43 000 € en moyenne

Quel est le meilleur site pour trouver des chantiers ?

PlateformeDes prix
e-emploisabonnement
droitsabonnement
123devisDevis
houzzabonnement

Comment trouver des sites comme Auto-entrepreneur ? Inscrivez-vous dans des annuaires professionnels ou rejoignez un groupement d’artisans. Une autre façon de trouver des sites pour auto-entrepreneurs est de s’inscrire sur des annuaires professionnels. Ceux-ci répertorient les artisans par région, métiers et expérience pour faciliter la recherche d’individus.

Comment faire des travaux quand on y connaît rien ?

Pour mener à bien votre projet de rénovation générale, vous devez d’abord établir un plan de travail. Vous devrez commencer par installer l’isolation, puis vous attaquer au système de chauffage, puis à la ventilation. Vous pouvez être accompagné par France Rénov’, opérateur CEE et des professionnels RGE.

Comment obtenir de l’aide pour le travail ? Un chantier participatif, aussi appelé chantier solidaire ou collaboratif, permet à un particulier d’obtenir une aide pour ses travaux de construction ou de rénovation, grâce à l’intervention de bénévoles.

Dans quel ordre faire le travail ? L’ordre du travail est toujours le même : tâche principale, deuxième tâche, puis terminée.

Quelle activité en multiservices ?

C) Activités possibles Ainsi, une entreprise multiservices peut offrir à la fois des services dans le domaine du bricolage, du jardinage, de l’électricité, de la plomberie, de la mécanique, de la menuiserie ainsi que diverses autres activités qu’elle peut exploiter selon les besoins du marché.

Qu’est-ce qu’un multiservice ? Entreprise multiservices : définition. Une entreprise multiservices est une entreprise qui propose diverses activités spécialisées (bâtiment, plomberie, électricité, nettoyage, aide à la personne, etc.). Les secteurs sont variés et vous offrent la possibilité de vous adapter à la demande.

Quel statut pour tout bricoleur ? Appelé aussi « slasher », mainteneurs de petits métiers et de jardins ou entrepreneur multiservice indépendant spécialisé dans le petit bricolage, un indépendant est une personne qui a le statut d’entrepreneur indépendant et qui travaille au profit de particuliers exercer différentes compétences. ..

Quel état choisir pour le multiservice ? La quasi-totalité des personnes qui se lancent dans le multiservices optent pour la condition d’auto-entrepreneur. En fait, le régime de la microentreprise est particulièrement adapté en raison de sa simplicité et de sa flexibilité.

Quel domaine d’activité pour auto-entrepreneur multiservices ?

L’activité multiservices est aussi appelée bricolage. Il consiste à fournir de petits services de bricolage chez des particuliers. Sachez qu’aucune formation n’est obligatoire et que vous pouvez parfaitement devenir auto-entrepreneur multiservices sans avoir besoin de qualification.

Quel statut d’auto-entrepreneur pour le multiservices ? Ainsi, l’auto-entrepreneur multiservices, ou slasher, est une personne qui a le statut d’entreprise unique qui lui est rattaché, et qui développe pourtant différentes activités au sein de ce statut. Il y a aussi la possibilité d’exercer cette activité en tant qu’entreprise multiservices.