Carburant bateau : Faire le plein sans risque

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

C’est l’été et il y a quelques précautions à prendre pour faire le plein de votre bateau à moteur en toute sécurité.

C’est l’été et quelques précautions s’imposent pour faire le plein d’essence de votre bateau à moteur en toute sécurité.

Qu’il soit in-bord ou hors-bord, les bateaux fonctionnant à l’essence nécessitent certains soins que nous détaillons ici.

Avant le plein, évaluez la situation

Qu’il s’agisse de moteurs in-bord ou hors-bord, les bateaux à essence nécessitent certains soins que nous décrivons ici.

Nous sommes bien sûr équipés d’un détecteur de vapeurs d’essence intégré à notre visage qui fonctionne parfaitement : notre nez ! Inspectez toujours les compartiments moteur et l’emplacement du réservoir lorsque vous montez votre moteur inboard à essence. En cas d’odeur de carburant anormalement forte dans le bateau, il faut absolument s’abstenir de ravitailler et même d’utiliser le bateau.

Sur un hors-bord, inspectez la cale où se trouve le réservoir, qu’il soit mobile ou non, et assurez-vous qu’il n’y a pas de fuites détectables par l’odorat.

Une forte odeur d’essence est un signe de danger immédiat.

Enquêtez et trouvez la fuite et réparez-la.

A la station

Dans un petit espace, le point d’éclair extrêmement bas de l’essence lui permet de s’enflammer en présence d’une très petite étincelle à froid. En navigation, à l’intérieur, les vapeurs de carburant peuvent s’enflammer au contact de l’échappement…

À LIRE  Sans Filtre... pour le mieux et pour le plaisir – Regards protestants

Sur tous les bateaux, la profusion d’équipements électriques permet toujours la formation d’une étincelle dangereuse dès que le carburant stagne au fond.

Si tout se passe bien, retournez à la gare et amarrez soigneusement votre bateau. Faites débarquer tout le monde et, bien sûr, ne fumez pas et n’utilisez pas d’appareils électroniques.

Éteignez tous les consommateurs électriques à bord.

Fermez toutes les portes, hublots et casiers pour minimiser l’entrée de vapeurs de carburant dans le bateau.

Gardez le pistolet en contact avec vos charges. Vous empêchez la création d’une étincelle.

Evaluez la capacité résiduelle de votre cuve et retranchez 10% pour éviter tout débordement lors du remplissage. Cela laissera également de la place pour l’expansion du carburant.

Nettoyez tout carburant qui vous a échappé.

Aérez le bateau et profitez-en pour regarder, sentir et localiser une fuite dans votre compartiment moteur. Ne démarrez pas si vous sentez une forte odeur d’essence. Vous êtes alors dans une situation dangereuse.

Sur les inboards, faites fonctionner votre ventilateur de cale pendant au moins 4 minutes même s’il a une queue derrière lui et rappelez-vous que les ventilateurs évacuent du gaz et non du liquide.