Carnext cesse de vendre des voitures d’occasion aux particuliers dans quatre pays européens

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

La place de marché Carnext, détenue par Constellation Automotive, a arrêté de commercialiser des voitures d’occasion aux clients particuliers en Allemagne, Norvège, Italie et aux Pays-Bas. Elle poursuit ses activités auprès des distributeurs automobiles sur l’ensemble de ses principaux marchés.

Par

Benoît Landre

Carnext exploitait un concessionnaire automobile à Milan, en Italie

Les temps sont durs pour les acteurs de la vente de voitures d’occasion aux particuliers. Après le retrait de Cazoo des marchés d’Europe occidentale, il est temps pour la marque Carnext d’ajuster sa stratégie. Passée il y a un an dans le coffre du groupe anglais Constellation Automotive (avec BCA, WeBuyAnyCar, etc.), la marque a arrêté ses activités B to C en Allemagne, en Norvège et en Italie. C’est dans le programme numérique de la Norvège que l’entreprise est tout à fait appropriée. Il explique : « Comme vous le savez peut-être, les derniers mois ont été difficiles pour les acteurs du marché des voitures d’occasion et pour les consommateurs. Nous avons dû prendre une décision difficile et malheureusement nous devons annoncer que nous fermons nos sites en Norvège. Ce n’est pas une décision que nous prenons à la légère. »

305 VO en stock sur la plate-forme Carnext en France

Sur les sites allemand et italien, les visiteurs sont informés que carnext.com a cessé de vendre des voitures d’occasion aux particuliers mais que les activités B to B à destination des concessionnaires se poursuivent. Le spécialiste de la vente de voitures d’occasion s’appuie sur quatre centres en Allemagne et trois en Italie.

Sur sa plateforme italienne, la société Carnext annonce la suspension de ses activités auprès des clients particuliers et la poursuite de ses activités B to B.

À LIRE  Voiture : pourquoi les Français sautent sur l'occasion