Chauffage au bois : comment réduire la pollution de l’air ?

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Bien que le chauffage au bois soit reconnu pour le confort et l’ambiance qu’il procure, il peut surtout entraîner une pollution de l’air (il émet des particules fines nocives pour la santé) et la création de smog. Vous êtes dépendant de ce type de chauffage et souhaitez réduire au maximum vos émissions polluantes ? Suivez le guide!

Votre appareil vieillit ? Vous réduirez considérablement vos émissions de particules toxiques en le remplaçant par un poêle ou foyer moderne qui répond au groupe CSA B415.1. Bien qu’il soit certifié par l’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis, c’est encore mieux : les appareils avec cette certification réduisent les émissions jusqu’à 90 % !

Pour vous assurer que vos outils en bois produisent moins de pollution lorsque vous les utilisez, assurez-vous, entre autres :

Aussi, pour une combustion optimale, l’air doit bien circuler. Il est donc important d’entretenir l’appareil selon les recommandations du fabricant, de ne pas le surcharger de bûches et de ne pas trop réduire l’apport d’air. Enfin, vérifiez l’isolation de votre logement : si vous chauffez également l’extérieur, vous brûlez du bois inutilement !

Articles suggérés

À LIRE  Chèque énergie : 200 euros d'aide formidable, la recevrez-vous en décembre ?