Comment combattre le froid grâce à 15 astuces naturelles sur…

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Sommaire

En cuisine, je mitonne des potions antifroid

Pour stimuler le mécanisme naturel de production de chaleur corporelle, il est essentiel de ne sauter aucun repas.

– Les protéines et la spiruline : les premières nourrissent les muscles qui, eux, produisent de la chaleur. Par jour, comptez de 1 g à 1,5 g de protéines/kg de poids corporel (soit entre 70 g et 105 g si vous pesez 70 kg). Si les protéines animales offrent souvent un meilleur apport que les végétales, elles sont aussi plus riches en lipides. 100 g de viande ou de poisson contiennent généralement plus de 20 g de protéines.

Les végétaliens choisiront la spiruline (1/2 à 3 cuillères à soupe par jour), une algue bleue riche en protéines (65 g/100 g).

– Vitamines et index glycémique (IG) bas : misez sur les fruits et légumes de saison, associés à des aliments à IG bas (riz complet, lentilles, pain au levain, etc.), à raison de 150 g à 200 g par jour.

Lire aussi> Spécial régime froid : bien manger pour se réchauffer en hiver sans grossir, facile !

– Oméga-3 : ils favorisent la combustion des graisses, le bon usage des protéines et des glucides, stimulent la production d’énergie. Noix, huile de colza, poissons gras… en sont riches.

– Les épices : elles contiennent des molécules qui élèvent la température corporelle en activant la circulation sanguine. Notamment le poivre de Cayenne ou, moins agressif, le gingembre, le poivre ou la cannelle.

Lire aussi> Trois super-épices pour allier exotisme et santé

Dans la maison, je booste mon thermostat intérieur

Augmenter le chauffage n’est souhaitable ni pour le budget ni pour la santé. Voici comment activer une douce chaleur intérieure.

À LIRE  Fitness : 5 appareils de musculation à domicile abordables

– Respirez activement : pour détendre les muscles, inspirez par le nez pendant un temps, expirez par la bouche pendant deux temps, retenez votre respiration à poumons vides pendant un temps. Répétez trois fois.

– Frottez-vous les reins : selon la médecine chinoise, ils forment un réservoir d’énergie qui réchauffe le corps. Frottez-les avec le plat de la main pendant environ 30 secondes.

– Sollicitez les pieds et les mains : faites rouler une balle de tennis sous la voûte plantaire pendant 5 minutes ou tenez-vous sur la pointe des pieds. Pour les mains, pétrissez une balle anti-stress ou grattez.

Lire aussi> Pieds et mains froids ? 4 mouvements efficaces pour les réchauffer à la maison ou à l’extérieur

– Boire chaud : le froid accélère la déshydratation, ainsi que la chaleur du logement, empêchant le sang de bien circuler.

En hiver également, hydratez-vous avec 1 à 1,5 litre d’eau par jour. Sans boire trop chaud pour ne pas abîmer l’œsophage ni déclencher de sudation qui refroidit l’organisme.

– Sortez la bouillotte : avant le coucher, elle réchauffe le lit. La bouillotte peut également être utilisée sur les reins pour stimuler leur fonctionnement, mais jamais sur la tête, le cœur ou directement sur la peau, et pas plus de 20 minutes. Surtout, assurez-vous qu’il ne soit pas chaud !

Lire aussi> Pieds froids : les solutions qui marchent !

À l’extérieur, je préserve ma chaleur corporelle

Pour que sortir dans le froid ne soit pas un calvaire, il faut limiter les déperditions de chaleur.

– Echauffement : faites quelques flexions-extensions avant de sortir.

– Optez pour la technique de l’oignon : au lieu d’enfiler une doudoune sur un T-shirt, superposez trois couches (une anti-transpirante, une qui apporte de la chaleur, une qui protège des intempéries). Cela permet également de s’écailler une fois à l’intérieur et de limiter les chocs thermiques. – Respirez par le nez : ainsi, l’air qui atteint les poumons est plus chaud qu’en respirant par la bouche. Ou respirez à travers une écharpe.

À LIRE  Course hors stade - Foulées de Longemer. Galbourdin et Bontemps, l'or massif des Vosges

– Protégez vos extrémités : choisissez des chaussures suffisamment larges pour y porter deux paires de chaussettes ou y glisser une semelle en feutre, et préférez les moufles (si nécessaire, aux gants en soie), car le contact interdigital favorise les échanges thermiques.

– Bougez : en attendant le bus, tenez-vous sur la pointe des pieds, croisez et décroisez les bras. Peu importe à quoi ressemblent les autres, dans le froid, on bouge !

Lire aussi> Gym à la maison : il fait froid, on s’active

Notre Temps lance sa nouvelle newsletter dédiée à votre santé et votre bien-être. Tous les 15 jours, retrouvez toutes les informations, les conseils des experts santé de la rédaction pour garder la forme.

19°

Il s’agit de la température intérieure recommandée, chaque degré supplémentaire augmentant la dépense énergétique de 7 %*. Le thermostat est réglé entre 19°C et 21°C dans la cuisine, la salle à manger ou le salon, et 22°C dans la salle de bain. Une chambre plus fraîche (16°C à 18°C) favorise un bon sommeil.

Merci à Philippe Hérisson, kinésithérapeute du sport, fondateur de Xrun, concept de remise en forme par le sport santé, Sabrina Roméo-Dussart, naturopathe, auteur de Se reconnecter aux saisons (éd. Jouvence).