Comment conserver un dipladenia d’une année sur l’autre ? Mesures obligatoires à prendre pour le sauver du froid en automne !

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Comment conserver le dipladenia d’année en année ? Voilà une question pertinente qui dérange les heureux propriétaires de cette plante grimpante exceptionnelle. Les dipladenias sont des plantes vivaces tropicales, qui sont souvent cultivées comme des annuelles en raison de leur manque de résistance. Cependant, il est tout à fait possible de les conserver plusieurs années à condition de les protéger correctement du froid et de leur assurer un entretien favorable. Pour vous aider à atteindre cet objectif avec succès, nous partagerons avec vous des conseils essentiels pour offrir à votre dipladenia un hiver réussi.

Le dipladenia a besoin de beaucoup de soleil pour fleurir abondamment

Cette plante grimpante est originaire d’Amérique du Sud. Par conséquent, la solution pour conserver le dipladenia d’une année sur l’autre, est de bien le préparer pour l’hiver. Pour cela, il est nécessaire de bien comprendre son origine et ses besoins. Le Dipladenia a besoin de beaucoup de lumière et d’humidité pour produire de belles fleurs. En revanche, le froid et le gel lui sont néfastes. Voici les actions obligatoires que vous devez effectuer pour une culture en pot. Ainsi que des conseils utiles pour profiter de cette beauté exotique dès le printemps prochain.

Saviez-vous que le vrai nom scientifique de cette plante est Mandevilla ?

#Rentrer votre mandevilla au bon moment

Il est essentiel de rentrer votre Mandevilla à l’intérieur car les températures nocturnes descendent en dessous de 10 degrés. Surveillez très attentivement la météo pour mettre toutes les chances de votre côté dès le départ.

Ce grimpeur aime le plein soleil mais a peur du froid et du gel

#Préparer la plante

Il ne suffit pas d’apporter votre dipladenia seul. Un rituel de préparation s’impose également. Commencez par enlever toutes les feuilles fanées et les parties endommagées. Inspectez votre plante très attentivement pour identifier la présence de cochenilles ou de pucerons. Sachez qu’il faut les éradiquer à tout prix, avant que la plante ne repousse l’hiver. Si les parasites ne sont pas nombreux, éliminez-les à la main ou avec un coton imbibé d’alcool à 70 degrés. Si l’infestation est importante, vaporisez les feuilles avec une solution de savon noir.

Cette vigne peut atteindre 2 à 3 m de largeur

#Assurer les bonnes conditions d’hivernage

La température ambiante dont votre dipladenia aura besoin à l’intérieur est comprise entre 10 et 15 degrés. L’option idéale serait de placer votre mandevilla dans une serre conservatrice modérément chauffée ou dans un autre endroit frais mais lumineux. La mandevilla peut même vous surprendre avec une floraison durant l’hiver si les conditions lui sont favorables. Gardez à l’esprit que l’ajout d’engrais n’est pas nécessaire pendant cette période.

À LIRE  Une moisson d'astuces jardinières dans les musées du Finistère

Plantez le dipladenia au printemps ou au début de l’automne

#Surveiller l’arrosage

Une fois votre plante à l’intérieur, espacez les arrosages. La motte doit être sèche entre deux arrosages. De plus, ne laissez jamais d’eau stagnante dans la butée. Important : comme il s’agit d’une plante tropicale, si l’air est trop sec, il faudra pulvériser les feuilles. N’utilisez jamais d’eau fraîche du robinet à cette fin. Préférez l’eau de pluie ou laissez l’eau du robinet pendant au moins 24 heures pour permettre au calcaire de tomber.

Pendant la floraison, évitez d’arroser les fleurs

La culture des dipladenias en pleine terre n’est possible que dans le sud de la France ou sur la côte atlantique. Cependant, pour protéger votre plante, celle-ci doit être recouverte d’un voile d’hiver. Assurez-vous qu’il n’y a pas d’eau stagnante et que le sol est toujours bien drainé. Car au moindre gel, cette situation peut être néfaste pour la plante.

Les feuilles du Dipladenia sont dures ou persistantes et cela dépend des conditions que vous lui fournirez. La taille avant l’hiver n’est pas nécessaire. Faites une coupe légère, seulement si votre mandevilla est assez vigoureuse en enlevant simplement les tiges volumineuses. En revanche, à la sortie de l’hiver, la taille est nécessaire avant la reprise de la floraison.

Après avoir passé plusieurs mois à l’intérieur, retirez les feuilles jaunes et coupez les tiges sèches. Profitez de cette taille pour rempoter la plante, si elle est très inconfortable. Ne taillez pas les branches qui forment le cadre. Pour les adeptes du calendrier lunaire, lisez votre plan sur une lune décroissante, un jour « fleuri ».

Attention : il faut porter des gants lors de la taille, car à la moindre coupure, le dipladenia produit un latex blanc, collant et surtout toxique.

N’oubliez pas de désinfecter vos outils avant de tailler

Une fois les beaux jours arrivés, vous vous précipitez pour sortir votre dipladenia. L’acclimatation doit se faire progressivement. Commencez par exposer le pot uniquement au soleil quelques heures par jour. Les températures nocturnes doivent dépasser les 10 degrés pour que la plante y passe la nuit. Si votre mandevilla a beaucoup souffert du gel, vous pouvez faire une taille sévère, et elle reviendra de toute façon.

À LIRE  Peindre des meubles en plastique : conseils et étapes à suivre

Bref, le jasmin du Brésil est une excellente plante qui offre une floraison généreuse de différentes couleurs. Vous avez toutes les réponses à la question : comment conserver le dipladenia d’année en année ? Suivez nos bons conseils pour pouvoir cultiver cette grimpante exotique en vivace et non en annuelle.

Comment savoir si mon Dipladenia est mort ? Pour voir s’il reste de la vie, une fois que vous êtes sur la véranda ou à l’intérieur, coupez une extrémité d’une branche. S’il est vert, il est toujours vivant. Si toutes les branches sont sèches et brunes, il est probablement mort, et trop d’eau le tuera également, même sous la véranda.

Quelle température pour un dipladénia ?

Le Mandevilla x amabilis ‘Alice du Pont’ (Dipladenia) atteint jusqu’à 10 mètres de long. Période de floraison : La Mandevilla a besoin de beaucoup de lumière et de températures comprises entre 16 et 18 °C le jour, 13 à 15 °C la nuit.

Où mettre le Dipladenia en hiver ? Le Dipladénia en hiver Il est donc indispensable de l’accueillir tout l’hiver, au moins sous un voile d’hiver, contre un mur bien exposé d’un balcon ou d’une terrasse, si vous ne disposez pas d’un emplacement hivernal adapté. Une véranda non chauffée est un endroit idéal pour l’hiver.

Comment conserver les Dipladénias pendant l’hiver ?

Si vous fertilisez normalement votre jasmin brésilien, suspendez-les pendant l’hiver. Espacez également les arrosages et ne laissez jamais d’eau dans la soucoupe ou le cache-pot, le dipladenia déteste l’excès d’humidité : attendez que la surface du substrat sèche avant d’arroser un peu.

Comment conserver un dipladénia à lintérieur ?

Le dipladenia a besoin de beaucoup de lumière pour sa croissance et sa floraison. Il est possible de le garder à l’intérieur durant l’hiver en lui donnant un maximum de soleil, à l’abri du froid. Elle peut aussi fleurir, mais attention, la lumière et la durée du jour ne sont pas les mêmes en hiver !

Comment conserver le dipladenia d’année en année ? Voici quelques conseils pour le conserver en hiver et pendant de nombreuses années. Aussi avant l’arrivée des premières gelées, l’idéal serait d’installer votre dipladenia dans une serre ou une véranda modérément chauffée. Cette vigne apprécie un endroit très lumineux, voire ensoleillé.

Est-ce que le dipladenia est une plante d’intérieur ?

Le dipladenia est une plante adaptée à la culture en pot. Il est généralement cultivé à l’intérieur, car il ne tolère pas les températures inférieures à 5°C. Pourtant, il est tout à fait possible de prendre l’air l’été : un coin de terrasse, de balcon ou de jardin lui sera propice.