Comment faire baisser le coût de l’assurance prêt immobilier en 2022 ?

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

La souscription d’une assurance emprunteur est exigée par la banque lors de la demande de crédit immobilier. Le coût est important, mais il existe une solution pour le réduire. C’est souvent le seul levier d’économie pour maintenir l’APR en dessous de la barre d’usure.

Le coût de l’assurance de prêt immobilier

L’assurance pour couvrir le prêt immobilier vous protège en cas d’incertitudes de la vie qui vous empêchent de rembourser votre dette à la banque (décès, invalidité, arrêt de travail). Le contrat intervient en cas de sinistre jusqu’à la souscription de la garantie en prenant en charge tout ou partie de la mensualité, voire le capital restant dû en cas de décès ou de perte totale et ne pouvant revenir à l’autonomie (assurance PTIA).

Cette couverture a des coûts supplémentaires en plus des autres coûts associés à l’obtention de financement :

En moyenne, l’assurance emprunteur pèse entre 30% et 40% du coût de l’ensemble du prêt immobilier représenté par le TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Cet indicateur doit rester inférieur au seuil d’usure, la banque n’a pas le droit de prêter au-delà, même si vous remplissez tous les critères d’octroi (le taux d’endettement ne dépasse pas 35% de votre revenu net et la durée de remboursement est inférieure ou égale à égale à 25 ans). .

Minimiser le coût de l’assurance emprunteur

Pour réduire le coût de votre crédit immobilier, voire éviter que votre prêt ne soit bloqué par l’usure, il faut baisser les frais d’assurance. C’est le seul levier efficace pour réaliser des économies significatives sur le coût global, les garanties (hypothèque, etc.) n’étant pas négociables. Certains très bons dossiers pourront bénéficier d’une éventuelle décote pour taux d’intérêt, alors que les banques rechignent à prêter fin 2022, exigeant un dossier d’apport personnel en moyenne de 18% du montant prêté.

À LIRE  Annonce cachée de crypto-monnaie : Kim Kardashian condamnée à une amende de 1,3 million de dollars

Déléguez le contrat d’assurance emprunteur

Les conseils de Cardinal pour baisser le coût des assurances, optant pour un contrat de délégation. Du fait de la loi assurance emprunteur Lagarde, vous avez le droit de choisir votre contrat d’assurance de prêt, et de choisir une offre alternative à la formule groupe bancaire. Les contrats proposés par les assureurs externes sont entre deux et quatre fois moins chers, à garantie égale.

Mettez une offre en concurrence grâce au comparateur d’assurance prêt immobilier, un outil gratuit, simple et rapide qui vous permet d’obtenir plusieurs devis adaptés à votre profil et à votre projet immobilier, dans le respect d’un même niveau de garantie.

Une banque ne peut refuser de souscrire une assurance déléguée si elle offre un niveau de protection au moins égal à son contrat interne.

Optez pour une assurance tarifée au risque

Le coût de votre assurance dépend de la nature du prêt, de son montant, et surtout de votre profil :

Tous ces paramètres renseignent l’assureur sur le risque que vous représentez. A compter du 1er juin 2022, la loi Lemoine supprime le questionnaire de santé pour les prêts inférieurs à 200 000 € remboursés avant que l’assuré emprunteur n’atteigne l’âge de 60 ans.

Si vous avez droit à ce droit, vous pourriez être perdant. Explication. En mettant fin aux options médicales dans certaines circonstances, la loi Lemoine permet d’inclure des emprunteurs auparavant stigmatisés par leurs antécédents médicaux. Ces personnes ont un meilleur accès à l’assurance de prêt et donc au crédit, car elles n’ont pas à fournir de données de santé aux compagnies d’assurance. D’autre part, l’absence de tarification du risque conduit à une mutualisation qui renchérit le coût des assurances, pénalisant ainsi les emprunteurs en bonne santé, notamment les jeunes.

Augmentez de quelques euros le montant de votre prêt immobilier pour sortir du segment visé par la fin de l’option médicale. Vous devez remplir un questionnaire de santé qui vous permettra d’obtenir un niveau sur mesure.

À LIRE  Une crypto à acheter et à conserver pour toujours... et ce n'est pas du Bitcoin

Équilibrez la quotité

Dans le cas d’un crédit immobilier pour deux, chacun doit être couvert par une assurance de prêt, le crédit doit être garanti au moins à 100%. La distribution de couverture est une option importante en termes de protection et de coûts d’assurance. Avec une quotité de 100% sur chaque tête, chacun est exonéré de dette en cas de décès ou PTIA du conjoint, mais le coût de l’assurance est doublé à partir d’un partage 50/50.

En fonction du profil de chacun (revenus, état de santé), arbitrage des quotas pour optimiser la protection sans augmenter la prime. Faites appel aux services d’un courtier en assurance emprunteur pour trouver la formule la mieux adaptée à votre situation.

Choisissez une franchise plus élevée

Votre assurance prêt immobilier est soumise à une période déductible qui correspond à la période pendant laquelle l’assureur ne couvre pas les sinistres non encore couverts par le contrat. Ce délai s’applique au jour du sinistre (ou de sa déclaration) et concerne principalement l’assurance ITT (Incapacité Temporaire et Totale de Travail) qui intervient en cas d’arrêt de travail. La couverture perte d’emploi est également soumise à un délai de grâce (jusqu’à 90 jours), mais cette couverture est rarement émise en raison d’un rapport coût/bénéfice défavorable.

La période de grâce de la garantie ITT est généralement comprise entre 15 jours et 3 mois. Plus le délai est court, plus la prime est élevée en raison d’une indemnisation rapide. Ce délai est rarement négociable lors de la souscription d’une assurance prêt immobilier.

Pour obtenir une assurance de prêt au meilleur prix, n’hésitez pas à vous faire aider par un courtier spécialisé. Ce dernier pourra vous conseiller sur la durée déductible du contrat d’assurance emprunteur, afin que vous choisissiez la formule qui correspond le plus à vos intérêts.