Concours WorldSkills : pas de podium pour Louis et Kerrian formés à l’école de Roville-aux-Chênes – Epinal infos

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Le jardin créé en 4 jours par le duo (à gauche) Kerrian Blaise et Louis Lecler (à droite) – crédits photo : Unep

Lors de la 46e Finale mondiale de la Compétition WorldSkills, la plus grande compétition des métiers du monde, l’équipe de France de jardiniers-paysagistes, composée du duo Kerrian Blaise et Louis Lecler, est arrivée en 11e position. Malgré un contexte incertain, 16 équipes venues des quatre coins de la planète se sont affrontées dans la catégorie jardinier-paysagiste du 24 au 27 octobre à Tallinn (Estonie). La Suisse prend la tête du classement (médaille d’or), suivie par le Japon (argent) et par la Hongrie (bronze).

Quatre jours de course contre la montre et de compétition intense

En seulement 4 jours, avec plus de 6 heures d’essais par jour, Kerrian Blaise et Louis Lecler se sont surpassés à Tallinn pour concevoir un jardin de 42 m² dans les délais impartis. Le duo vosgien, formé à l’École supérieure d’horticulture et de paysage de Roville-aux-Chênes (Lorraine) et vainqueur de la finale nationale de Lyon en janvier 2022, a découvert l’affaire deux jours seulement avant le début des épreuves. Les 16 binômes en compétition se sont affrontés pour la conception d’un jardin face à la nature, inspiré des sous-bois et des tourbières caractéristiques des pays de l’Est.

La réalisation de ce dernier a nécessité l’utilisation judicieuse de divers matériaux allant de la pierre à la tourbe, du bois à l’acier, et impliquant différents types d’ouvrages (construction d’un bassin avec son mur d’eau, construction de dallages et allées en bois, etc.) et plantations. Cette grande finale a également mis les candidats à rude épreuve sur le plan physique et psychologique : plusieurs tonnes de matériel à transporter, de nombreuses règles de sécurité et de propreté à respecter, à faire preuve de créativité, des émotions fortes à gérer et une performance à garantir face aux 20 membres de le jury international et quelques milliers de visiteurs.

Une préparation sur-mesure pour atteindre l’exigence internationale

Formés au pôle d’excellence d’Angers-Le Fresne et à l’école de Roville-aux-Chênes (Lorraine), dont ils sont issus, en partenariat avec l’Unep (Union Nationale des Entreprises du Paysage) et WorldSkills France, les deux paysagistes français de la hiérarchie de cette compétition internationale. Durant les 8 mois de préparation, des professionnels de l’Unep et des enseignants de plusieurs établissements français de formation au paysage, dont leur spécialiste des affaires Thierry Kerguelin et leur coach-coach à l’école Gilles Bento, ont pu apporter conseils pratiques, méthodologie de mise en œuvre et expérience professionnelle.

Pour être au meilleur de leur forme, Louis et Kerrian ont suivi une formation intensive parallèlement à leurs métiers respectifs : 48 jours de préparation physique et mentale ou technique à Angers avec des experts nationaux, 50 jours de formation à Roville-aux-Chênes et 14 jours dédiés au monde événements. Pour leur dernière formation au CFA de Roville-aux-Chênes, ils devaient reproduire le jardin de Kazan (Russie) sous l’œil avisé d’experts.

« Je suis fier du chemin parcouru par Louis et Kerrian au cours des trois dernières années ! Le résultat n’a pas été à la hauteur de leurs espérances, mais WorldSkills a été une opportunité incroyable pour eux et pour le développement des métiers du paysage, pleins de métiers d’excellence et prometteurs. Ils symbolisent le dynamisme de notre secteur et le haut niveau de compétences indispensables à l’exercice de nos métiers. Espérons que votre bellicisme donne envie à d’autres de se lancer car l’industrie recrute toujours autant : près de la moitié des entrepreneurs paysagistes prévoient embaucher dans les six prochains mois* ! rapporte Thierry Kerguelin, professionnel du paysage et expert en entreprise.

À LIRE  Quand et comment tailler les hortensias ? Nous vous dirons tout

Pour Michèle Gasquet, vice-présidente de l’Unep et administratrice de WorldSkills France, « le végétal a pris une dimension inédite dans nos vies ces dernières années, renforcée par les enjeux climatiques et l’impérieuse nécessité de préserver la biodiversité. Les métiers du paysagisme sont à la croisée de nombreux enjeux qui répondent aux aspirations de la société et à la quête de sens des salariés. 67% des jeunes français de 18 à 35 ans souhaitent travailler au contact du végétal et/ou de la nature**, la période est donc idéale pour communiquer sur les métiers et la formation du paysage.

Le Concours WorldSkills est une occasion en or de révéler la diversité de nos métiers du plein air, dans l’espoir de grossir nos rangs et de répondre aux exigences des Français. L’Unep félicite Louis Lecler et Kerrian Blaise pour leur implication et leur persévérance dans cette compétition de haut niveau. Nous continuerons à nous mobiliser activement dans les mois à venir avec l’arrivée de la compétition mondiale à Lyon en 2024 et la mise en place de nombreuses actions de communication montrant les coulisses et les jeunes talents du paysage. »

Pour Thierry Defaix, directeur de l’école de Roville-aux-Chênes, « WorldSkills représente très bien des jeunes engagés, passionnés, talentueux et confiants dans leur avenir professionnel. Louis et Kerrian se sont investis dans ce défi avec enthousiasme et une combativité qui inspire l’admiration : près de 18 semaines de congés consacrées à la préparation de ce championnat du monde en témoignent ! Ils remettent aussi les plus belles récompenses à leurs entraîneurs du Lycée et du CFA de Roville-aux-Chênes (88) qui ont su les amener « sur le toit du monde »… Pour la deuxième fois en trois JO. N’oublions pas, bien sûr, leurs merveilleux entraîneurs Gilles Bento, entraîneur du CFA de Roville, qui les a accompagnés depuis le début, et les experts Thierry Kerguelin et Hervé Fonteneau, qui prodiguent de précieux conseils dans cette ultime préparation. »

Concours WorldSkills : pas de podium pour Louis et Kerrian formés à l'école de Roville-aux-Chênes - Epinal infos 1
Le jardin réalisé en 4 jours par le duo (à gauche) Kerrian Blaise et Louis Lecler (à droite) – crédits photo : Unep[/caption ]&#xD ;

Lors de la 46e Finale mondiale de la Compétition WorldSkills, la plus grande compétition des métiers du monde, l’équipe de France de jardiniers-paysagistes, composée du duo Kerrian Blaise et Louis Lecler, est arrivée en 11e position. Malgré un contexte incertain, 16 équipes venues des quatre coins de la planète se sont affrontées dans la catégorie jardinier-paysagiste du 24 au 27 octobre à Tallinn (Estonie). La Suisse prend la tête du classement (médaille d’or), suivie par le Japon (argent) et par la Hongrie (bronze).

Quatre jours de course contre la montre et de compétition intense

&#xD ;

Une préparation sur-mesure pour atteindre l’exigence internationale

En seulement 4 jours, avec plus de 6 heures d’essais par jour, Kerrian Blaise et Louis Lecler se sont surpassés à Tallinn pour concevoir un jardin de 42 m² dans les délais impartis. Le duo vosgien, formé à l’École supérieure d’horticulture et de paysage de Roville-aux-Chênes (Lorraine) et vainqueur de la finale nationale de Lyon en janvier 2022, a découvert l’affaire deux jours seulement avant le début des épreuves. Les 16 binômes en compétition se sont affrontés pour la conception d’un jardin tourné vers la nature, inspiré des sous-bois et des tourbières caractéristiques des pays d’Europe de l’Est.

Où aller se promener dans les Vosges ?

&#xD ;

  • La réalisation de ce dernier a nécessité l’utilisation judicieuse de divers matériaux allant de la pierre à la tourbe, du bois à l’acier, et impliquant différents types d’ouvrages (construction d’un bassin avec son mur d’eau, construction de dallages et allées en bois, etc.) et plantations. Cette grande finale a également mis les candidats à rude épreuve sur le plan physique et psychologique : plusieurs tonnes de matériel à transporter, de nombreuses règles de sécurité et de propreté à respecter, à faire preuve de créativité, des émotions fortes à gérer et une performance à garantir face aux 20 membres de le jury international et quelques milliers de visiteurs.
  • &#xD ; Formés au pôle d’excellence d’Angers-Le Fresne et à l’école de Roville-aux-Chênes (Lorraine), dont ils sont issus, en partenariat avec l’Unep (Union Nationale des Entreprises du Paysage) et WorldSkills France, les deux paysagistes français de la hiérarchie de cette compétition internationale. Durant les 8 mois de préparation, des professionnels de l’Unep et des enseignants de plusieurs établissements français de formation au paysage, dont leur spécialiste des affaires Thierry Kerguelin et leur coach-coach à l’école Gilles Bento, ont pu apporter conseils pratiques, méthodologie de mise en œuvre et expérience professionnelle. &#xD ; &#xD ; Pour être au meilleur de leur forme, Louis et Kerrian ont suivi une formation intensive parallèlement à leurs métiers respectifs : 48 jours de préparation physique et mentale ou technique à Angers avec des experts nationaux, 50 jours de formation à Roville-aux-Chênes et 14 jours dédiés au monde événements. Pour leur dernière formation au CFA de Roville-aux-Chênes, ils devaient reproduire le jardin de Kazan (Russie) sous l’œil avisé d’experts. &#xD ; « Je suis fier du chemin parcouru par Louis et Kerrian au cours des trois dernières années ! Le résultat n’a pas été à la hauteur de leurs espérances, mais WorldSkills a été une opportunité incroyable pour eux et pour le développement des métiers du paysage, pleins de métiers d’excellence et prometteurs. Ils symbolisent le dynamisme de notre secteur et le haut niveau de compétences indispensables à l’exercice de nos métiers. Espérons que votre bellicisme donne envie à d’autres de se lancer car l’industrie recrute toujours autant : près de la moitié des entrepreneurs paysagistes prévoient embaucher dans les six prochains mois* ! » rapporte Thierry Kerguelin, professionnel du paysage et spécialiste du commerce. &#xD ; Pour Michèle Gasquet, vice-présidente de l’Unep et administratrice de WorldSkills France « Le végétal a pris une dimension inédite dans nos vies ces derniers temps. s années, renforcé par les enjeux climatiques et l’impérieuse nécessité de préserver la biodiversité. Les métiers du paysagisme sont à la croisée de nombreux enjeux qui répondent aux aspirations de la société et à la quête de sens des salariés. 67% des jeunes français de 18 à 35 ans aimeraient travailler au contact du végétal et/ou de la nature**, la période est donc idéale pour communiquer sur le paysage et les travaux de formation. &#xD ; Le Concours WorldSkills est une occasion en or de révéler la diversité de nos métiers du plein air, dans l’espoir de grossir nos rangs et de répondre aux exigences des Français. L’Unep félicite Louis Lecler et Kerrian Blaise pour leur implication et leur persévérance dans cette compétition de haut niveau. Nous continuerons à nous mobiliser activement dans les mois à venir avec l’arrivée de la compétition mondiale à Lyon en 2024 et la mise en place de nombreuses actions de communication montrant les coulisses et les jeunes talents du paysage. »&#xD ; &#xD ; Pour Thierry Defaix, directeur de l’école de Roville-aux-Chênes, « WorldSkills représente très bien des jeunes engagés, passionnés, talentueux et confiants dans leur avenir professionnel. Louis et Kerrian se sont investis dans ce défi avec enthousiasme et une combativité qui inspire l’admiration : près de 18 semaines de congés consacrées à la préparation de ce championnat du monde en témoignent ! Ils remettent aussi les plus belles récompenses à leurs entraîneurs du Lycée et du CFA de Roville-aux-Chênes (88) qui ont su les amener « sur le toit du monde »… Pour la deuxième fois en trois JO. N’oublions pas, bien sûr, leurs merveilleux entraîneurs Gilles Bento, entraîneur du CFA de Roville, qui les a accompagnés depuis le début, et les spécialistes Thierry Kerguelin et Hervé Fon teneau pour leurs précieux conseils dans cette ultime préparation. »&#xD ; &#xD ;
  • Top 10 des randonnées incontournables dans les Vosges
  • 1 – Sentier rocheux. …
  • 2 – Sentier de neige Martinswand – Hohneck – Kastelberg. …
À LIRE  Avant l'hiver, comment bien préparer son jardin - JHM

3 – Lac Vert – Lac à la Truite – Gazon du Faing. …

Où partir dans les Vosges en automne ?

4 – Flâner le long du lac de Gérardmer, une randonnée familiale. …

5 – Le Grand Ballon, le plus haut sommet des Vosges.