Continuez à planter des tomates à l’automne : et si on vous donnait nos conseils pour faire votre métier ?

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

A la faveur de l’automne, vous devez prendre des précautions pour l’entretien de votre jardin. Et les tomates ne font pas exception. Si vous avez la chance de pouvoir profiter d’une fin d’automne douce et relativement sans froid, profitez-en ! En effet, quelques gestes simples peuvent vous aider à mûrir et à faire pousser vos tomates, parfois jusqu’au début novembre. Que faire des plants de tomates en fin de saison ? Comment conserver un plant de tomate en automne ? Retrouvez tous nos conseils utiles dans cet article !

Tout d’abord, gardez à l’esprit que les tomates en pot peuvent facilement passer l’hiver en raison de leur mobilité. Cependant, gardez à l’esprit que seules les plantes qui ont été précédemment cultivées dans des conteneurs peuvent passer l’hiver. En fait, la transplantation d’un plant de tomate cultivé dans le jardin est impossible. En règle générale, ce sont les variétés robustes qui sont préparées à un tel hivernage : Solanum pimpinellifolium ou Solanum humboldtii pour ne citer que les plus connues. Parmi les tomates de petite taille, les tomates cerises Vilma ou Tiny Tim sont parmi les choix les plus populaires. Voici 6 conseils à suivre pour bien prendre soin de vos tomates en plein hiver.

Mettez-les au chaud

Si vos tomates ne sont pas cultivées à l’intérieur, il est probable que vous ne pourrez jamais prolonger leur durée de conservation au-delà d’octobre. En effet, vous ne vous rendez pas compte qu’en ce début d’automne, les nuits seront de plus en plus froides, les journées plus courtes et, malheureusement, de moins en moins chaudes. Cela compliquera la situation de vos tomates. Nous vous conseillons de recouvrir vos plants d’une housse ou d’un voile de protection pour protéger vos tomates des intempéries et du froid. Cela prolongera leur espérance de vie !

À LIRE  Comment faire pousser des champignons de Paris - l'essentiel !

L’élimination progressive des feuilles prolonge la vie des plantes. Commencez par enlever périodiquement d’abord les feuilles les plus touchées par des maladies telles que le mildiou de la tomate, par exemple. Retirez ensuite toutes les feuilles de la base. Pour ce faire, dénudez la plante sur toute sa hauteur jusqu’à ce que les tiges soient presque nues. L’objectif est que la sève nourrisse essentiellement les tomates qui, libérées des feuilles, profitent d’un meilleur ensoleillement pour emmagasiner chaleur et lumière.

Supprimez les fleurs en formation

En automne, les fleurs en développement n’ont plus la chance de produire de belles tomates bien mûres. Retirez-les, car ils épuisent inutilement les plantes. De même, retirez les tiges et les racines. Prenez soin également de ramasser toutes les feuilles sèches éparpillées sur le sol. De cette façon, vous éviterez la propagation des maladies l’année suivante. Nous vous recommandons de ne pas les utiliser pour faire du compost. En fait, vous pourriez avoir le résultat inverse de celui souhaité.

Allez-y mollo sur l’arrosage pour conserver un pied de tomate en automne

Au début de l’automne, toutes les tomates pouvant être récoltées sont déjà formées, mais encore vertes ! Ainsi l’approvisionnement en eau n’est plus utile sauf pour la récolte des fruits qui seront moins savoureux ! A partir de mi-septembre il suffira d’arroser tous les 15 jours jusqu’à la fin de la récolte. Si les pluies sont régulières, il est même inutile de prévoir des irrigations.

Récoltez avant les premières gelées

Bien que les tomates mûres et non mûres puissent rester en place presque jusqu’à la dernière minute, nous vous recommandons de les récolter au besoin. Pensez à les cueillir juste avant l’arrivée des premières gelées. Ensuite, il sera toujours temps de les faire mûrir dans une boîte recouverte de papier journal. Mettez-les au soleil pendant la journée, puis à l’intérieur la nuit. Les tomates mûriront progressivement et resteront moins savoureuses que celles récoltées pendant l’été. Si le cœur vous en dit, vous pouvez en profiter pour récolter des graines de tomates. De cette façon, vous assurez une future récolte réussie. Il faut prévoir !

À LIRE  Pays de Quimper. Cinq conseils de Monsieur Rose pour un jardin résistant à la sécheresse

Est-ce qu’un pied de tomate repousse d’une année sur l’autre ?

Si par nature la tomate est une plante vivace, en réalité il n’est possible de la considérer comme telle que dans ses régions d’origine, en Amérique Centrale et du Sud. Dans le reste du monde, les tomates sont considérées comme des plantes annuelles. En conséquence, ils ne peuvent repousser que l’année suivante. Cependant, parce que « impossible n’est pas français », il existe quelques astuces pour faire hiberner les plantes. Peut-on garder un plant de tomate en hiver ? Oui, si vous respectez 2 conditions : chaleur et soleil. Vous avez donc 2 options possibles à votre disposition : les déplacer à l’intérieur ou les cultiver dans une serre chauffée.