Crossfit à Castres : 300 sportifs dans l’arène de Manon et Romain

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

la chose importante

Ce samedi, Manon et Roman, gérants de L’Atelier Crossfit, un centre de fitness situé au 8 impasse François Arago, organisent une grande compétition de crossfit.

Après leur premier grand concours organisé en mai dernier, ce samedi 15 octobre, Manon et Romain, deux managers diplômés et pédagogues sportifs de L’Atelier Crossfit, organisent un deuxième concours sous le thème d’Halloween. Une compétition qui devrait réunir près de 300 athlètes venus de toute la France.

« On est comme une grande famille ici »

Déjà la première rencontre a attiré plus de 180 personnes, et les tests se sont faits en binôme. Mais cette fois les présentateurs ont voulu changer le concept et les athlètes seront répartis en équipes de quatre. « En France, on fait très peu, mais on a voulu tenter une expérience ! » confie Romain, qui rappelle que le crossfit « est un mélange de gymnastique, d’haltérophilie et de cardio. En général, ce sont des mouvements fonctionnels, sans cesse variés, que l’on mettre à haute intensité ».

Plusieurs disciplines départageront les athlètes, et la première aura lieu lors de la course d’obstacles du 8e RPIMa. « Ensuite, il y aura encore deux épreuves ici et là, ce sera du pur crossfit. Et le résultat de ces trois épreuves déterminera les six finalistes qui s’affronteront dans le défi final en fin de journée », précise l’éducateur sportif. . Mais la victoire est avant tout « symbolique » dans ces compétitions. « Le crossfit est une marque déposée, il n’y a donc pas de fédération de crossfit à proprement parler, ni de championnats officiels. En fait, toutes les salles qui pratiquent cette discipline peuvent organiser des compétitions. Et c’est ce que nous avons décidé de faire avant tout à cause de l’humain côté, pour annoncer la salle et faire entrer du monde », précisent Manon et Romain. Ces événements leur permettent également de développer leur entreprise. « Les fonds reversés lors du concours sont directement réinvestis dans la salle. Le dernier concours nous a également permis de créer et d’équiper l’extérieur pour nos membres », ajoute le coach. Et pour cela, chacun a son rôle, puisque les membres viennent aider un peu à l’organisation de la compétition. Certains sont arbitres et d’autres aident à gérer les stands de boissons. « Tout le monde est motivé pour ça, on est ici comme une grande famille. On partage tout, pas seulement le côté sportif, chaque mois on organise des soirées à thème pour socialiser », ajoute Manon.

À LIRE  Lorsque l'urgence n'est pas indispensable, appeler le médecin