Des milliers de Français sauvent grâce à Loi Lemoine. Pourquoi pas?

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Ce n’est pas tous les jours qu’une loi a un impact aussi direct et immédiat sur les finances françaises. Le 1er septembre, l’entrée en vigueur du dernier volet de la loi dite Lemoine, qui porte le nom de la congressiste Patrícia Lemoine, qui en était l’instigatrice, a brisé le dernier verrou qui les empêchait encore de contester l’assurance du financement immobilier.

Economisez sur votre assurance emprunteur

Le 1er septembre, à partir de cette date, vous n’aurez plus à attendre la date anniversaire de votre contrat pour résilier ! Maintenant, vous pouvez changer à tout moment quand cela vous convient. Profitez par exemple des fêtes de fin d’année, entre Noël et le premier de l’année, pour faire le point avec un spécialiste Meilleurtaux. C’est notre métier : vous aider à comparer les offres du marché et trouver celle qui vous permettra de bénéficier de la meilleure couverture avec le plus d’économies.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Un gain énorme grâce à la loi Lemoinew

Et quand on vous parle d’économie, ce n’est pas un vain mot. Pas étonnant que des dizaines de milliers d’emprunteurs aient déjà sauté sur l’occasion : le gain potentiel est à 5 chiffres ! Le tout sans effort ou presque puisque nous sommes là pour vous accompagner.

Prenons un exemple : celui d’un couple de trentenaires, qui a obtenu en novembre 2020 un prêt de 300 000 euros sur 25 ans, au taux de 1,30 %. Avant d’approcher Meilleurtaux, son taux d’assurance était de 0,30 %, avec 100 % de couverture pour le plus haut revenu et 50 % pour l’autre. Après renégociation, il a été ramené à 0,15 %, avec une couverture identique. L’économie totale est spectaculaire : 15 600 euros sur les 23 années de remboursement restantes, soit 56 euros par mois. De quoi alléger un peu votre budget en ces temps d’inflation.

À LIRE  Comment acheter des crypto-monnaies avec PayPal ?

Mais pas besoin d’être jeune pour profiter de la loi Lemoine. Cet autre couple, d’âge plus mûr (45 ans), a contracté il y a deux ans un prêt de 200 000 euros, avec un taux d’assurance de 0,45 %. En le renégociant, à garanties égales, à 0,36 % du capital restant dû, il a réalisé environ 5 000 euros d’économies. Mais le changement de prestataire aurait aussi pu lui permettre de bénéficier, sans surcoût, d’une meilleure couverture (100% pour chaque co-emprunteur). Question de choix. En clair, tout le monde a quelque chose à gagner à profiter de l’opportunité offerte par la loi Lemoine. Alors pourquoi pas vous ?

Je sécurise mon prêt au meilleur prix