Diwali : ce que vous devez savoir sur la Fête des Lumières Hindoue

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Posté

Il y a 8 heures, Mis à jour il y a 8 heures

Une fête pour repousser les ténèbres

Diwali est un grand événement en Inde et pour les Indiens du monde entier qui allument des bougies dans les temples et dans les rues. Tout sur ce festival, qui a débuté cette année le 23 octobre.

En Inde, la fête de Diwali (ou Divali) célèbre la victoire de la lumière sur les ténèbres, du bien sur le mal, de la connaissance sur l’ignorance. A cette occasion, les Hindous célèbrent avec vigueur et brio. Des centaines de bougies décorent les fenêtres et les parapets des maisons, des rangolis faits de poudres colorées se dessinent sur leurs seuils, les tables s’effondrent sous les sucreries, des guirlandes lumineuses ornent les entrées des temples, des pétards et des feux d’artifice explosent tout au long de la nuit.

Un rendez-vous familial

A lire aussi Quand partir en Inde ? Météo, climat, vacances… La meilleure période par région

Un festival de cinq jours

C’est aussi une fête de famille avec un festin, de nouveaux vêtements et un échange de cadeaux. Elle se prépare des semaines à l’avance alors que les maisons sont nettoyées du sol au plafond. Les ménagères s’arment de balais, de brosses et de têtes de loup pour enlever le moindre grain de poussière. Les placards sont vidés, le linge est lavé, la vaisselle est lavée. Tout doit briller pour la fête du renouveau.

À LIRE  10 photos de lieux de rêve à découvrir aux Tuamotu

Des origines mystérieuses

La date de Diwali change chaque année. Elle est déterminée par la position de la nouvelle lune au mois de Kartika, qui chevauche les mois d’octobre et de novembre. Cette année, les célébrations commencent le 23 octobre.

Où célébrer Divali en Inde ?

Si l’origine de Divali est religieuse, aucun prêtre ou gourou ne peut confirmer définitivement la légende à laquelle il se rapporte. Pour certains, Divali marque la victoire du dieu Rama sur le démon Ravana. Les habitants d’Ayodya, la maison de Rama, ont allumé de nombreuses lampes à huile pour montrer le chemin du retour vers leur dieu. Pour d’autres, si la fête est célébrée le jour de la nouvelle lune du mois de Kartika, c’est parce que c’est l’anniversaire de la déesse Lakshmi. Enfin, dans certains états du sud de l’Inde, on préfère penser que cette fête rend hommage à Krishna qui a libéré 16 000 femmes prises en otage par un roi maléfique. Mais tous les hindous s’accordent à dire que Divali est la fête la plus importante, celle qui marque l’entrée dans la nouvelle année.

A Jaïpur. Bâtiments et places s’illuminent pour Divali et la ville décerne un prix au marché le mieux décoré. Le gouvernement du Rajasthan paie la facture d’électricité ce jour-là.

À Varanasi. La ville la plus sainte de l’Inde illumine ses ghats avec des milliers de lampes à huile. Les femmes viennent verser du lait dans le Gange en hommage au dieu Ganesh, qui incarne la sagesse et la prospérité.

À Calcutta. La capitale du Bengale occidental se démarque en célébrant Kali, la déesse de la mort. Un érudit du XVIe siècle a lié la célébration de la déesse à la fête des lumières dans le but d’adoucir son image.

À LIRE  Au Mont-Saint-Michel, Keolis succède à Transdev pour les navettes à partir du 14 octobre

À Goa. L’ancienne colonie portugaise vénère Krishna. Pour Divali, les Goanais construisent de grandes effigies de Nakasura qui seront brûlées.