E.BOEHM : Une nouvelle version plus éthique et contemporaine du…

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

publié

hier à 11:37, Mis à jour hier à 14:32

Tapis rouge pour ces Mosaïques Velours exceptionnelles qui redonnent leurs lettres de noblesse à la tapisserie. Posée au sol avec élégance ou accrochée au mur comme une œuvre d’art signature, la marque E.BOEHM revisite les codes d’un patrimoine iconique.

Véritable éditeur de savoir-faire dans les arts textiles, la Maison E.BOEHM redonne vie aux tapis les plus modernes, les plus verticaux et les plus responsables. Créé en 2022, son fondateur Éric Boehm réinvente le métier en proposant des tapis de luxe, rebaptisés Velvet Mosaics en Latitude et Longitude Allures pour parfois sublimer vos sols ou murs. La moquette est décorative et offre des fonctions techniques (notamment thermiques et acoustiques). Le premier des savoir-faire mis en avant par la marque est celui du point tibétain, un travail réalisé entièrement à la main, transmis de génération en génération depuis la nuit des temps. Uniques tant par leur design, les créations sont aussi uniques par leur ADN et leur histoire.

Le pari : La préservation des savoir-faire ancestraux

De sa passion pour les arts, Éric Boehm fonde sa Maison éponyme. Son seul but : transmettre. Il rassemble des talents, des cultures, leur vision de la vie à travers l’expression textile. Chacune des créations insuffle un message significatif, amorçant ainsi un nouveau langage artistique. Passionné d’artisanat unique ou transmis de génération en génération, pour le travail fait main, pour les matières et tissus nobles, rares, d’exception, pour les rencontres entre artistes et artisans, Éric Boehm a fondé sa Maison éponyme.

À LIRE  Secrets de Voyages table sur une hausse de 30% de ses bénéfices d'ici 2023

Des tapis de luxe responsables et engagés

La particularité de ces Velvet Mosaics réside dans leur caractère social. La marque soutient les populations isolées et milite pour l’indépendance et l’égalité des femmes en leur donnant une autonomie financière et en les encourageant à apprendre un métier. Chaque création est porteuse d’un message, social ou environnemental. Tous sont fabriqués au Népal selon les règles de la tradition tibétaine du point noué et avec des matières nobles, naturelles et socialement responsables. Comme la fibre naturelle d’ortie, reconnue pour ses caractéristiques intrinsèques remarquables. L’E.BOEHM Art & Exposant textile 3 gammes : La ligne Maison (8 produits), Les Confluèncias (association artistique) ainsi qu’un service entièrement sur-mesure conçu par VOUS pour vous.

De nouvelles collaborations artistiques

Avec la fibre d’ortie comme ambassadrice (faible consommation d’eau, fertile, sauvage et régénérante par elle-même) la collection « Ruissellement », première ligne de la Maison, pose un regard et véhicule des messages sur le changement climatique et notamment la rareté de l’eau, la source. de toute vie Ruisseaux, rivières et lacs sont le fil conducteur et racontent l’histoire de ces cours d’eau ou réserves d’eau emblématiques de régions ou de continents. Éric Boehm (dé)peint les changements visibles dans les lacs et forêts vosgiennes où il se promène habituellement. La collection Croisière, baptisée « Confluèncias » est une ligne imaginée avec des artistes plasticiens internationaux, qui vise à apporter une nouvelle lecture des tapis et tapisseries, aux anciens « Végétaux » médiévaux. Il se compose de « Duplex » et « Gradient ». « Duplex », co-créé avec l’artiste plasticien de Colmar Eric Bleicher, est une retranscription d’œuvres numériques originales réalisées avec de la laine et de la soie. Le deuxième « Gradient » a été conçu avec le duo d’artistes franco-suédois Gfeller + Hellsgård. Ces mosaïques de velours, d’une qualité irréprochable, sont aussi belles dans le fond que dans la forme.

À LIRE  A quelles formalités faut-il s'attendre lors de l'achat d'un bateau fluvial d'occasion ?

Ortie : cette fibre végétale d’avenir

La démarche engagée de l’Atelier E.BOEHM est globale : soutenir et valoriser un patrimoine artisanal universel en le partageant et en l’associant à la fibre végétale de demain. Avec ses mosaïques de velours uniques composées de fibres d’ortie et de teintures végétales, E.BOEHM apporte une touche d’originalité à nos intérieurs et prouve que l’art est encore un excellent levier pour illustrer l’angoisse de la planète