EDG et bouclier tarifaire gaz : qui peut vraiment en profiter ?

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

La condition à remplir pour bénéficier du bouclier tarifaire

Mi-septembre, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un bouclier tarifaire pour limiter la hausse du prix du gaz et de l’électricité à 15 % début 2023. Sauf que ce bouclier tarifaire ne couvrira pas tous les ménages français. « Le bouclier tarifaire ne protège que les consommateurs ayant un contrat au tarif réglementé ou dont le prix est indexé sur ce tarif réglementé », précise clairement le site officiel energie-info.fr. Ainsi, le bouclier ne concerne pas les offres à prix indexés sur les marchés de gros… celles qui ont déjà connu les plus fortes hausses et qui sont susceptibles d’augmenter début 2023.

Le site ajoute même : « Compte tenu du contexte actuel de prix élevés de l’énergie sur les marchés, le médiateur national de l’énergie conseille aux titulaires d’un contrat de gaz ou d’électricité, dont les prix sont indexés sur les marchés, de faire évoluer l’offre ».

C’est quoi un tarif réglementé ?

Le tarif réglementé est celui fixé par les pouvoirs publics. En France, seuls les fournisseurs actuels, EDF en électricité, ENGIE en gaz ou les ELD (Entreprises Locales de Distribution), peuvent proposer des tarifs réglementés dont le montant est donc décidé par le gouvernement. Parmi les autres fournisseurs, il y a ceux qui proposent des prix indexés sur le tarif réglementé – dont les augmentations sont donc limitées – et qui relèvent donc de la protection du bouclier tarifaire, et ceux dont les prix sont indexés sur les marchés – dont les variations peuvent être énormes – et sont donc exclus du bouclier.

À LIRE  Pourquoi faire appel à un plombier pour déboucher les tuyaux ?

Lire aussi> Gaz, électricité : comment réagir en cas de litige avec votre fournisseur d’énergie

Pouvez-vous changer de fournisseur d’électricité ?

Si votre fournisseur est indexé sur le prix du marché et que vos prix ne sont pas fixes, ils ont déjà beaucoup augmenté et risquent encore de s’envoler. Heureusement, il est encore temps de changer de fournisseur d’électricité pour bénéficier de la protection du bouclier tarifaire. C’est simple, rapide et gratuit et vous pouvez changer autant de fois que vous le souhaitez, voire revenir à un ancien fournisseur grâce au principe de réversibilité valable. Vous n’avez pas de durée d’engagement minimum (en énergie le client n’est jamais engagé) et vous pouvez bien sûr avoir deux fournisseurs différents pour l’électricité et le gaz.

Concernant l’électricité, vous pouvez revenir au tarif réglementé, à condition que la puissance souscrite ne dépasse pas 36 kVA (les tarifs réglementés de l’électricité ont disparu en 2016 pour les puissances supérieures à 36 kVA), en contactant EDF.

Pour le gaz naturel, les tarifs réglementés disparaîtront au 1er juillet 2023 et vous ne pourrez plus souscrire ou revenir au tarif réglementé proposé par Engie. Mais vous pouvez changer d’offre à tout moment et sans frais pour choisir un tarif indexé sur le tarif réglementé.