Électricité verte : comment choisir le bon fournisseur ?

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Enercoop, Plüm Energie, ekWateur… l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie en 2007 a entraîné la multiplication des fournisseurs d’électricité verte. Si cette multitude d’acteurs permet aux consommateurs de bénéficier de tarifs compétitifs, elle complique également la recherche de la meilleure offre. Qu’appelle-t-on électricité verte ? Quels critères prendre en compte pour faire votre choix ? Quel impact sur votre facture ?

Qu’est-ce que «l’électricité verte»?

L’électricité verte est produite à partir de sources d’énergie renouvelables, par opposition aux combustibles fossiles. Ces sources d’énergies sont multiples : éolienne, solaire, hydraulique, biomasse, géothermie, houlomotrice, marémotrice… Selon RTE (Réseau d’Electricité des Transports), en 2020, l’électricité verte représentait 23,4% de l’électricité totale consommée en France.

Qu’est-ce qu’un fournisseur d’électricité verte?

Une vingtaine de fournisseurs se partagent actuellement le marché de l’électricité. La fourniture d’électricité est parfois appelée « électricité verte ». C’est le cas si le fournisseur peut garantir que la même quantité d’électricité provenant de sources renouvelables est injectée dans le réseau que celle utilisée par ses clients.

Le mécanisme de certification s’effectue au travers d’un outil de traçabilité européen appelé « Garanties d’Origine » (GO). En termes simples, les certificats d’origine sont des certificats électroniques délivrés aux producteurs en fonction de la quantité d’électricité qu’ils produisent à partir de sources renouvelables. Powernext (organisme indépendant mandaté par l’Etat) vérifie l’émission, le transfert et l’utilisation des GO inscrits au Registre National des Garanties d’Origine.

À LIRE  Un panier de nourriture anti-anxiété à moitié prix pour les étudiants

Il est impossible de savoir si l’électricité utilisée est vraiment verte. En effet, elle est distribuée aux ménages en fonction des contraintes des réseaux de production, de distribution et de transport, quel que soit le fournisseur choisi. Par conséquent, l’électricité a un pourcentage égal ou inférieur d’énergie renouvelable dans un réseau donné. C’est pourquoi l’Union Européenne a créé un système d’équité basé sur la Garantie d’Origine : 1 MWh d’électricité = 1 Garantie d’Origine. Les fournisseurs peuvent acheter l’électricité et la garantie auprès du même producteur, ou acheter les deux séparément. Il est donc possible de fournir de l’électricité « verte » à partir d’énergie non renouvelable en achetant des Garanties d’Origine auprès d’un producteur vert en Europe.

Électricité verte: certains fournisseurs sont considérés comme «plus verts»

Selon l’Ademe (Agence française de l’environnement et de l’énergie), il existe deux types de tarifs de l’électricité verte :

Le label VertVolt, garant d’une électricité verte «engagée»

Comme mentionné ci-dessus, tous les appareils électriques dits « verts » ne garantissent pas que l’électricité achetée provienne de sources d’énergie renouvelables. L’Ademe a donc créé un label pour apporter de la transparence aux consommateurs en distinguant les produits énergétiques verts réellement engagés.

Le jeton émis par l’Ademe comporte deux niveaux d’engagement d’un fournisseur d’électricité verte :

En souscrivant à ce type de production, « les consommateurs contribuent de manière significative au développement des équipements d’énergie renouvelable en France », explique Brice Arnaud, qui a animé le groupe de travail de l’Ademe visant à définir les normes du label. VertVolt demande également aux fournisseurs de préciser la provenance de l’électricité vendue (technologie et lieu de production), s’ils utilisent ou non l’énergie nucléaire, ou encore le nombre de clients ayant déposé une offre écrite. Les fournisseurs sont également tenus de mettre en place des mesures pour sensibiliser les consommateurs aux économies d’énergie.

À LIRE  Jean Castex : "Par tous les moyens, il faut relancer la remontée républicaine"

Les tarifs de l’électricité en hausse depuis 2011

La hausse des prix de l’énergie est au cœur du débat sur le pouvoir d’achat des Français. En effet, le prix de l’électricité évolue deux fois par an en France, et augmente depuis plus de 10 ans.Entre 2011 et 2022, le prix du kWh est passé de 0,1168 euro à 0,1740 euro (pour un compteur 6 kVA en option de base), et inscription de 82 euro à 137 euro. Par ailleurs, 2013 et 2019 ont été des années noires, avec respectivement une hausse de 5% et 7,1%. Malheureusement, cette méthode n’est pas appelée à changer. En 2020, les prix ont d’abord augmenté de 2,4 % en février, puis de 1,54 % en août. L’année suivante, la hausse est de 2,1 %. En janvier 2022, le prix de l’électricité a augmenté de 4 %, bien que cette hausse soit due au bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement.

Quels critères regarder pour choisir son fournisseur d’électricité verte?

Vous voulez

prendre un contrat d’électricité

Électricité verte: quel impact sur la facture?

plus respectueux de l’environnement, mais hésitant face à une foule de cadeaux ? Il est recommandé de commencer par discuter avec les adversaires du réseau pour gérer votre choix. En quelques minutes, vous pourrez trouver les meilleurs services de marchand de légumes pour vos besoins :