énergie Un bâtiment français unique construit à Grenoble et tout en bois

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Depuis mars 2022 un immeuble est sorti de terre dans les rues de Grenoble. Un bâtiment passif en bois, le premier en France.

Une innovation à Grenoble. Le Haut-Bois est un édifice unique en son genre dans toute la France. En mars 2022, les locataires des 56 appartements ont pu découvrir cette prouesse énergétique qu’ils ont la chance de vivre.

Le Haut-Bois est un ensemble de deux bâtiments reliés par un espace central de circulation abritant 56 logements sociaux. Jacques Félix-Faure, l’architecte en charge de ce projet, livre les secrets de la construction de ces bâtiments à l’actu Grenoble.

Neuf étages construits très rapidement

Porté par deux cabinets d’architectes, le Cabinet Atelier 17C et l’architecte ASP, le projet représente une innovation majeure dans le secteur immobilier. Après une phase d’étude, les travaux ont duré 17 mois, un temps record pour un bâtiment de cette taille.

« Pour ce type de bâtiment, les travaux durent généralement plus de deux ans. On l’a bien vu car dans le quartier du Haut-Bois de nombreux immeubles de taille similaire sont sortis de terre et cela a duré plus de 24 mois », observe Jacques Félix-Faure.

L’architecte vend les mérites du bois qui permet de « préfabriquer des éléments hors chantier, quand par exemple la cage d’ascenseur a été construite en béton ». Un jeu Lego qui a fait gagner un temps considérable.

Un bâtiment en bois qui coûtent moins cher ?

Lors de cette construction 1500 m³ de bois ont été utilisés. Venant d’Autriche, ce matériau est rarement choisi lors de la construction malgré ces immenses avantages. Le bois qui a permis de créer ce qui entoure le bâtiment a été sélectionné dans le Dauphiné, près de Grenoble.

À LIRE  Immobilier Paris 3e et Paris 4e : Dans le Marais, les étrangers reviennent, les Français veulent plus négocier - MySweetimmo

Nous aurions aimé n’utiliser que du bois français, mais c’était impossible. Après la création de Haut-Bois, deux usines ont été créées en France car nous avons les compétences et les moyens techniques nécessaires.

Nos forêts ne disparaîtront pas avec les constructions en bois. La forêt française augmente son volume chaque année.

Le coût total du Haut-Bois est de 11 300 000 €. Pour les acquéreurs, Jacques Félix-Faure reconnaît que le prix au m2 « est un peu plus élevé ». « Les appartements Haut-Bois mesurent 1750 m² contre les 1400 m² d’un appartement béton du même type.

Un bâtiment passif, la solution miracle ?

L’architecte en charge de ce projet défend cette différence de prix en évoquant les économies à long terme : « Nous nous engageons à faire en sorte qu’il n’y ait pas d’entretien extérieur du bâtiment pendant les cinquante prochaines années », promet le spécialiste avant de poursuivre. les économies globales et la réduction de l’impact écologique ne peuvent être quantifiées ».

C’est quoi un bâtiment passif ?

Un bâtiment en bois galvanisé autonome d’un point de vue énergétique. Le pari semble fou, pourtant, les différents acteurs à l’origine du projet ont réussi à faire sortir Haut-Bois de terre.

Un bâtiment passif signifie que la chaleur dégagée à l’intérieur du bâtiment et celle fournie par l’extérieur sont suffisantes pour répondre aux besoins de chauffage.

Une économie évidente en hiver car un logement dans le Haut-Bois n’a pas besoin de radiateur.

Durant les canicules de cet été, la température dans le bâtiment n’a pas dépassé les 29°C.

À LIRE  Electricité et gaz : que vérifier si vous souhaitez profiter du bouclier tarifaire et réduire votre facture

« Les logements sociaux à la pointe de l’innovation »

Pour les habitants, les bénéfices se font aussi sentir pour le porte-monnaie. Les charges pour les locataires sont fixées à 30 euros par mois contre 120 euros pour les autres immeubles. « D’un point de vue sanitaire, social et économique, c’est incroyable », se réjouit Jacques Félix-Faure.

Une consommation d’énergie quasi inexistante qui laisse présager « une révolution ». « Ce n’est pas un projet pour un coup, le but est de créer des tendances », pointe l’architecte.

Ce mardi 4 octobre, Actis, propriétaire social de l’immeuble, a reçu le Prix National des constructions bois. En installant 3 000 m² de parquet en bois dans les appartements, les architectes ont voulu mettre en valeur leur projet, qui n’est pas bon marché.

Quid de la sécurité du Haut-Bois

« Le logement social est le plus innovant car largement financé par les pouvoirs publics. Les promoteurs ne cherchent pas à innover, mais à être rentables », précise Jacques Félix-Faure.

En plus des avancées écologiques et économiques, l’atelier de l’architecte de l’Atelier du XVIIe siècle. souligne le côté pérenne du Haut-Bois : « les plus vieilles constructions du monde sont en bois ».

Qui dit bois, dit feu ? Toutes les précautions nécessaires ont été prises par les acteurs du projet. « Lorsque le bâtiment atteignait deux étages, soit douze mètres, nous avons délibérément mis le feu pour tester la structure Haut-Bois », explique Jacques Félix-Faure.