Essai Sargo 28 : le barreur finlandais a été restauré

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Positionné entre le Sargo 25 et le Sargo 31, ce modèle remplace l’ancien 28, gagnant quelques centimètres au passage, ce qui lui a permis d’augmenter l’adhérence sur la coque dans les virages. Testé avec un Volvo D6 de 340 chevaux, ce nouveau modèle brille par sa tenue de route, mais aussi par ses aménagements particulièrement chaleureux. Photos : Virginie Pélagalli.

Lorsqu’un chantier naval décide de renouveler sa gamme, il est parfois tenté de procéder à des coupes drastiques, notamment dans l’espoir de rationaliser les coûts. Mais certains modèles restent à l’abri de ces réorganisations. C’est le cas de ceux placés dans des longueurs où le marché est le plus concurrentiel, comme 28 pieds (8,50 m).

Pour le chantier scandinave Sargo, il n’était donc pas question de faire l’impasse sur ce Sargo 28. La marque a décidé de revoir son coeur de mesure de fond en comble, aboutissant à une coque entièrement nouvelle qui gagne au passage quelques centimètres (environ 40) en proportion à l’ancienne version. La première conséquence concerne l’adhérence, qui est renforcée dans les virages.

Sommaire

Une toute nouvelle mouture

Parmi les autres innovations de cette nouvelle version, on peut également citer l’augmentation de la surface des lits, de la salle de bain et en général de tous les volumes. Penderies et rangements sous les couchages doubles en sont les premiers bénéficiaires.

Côté électronique, la planche de bord a été agrandie pour accueillir deux écrans de 12 pouces chacun, les grands formats devenant la norme. Par rapport à l’ancienne version, la disposition des aménagements reste identique et spécifique à ce type de bateau scandinave, avec une cabine à l’avant, où se trouve également la salle de bain, et une autre à l’arrière, accessible depuis une petite descente située dans le carré. Ce dernier est surélevé et offre une vue panoramique permanente sur la mer depuis les banquettes en U.

À LIRE  Evasion - L'Europe vue des toits

L’intérieur est moelleux et on imagine facilement y manger à l’abri d’un ruisseau enneigé, très chaleureux avec un chauffage à air pulsé qui peut être proposé en option. Il faut dire que les boiseries – très à la mode à bord de ces bateaux scandinaves – apportent beaucoup de chaleur à l’ensemble. Le sol est recouvert de moquettes amovibles, donc très facile à nettoyer. Il en va de même pour le sol.

Un choix de Volvo à fond de cale

La cuisine est située à l’avant sur bâbord, ce qui laisse un espace libre au milieu pour la descente à côté du cockpit. La luminosité dans cette pièce est bonne, notamment grâce au toit ouvrant, de série sur tous les modèles.

Côté motorisation, c’est un Volvo D6 de 340 chevaux qui anime le Sargo 28, mais il est possible de monter jusqu’à 440 chevaux maximum. Pour les amateurs de bimoteurs, il faudra passer à 31 pieds, la longueur à partir de laquelle ce type de montage est possible.

Les caractéristiques du Sargo 28

PRIX du Sargo 28

Le prix du Sargo 28 est proposé à partir de 250 000 € avec le Volvo Penta D4-270 en version standard. Les options sont sur demande.

La fiche technique du Sargo 28

Moteur : Volvo D6 340 ch

Le budget

Nos appréciations

Les plus

Les moins

Type d’hélice : DuoProp

Découvrez tous nos essais de bateaux à moteur ici !

Rédacteur en chef de L’Argus du Bateau et rédacteur en chef adjoint de Moteur Boat, ce spécialiste du secteur de l’occasion a toujours navigué, principalement sur les côtes du nord de la Bretagne, dont il est originaire.

À LIRE  Vacances à Marbella : voici les 10 choses à faire pendant votre séjour à Marbella