Essai Wellcraft 355 : un bateau spectaculaire

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

La marque américaine Wellcraft revient sur le devant de la scène avec un nouveau « Commuter Boat », un passage en mer très convaincant et un équipement original, conçu pour l’aventure et la navigation sans limite, mais plein de sensations. Photos : Virginie Pélagalli.

En plus d’être l’une des plus anciennes de l’industrie du nautisme depuis son apparition en 1955, Wellcraft est aussi l’une des marques les plus populaires grâce à la série Deux Cops à Miami, qui mettait en scène deux inspecteurs de police de Miami dans les années 1980. à la poursuite de trafiquants de drogue dans un magnifique yacht de 38 pieds en Floride. Avec la série Scarab, ce chantier s’est également fait connaître dans le domaine des bateaux de course dans les années 1990, réalisant le record du monde de vitesse des coques en V à 201 km/h en 43 pieds. Puis Wellcraft est également devenu une référence sur le segment de la pêche au large.

Au cours de ces six décennies, la marque, même si le propriétaire a changé plusieurs fois, a toujours suivi la même ligne de conduite basée sur la recherche de la qualité. « La qualité est la norme de Wellcraft », a-t-on lu à l’usine de Sarasota que nous avons eu l’occasion de visiter en 1994, et au fil du temps, tous les Wellcraft ont réussi à maintenir cette image de bateau solide, nette, en état de navigabilité et de qualité.

Rachetée par le groupe Bénéteau en 2014, la marque s’est concentrée principalement sur la pêche rapide open, avec une gamme qui comprend désormais six modèles de 20 à 35 mètres. Malheureusement, en 2018, Wellcraft, comme d’autres marques américaines, a été affectée par la hausse des droits de douane sur les produits en provenance des États-Unis. Il était donc nécessaire de donner un nouvel élan à cette marque mythique.

Et c’est précisément le but de ce Wellcraft 355, non seulement un nouveau bateau, mais aussi la fondation de la marque, le début d’une autre gamme, le début d’un nouvel univers. Le 355a est né de la prise de conscience qu’il y avait un client de constructeurs de bateaux à la recherche de nouvelles aventures et sensations, voulant naviguer d’une manière un peu plus extrême. « Pour répondre à cette demande, nous avons fait appel à un trio gagnant », explique Nicolas Harvey Bénéteau, directeur des marques américaines.

L’aménagement et le concept du 355 ont été conçus par Camillo Garroni, qui a travaillé avec l’équipe pendant de nombreuses années chez Jeanneau et Prestige. « Camillo a réussi à extraire les points clés de l’esprit de la marque Wellcraft et à les adapter à ce nouveau bateau. Sur le 355 par exemple, on retrouve les mêmes joints de coque et de pont que sur les modèles Fisherman et les portes de passavant de chaque côté », précise Nicolas.

Une unité fabriquée en Pologne

Quant à la conception de la coque, elle a été confiée à Michael Peters, architecte naval américain bien connu et également partenaire de longue date du groupe Bénéteau. Le résultat est une coque sans marches, mais avec un V marqué, avec une étrave verticale très fine et à l’aide de deux bouchains durs et d’une série de traits.

Enfin, le troisième protagoniste de cette aventure est Pawel Denert, un architecte polonais déjà très impliqué dans les maquettes extérieures de l’équipe et qui a eu pour mission de gérer toute l’ergonomie du navire, ainsi que les relations avec les ingénieurs polonais du Usine d’Ostroda. Wellcraft 355 est fabriqué.

Ce bateau s’inspire du concept des « Commuter Boats », ces ferries, rapides et quelles que soient les conditions de mer, utilisés pour transporter de riches hommes d’affaires américains de leur résidence dans le Connecticut à leur bureau à New York, évitant ainsi les embouteillages.

Ouvrir le champ des possibles…

Aller vite, être protégé par tous les temps, tels étaient les principaux critères du cahier des charges Wellcraft 355. aventures et nouvelles émotions », poursuit Nicolas Harvey. Pour résister aux conditions de navigation difficiles, les coques du 355 ont été fabriquées en « infusion » – une technique qui combine l’infusion et l’injection-.

structure renforcée avec deux fois plus de planchers en mousse qu’une coque classique de même taille.

À LIRE  Bordeaux : Le yacht de luxe de 250 M€ face aux Chartrons

Cette structure lui confère plus de rigidité et de solidité pour naviguer avec trois hors-bord (pas moins !), à une vitesse d’environ 50 nœuds ! Avec son étrave verticale, sa coque longue et fine et sa timonerie fermée au pare-brise inversé, le Wellcraft 355 rivalise avec le Nimbus C11 et les autres Axopar 37 XC Cross Cabin. Et pourtant, une fois à bord, la différence avec ces unités scandinaves est palpable. Grâce à des passavants asymétriques et une timonerie ouverte à l’arrière, le Wellcraft 355 propose des aménagements intérieurs bien plus larges et lumineux que ceux de la concurrence.

Un tableau de bord imposant

Pouvoir avoir une roue entièrement fermée ou grande ouverte donne la sensation d’avoir « deux en un bateau ». En plus d’une porte, la timonerie dispose d’une vitre de hayon arrière à ouverture totale, assurant ainsi une communication directe entre la cabine et les équipements intérieurs.

A cela s’ajoutent une grande porte latérale coulissante à tribord, et des panneaux de toit ouvrants qui assurent une bonne ventilation et invitent l’extérieur à l’intérieur. Il faut dire que le design de la roue est très agréable.

Elégants, fonctionnels, pratiques et sans fioritures, ils se composent d’un carré en L, à tribord

deux poufs amovibles, transformables en couchettes de 1,84 x 1,30 mètre, et un bloc cuisine, aménagé dans le sens de la longueur à bâbord et équipé d’un évier, d’un réfrigérateur, d’un bar et d’une cuisinière à gaz ou électrique.

A l’avant, la partie « pilotage » est impressionnante avec une grande planche de bord capable de recevoir deux écrans Garmin de 16 pouces, et trois sièges – un à bâbord et deux à tribord – avec strapontins, accoudoirs et repose-pieds. La position de conduite est parfaite, qu’il soit assis ou debout et quelle que soit la taille du conducteur, grâce à une planche qui se replie et se soulève si nécessaire.

La manette des gaz installée dans une console et le volant légèrement dévié offrent un maximum de confort ; un grand coffre de rangement sous le volant et de belles mains courantes gainées de cuir devant les passagers sont également très appréciables.

Enfin, à l’avant de l’habitacle, et isolée par une porte coulissante recouverte d’un capot qui se confond avec le tableau de bord lorsqu’elle est fermée, l’habitacle affiche un volume impressionnant. Avec une largeur de plus de 1,90 mètre et un lit central de 1,80 x 1,50 mètre, cet espace réservé à la nuit est aussi confortable qu’une cabine de bateau de croisière. Il dispose également d’une finition polie et d’une bonne capacité de rangement installée sous le lit et accessible en soulevant le matelas entre le grand coffre et les étagères latérales.

Un carré de cockpit à l’avant

Une salle d’eau tout aussi spacieuse avec une grande douche à l’italienne, des toilettes électriques et une belle vasque ajoutent au plaisir de ces aménagements intérieurs. Extérieurement, comme ses concurrents, le Wellcraft dispose d’un petit cockpit, en moins de celui de série, mais qui peut éventuellement accueillir un poste de pêche ou une banquette avec siège escamotable.

Vu le caractère sportif du 355, ce dernier, qui équipait le modèle de notre essai, mériterait d’être équipé d’accoudoirs latéraux pour offrir aux passagers une position très relaxante en navigation. La cabine dispose d’une bonne hauteur de franc-bord de 73 centimètres, de deux portes donnant accès aux plateformes de bain arrière, de deux coffres latéraux et d’une grande soute pouvant ranger un climatiseur Seakeeper ; il dispose également d’une échelle de bain amovible qui se fixe lorsque les portes de la passerelle sont ouvertes.

Le Wellcraft 355 est taillé pour « bouffer » du mille

Pour ceux qui critiqueraient l’absence de table dans le cockpit, la réponse se trouve à l’avant du bateau. On y accède si possible par la coursive tribord, plus large de 13 centimètres que celle de bâbord et au même niveau que la cabine. Les balcons affichent un diamètre impressionnant et rendent bien compte du côté fort et très reposant de l’ensemble.

Un grand bain de soleil en forme de canapé, avec trois sièges séparés par des accoudoirs, recouvre le pont du cockpit et peut mesurer 2,35 mètres de long après avoir ajouté un coussin qui se fixe sur un petit siège situé à l’avant. Une petite table peut également y être installée, faisant de ce cockpit avant l’endroit idéal pour prendre l’apéritif au mouillage.

Mais le Wellcraft est construit sur des kilomètres et tout ce que vous avez à faire est de prendre le siège du conducteur pour en voir la preuve. Testé dans un bon clapot de 80 cm, avec un triple moteur Yamaha de 300 cv, nous avons été fascinés et émerveillés par son comportement et la douceur avec laquelle il passe en mer. Ce bateau ne demande qu’à aller vite et préfère naviguer à 30. ou 35 nœuds en croisière plutôt que 20 ou 22 nœuds.

À LIRE  Gironde : percutée par une voiture, Elisabeth décède, laissant sa famille « effondrée »

De 45 à 52 noeuds selon les moteurs

A 35 nœuds, sa consommation est de 138 l/h ce qui, compte tenu de la capacité de 1 000 litres de carburant, lui donne une autonomie de 200 kilomètres (avec une réserve de 20 %). De quoi envisager une belle navigation ! De plus, il fait preuve d’une grande vitalité, décolle en 5 secondes et met moins de 10 secondes pour atteindre 30 nœuds. La conduite électrique est un vrai plaisir et permet d’apprécier pleinement la réactivité et la maniabilité du bateau, qui est très facile à piloter et affiche toujours un comportement très sain.

Le 355 est parfaitement équilibré avec un centre de gravité bas et une bonne répartition du poids, merci M. Michael Peters ! Il coupe les vagues avec un grand confort et la coque dévie si bien que le pare-brise reste sec. Dans les virages, il est très court dans sa longueur, avec une excellente adhérence et aucun phénomène de ventilation, mais avec un angle de gîte important, il limite la visibilité sur les côtés et nécessite un regard attentif avant d’entrer dans le virage.

En conclusion

Côté performances, avec trois moteurs de 350 chevaux, il est annoncé à 52 nœuds en eau douce et 48 nœuds en mer plus chaude. Quant à nous, dans une mer un peu agitée et avec 3 x 300 chevaux, nous avons atteint 45 nœuds en vitesse de pointe, 55 % d’assiette.

Les caractéristiques du Wellcraft 355

COQUE

MOTORISATION DE L’ESSAI

ÉQUIPEMENT STANDARD

En navigation, depuis le cockpit, les moteurs Yamaha étaient un peu bruyants, mais certains diront que vu l’horaire du bateau, qui est de se rendre d’un point A à un point B rapidement et quelle que soit la météo, les passagers auront un chemin plus logique. prenez le siège du conducteur qui est très bien insonorisé.

OPTIONS

Son prix de près de 500 000 € et son beau niveau de finition placent ce bateau dans le monde du plus haut niveau. Avec une carène marine performante qui semble jouer avec les éléments et un équipement très bien pensé, ce Wellcraft 355 fait également preuve d’une grande polyvalence dans son programme et ouvre assurément de nouveaux horizons, où tous les types de navigation sont possibles, même le plus extrême…

Portes latérales, boîte d’ancrage automatique, rétractable de 6 pieds, arceau de sécurité arrière avec support de garde-boue, boussole, feux de navigation, 2 essuie-glaces, feu de mouillage, pompe de cale électrique et manuelle, klaxon, revêtement de cabine Iceberg-Carbon, banc de cabine avant , bain de soleil avant 3 places avec accoudoirs, échelle plate-forme télescopique, 2 escorteurs de roof manuels, 3 sièges pilotes, planche rabattable au poste de barre, plateforme de bain, timonerie avant, table de carré, porte latérale tribord, rideaux de roue, évier, 80 l. frigo, poubelle 15 l, douche séparée, WC électrique, eaux noires 83 l…

Niveau de finition Trim 2023 : vent et commande électriques, prolongateur d’étrave, éclairage intérieur transversal, douche de cabine, volets de garniture Lenco, timonerie électrique, feux de cabine arrière, eau de rivage.

Pack Pêche Aventure : 4 porte-cannes derrière le conducteur, poste de pêche avec coin salon, cabine de lavage à l’eau salée, rangements sur le toit du conducteur, phare avant sur le toit.

Ensemble électronique : écran Garmin GPS Map 8416 XSV.

Pack électronique amélioré : 2 écrans Garmin GPS-Map 8416 XSV.

PRIX

Pack audio : Fusion WB670, amplificateur JL audio M200 et 6 haut-parleurs. Ensemble audio amélioré : ensemble audio, amplificateur JL Audio M700, 2 haut-parleurs de cabine et caisson de basses.

Conditions de l’essai

Autre : Plafonnier avant, éclairages sous-marins, antenne TV, radar Garmin, échelle de bain pour portes latérales, plateforme avant avec échelle, mât de ski, boule de miel tapissée, banquette de cockpit arrière, accessoire de bronzage avant, enceinte de cockpit arrière, enceinte de cabine avant, taud de soleil cabine arrière et avant, tapis de cabine en jonc de mer Infinity, feux de proue, table de cockpit amovible, barres de toit, 4 cannes de porte, plancher en teck, fer et grill, chauffage à air pulsé, climatisation, denipuru, groupe électrogène, moustiquaires, coussins à transformer la salle à manger de la remise en chambre double, poufs dans la remise, moquette amovible dans la remise, auvents dans la remise, vitre à gaz ou vitrocéramique, four à micro-ondes…

Wellcraft 355 est proposé à partir de 529 200 € avec 3 x 300 CV Yamaha

Test d’accélération

Bateau : 4 personnes, coque propre avec antifouling, 80% carburant.

Les performances

Le budget

Francisation

Nos appréciations

Les plus : 

Les moins :