Exposition : vêtements révélateurs de Dominique Potard

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

« La chose du temps » est le nom de l’exposition présentée chez Tagarin à Etables-sur-Mer qui laisse les vêtements féminins aux intempéries avant de leur redonner vie.

A Etables-sur-Mer (Côtes-d’Armor), Dominique Potard présente L’Étoffe du temps, un nom d’exposition ni surfait ni galvaudé.

Si l’art va parfois de travers, ce que nous faisons prouve une fois de plus que l’art est multimédia.

Vêtements abandonnés

C’est un travail de patience, de composition, de conditionnement avant assemblage pour donner à ce vêtement une forme humaine.

Dominique explique la procédure.

J’ai des vêtements pour femmes dans mon jardin. Je les installe depuis des mois, des années, ils ont été abandonnés par le temps comme par la météo. Parfois à l’air libre, parfois enterré ou semi-enterré. J’y laisse travailler la terre, le soleil, la pluie, la lune et les saisons !

S’ensuit un long travail délicat et minutieux ; un travail d’archéologie textile pour remettre au goût du jour le moindre fragment de vêtement.

Parfois seule la trame apparaît, squelette d’une pièce au passé parfois prestigieux.

Retour à la lumière

C’est là que la renaissance a lieu.

De ces pièces usées, usées par le temps, puis nettoyées, étirées, reconstituées vient le travail de l’imaginaire.

Qu’est-il arrivé ? Quelle est l’histoire, la vie, la célébration, le passé glorieux ou le travail d’un morceau de tissu ?

Celle-ci, très loin du placard où elle était soigneusement rangée sur un cintre, est désormais à la lumière, un nouveau centre d’intérêt sous les projecteurs intimistes de l’exposition.

De la même manière, Dominique Potard innove en créant des tableaux de petit format à partir de chutes de tissus déstructurés et de vêtements orphelins.

À LIRE  Abandonner les soins : "Après avoir contacté une trentaine d'échantillons, j'ai arrêté de lire. J'ai vite arrêté de chercher..."

L’exposition est visible jusqu’au 31 décembre au café-librairie Le Tagarin, 15, rue Pasteur à Étables-sur-mer. ENTRÉE GRATUITE.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre La Presse d’Armor dans la rubrique Mes actualités. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.