Granulés : comparateur de prix pour trouver des granulés de bois pas chers en France et en Belgique

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Depuis quelques semaines, une chasse au trésor est lancée dans toute la France et même pour les frontaliers, dans les pays voisins… Cette quête concerne un produit devenu rare et cher, mais dont chacun a besoin au bon moment. chauffage à nouveau : les granulés de bois, qui sont passés de 300 € par la tonne en début d’année à près de 800 € parfois pour le même montant. Mais pourquoi le prix des pilules a-t-il autant augmenté cette année ? Guerre en Ukraine, hausse de la consommation, prix du bois ? Nous allons tout vous expliquer et vous présenter une page qui vous permet de comparer les prix en France, mais aussi en Belgique, où vous pourrez trouver vos pilules aux prix les plus bas. Explications.

Un comparateur de prix des pellets intéressant

Si vous habitez en France ou en Belgique, peut-être que ce site vous permettra de vous réchauffer cet hiver… Son nom : PelletsPrice, où vous pourrez trouver des revendeurs, comparer les marques et bien sûr acheter vos granulés de bois au meilleur prix chez PelletStock , société partenaire dudit site. Et c’est une bonne idée quand on sait combien il est difficile d’en trouver dans certaines régions de France ! Avec cette page, vous pourrez également comparer la qualité des granulés (teneur en humidité, pouvoir calorifique, teneur en cendres, etc.).

Le comparateur pour la France est disponible sur cette page, le comparateur de prix pour la Belgique sur celle-ci. Les prix n’ont pas été mis à jour récemment, mais l’idée reste excellente. Nous avons également créé une carte de la communauté et des participants où vous pouvez indiquer les prix des pilules dans votre région. L’édition est gratuite et ouverte à tous.

À LIRE  Déménagement : comment choisir le bon contrat énergétique ?

Cliquez ici pour ajouter une épicerie à la carte

Raison n° 1 : une filière bois énormément sollicitée

Eric Vial, directeur de Propellet, l’association nationale des professionnels du chauffage aux granulés de bois, explique que le secteur tient le coup malgré une forte demande des consommateurs… En revanche, il reconnaît que les prix ont explosé, mais cela est dû à la loi du l’offre et la demande. Plus la demande est forte, plus les stocks baissent, plus les prix montent, et on l’a bien compris avec l’essence ces dernières semaines ! Autrement dit, et comme c’est souvent le cas, les prix ont augmenté parce que les consommateurs, craignant la rareté ou les hausses, ont commandé massivement dès le début de l’automne… Mais, ce n’est certainement pas la seule raison, et heureusement !

Raison n° 2 : les coûts de production…

Les coûts de production des granulés de bois augmentent, et c’est précisément la raison principale de l’augmentation du prix du produit fini. Et cette augmentation s’est produite deux fois en peu de temps, et la première augmentation des coûts de production était liée à la crise du COVID, lorsque les pièces en plastique et en métal étaient rares ; il a fallu continuer à remplacer les pièces de la machine et à ensacher les pellets avec des matériaux beaucoup plus chers, voire introuvables.

Raison n° 3 : la guerre en Ukraine…

Cette guerre, qui fait rage depuis février, n’épargne pas les Ukrainiens, tuant des milliers de conscrits russes, et c’est dramatique ! Et côté prix des pilules, ça n’a pas vraiment aidé ! Concrètement, pour la fabriquer, il faut de l’électricité, et la guerre en Ukraine a fait exploser le prix de cette énergie, ainsi que du gaz dans toute l’Europe… Le gouvernement a dû mettre en place un bouclier tarifaire pour limiter les hausses pour les particuliers, mais les entreprises et la société ne bénéficient pas de cette échappatoire temporaire. Ils paient donc un prix très élevé pour l’électricité et répercutent les surcoûts sur le produit fini. Craignant l’explosion du prix de l’électricité et une éventuelle pénurie de pilules, les consommateurs ont préféré anticiper l’hiver, et on ne peut pas vraiment leur en vouloir… Eric Vial explique que le secteur tient le coup et que les pilules seront à nouveau disponibles et à baisse des prix dans les mois à venir… On ne demande vraiment qu’à y croire, car l’hiver va sans doute être dur pour tout le monde, non ?

À LIRE  Manque de carburant : les services de livraison à domicile sont nombreux