Guebwiller : les urgences seront fermées la nuit

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Ils seront fermés jusqu’au 15 août. En la matière, le manque de médecins urgentistes.

Les urgences de nuit du centre hospitalier de Guebwiller seront fermées du lundi 25 juillet au 15 août.

Dans un communiqué, l’hôpital annonce que cette fermeture est liée au manque de médecins urgentistes. « Face à une pénurie d’urgentistes et malgré les recherches menées dans ce sens, le Centre Hospitalier de Guewbiller ne pourra pas maintenir son service des urgences ouvert la nuit durant la période du lundi 25 juillet au lundi 15 août inclus », n’est-il pas en l’écriture.

Reprise normale le 16 août

« Nous avons fait le choix de fermer les urgences la nuit, ce qui nous permet de les laisser ouvertes tous les jours plutôt que de parvenir à une autre solution qui consistait à les fermer temporairement pendant 24h puis à les rouvrir pendant 24h », explique-t-il. Jérémy Vannier, directeur délégué de l’hôpital de Guebwiller pour BFM Alsace.

Les patients nécessitant des soins d’urgence sont invités à appeler le Samu. Ceux-ci seront redirigés par les médecins régulateurs vers les services appropriés.

Organisation millimétrée

Une organisation en amont a été faite avec le centre d’appels du Samu, comme l’explique Marc Nicoue-Beglah, chef du service médical et président de la commission médicale de l’établissement : « La réflexion a été faite de fond en comble et nous avons pris la décision de prendre soin les patients qui ne sont hospitalisés qu’à 20 h. Pour les patients qui ont besoin d’hospitalisation, nous avons contacté le dispatching et nous les contactons tous les jours en leur demandant de bien faire le tri […] Ce sera un calcul précis, nous avons anticipé la direction.

À LIRE  Tapis de course : 250 euros de remise pour les gros jeux

Les lits doivent être disponibles tous les jours. Si ce n’est pas le cas, le centre de réglementation en sera avisé. « La tension va se reporter sur Mulhouse et Colmar, on le sait », précise Marc Nicoue-Beglah.

La situation n’est pas propre à Guebwiller. En France, de nombreux hôpitaux manquent de médecins et sont contraints de fermer leurs urgences pendant la période estivale.