Haute-Loire : les véhicules d’occasion ont le vent en poupe et les prix s’envolent

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Un véritable effet domino. Dans le secteur automobile, la pandémie mondiale du coronavirus a eu un énorme effet négatif, qui est encore visible aujourd’hui. L’impact a été fort tant sur le marché du neuf que sur celui de l’occasion.

Les garages de Haute-Loire doivent développer leur réseau pour trouver des véhicules d’occasion.

Les chiffres nationaux confirment cette tendance pour les professionnels du secteur. Entre janvier et septembre 2022, la baisse des ventes d’occasion a été de 14,3% par rapport à 2021 et de 9,6% par rapport à 2020, rapportent nos confrères d’Automobile-magazine. Baisse des ventes largement expliquée par une pénurie de semi-conducteurs et l’inflation des matières premières freinant la construction de voitures neuves.

« Il y a 20% de véhicules neufs en moins sur le marché, ce qui touche directement l’occasion. »

Thibault Ravon (groupe Ravon Automobile (Volkswagen, Audi…))

Ainsi, les grands concessionnaires de la Haute-Loire voient leur parc de véhicules d’occasion diminuer. Une chute de 29 % de janvier à octobre chez Ravon Automobile, stock divisé par trois au garage Escudero qui propose la marque Toyota, passant de 250 en temps normal à 170 véhicules chez le groupe Protière (Citroën). Les petits garages autres que VPN Autos ont subi le même sort, avec un quota de véhicules divisé par deux chez Auto Listing (Yssingeaux) et Arman Auto 43 (Espaly-Saint-Marcel). Ce dernier est également soucieux de sa pérennité. « C’est très difficile, on commence à réfléchir à ce qui va arriver. » Mais alors quelles sont les solutions pour faire face à la pénurie ?

« Nous avons élargi notre zone de recherche géographique. Nous achetons partout en France et même à l’étranger ».

Chez Arman Auto 43, nous privilégions le bouche à oreille pour essayer de trouver des voitures à vendre annoncées ou à vendre. Dans un tout autre style, le groupe Toyota « a demandé à ses clients une reprise par le biais d’une campagne publicitaire nationale », explique Nicolas Pouget, responsable de la seconde main au garage Escudero. Les voitures de plus de 10 ou 15 ans, habituellement boudées par les professionnels du secteur (elles représentent 45 % des immatriculations sur le marché de l’occasion) sont également avantagées. Qui dit pénurie d’approvisionnement, dit flambée des prix, un problème qui vient s’ajouter à l’augmentation du carburant pour les consommateurs.

Une explosion des prix de vente

Les gens savent aussi que leur propriété peut être plus chère que d’habitude. Nous avons réalisé deux tests sur le site en ligne Leboncoin en retirant de l’équation les véhicules proposés par les professionnels. Le premier test a concerné 20 véhicules à moins de 10 000 € dans une zone géographique allant jusqu’à 20 kilomètres autour de la ville du Puy-en-Velay. Le prix du véhicule est au-dessus de la moyenne haute Argus à 17, deux sont en dessous mais expliqués par un défaut majeur (partiellement hors service ou sans contrôle technique) et un est au prix égal à la moyenne haute Argus. Un second test a également été réalisé sur 20 voitures dans un rayon de 20 kilomètres autour du Puy mais cette fois sur des véhicules à plus de 10 000 € il donne le même résultat : 17 véhicules au-dessus de la moyenne haute Argus, 3 à un prix égal à cette valeur. Une explosion des prix confirmée par les professionnels interrogés.

« Nous avons une augmentation comprise entre 15 et 30% ».

« Pour certains profils de clients, c’est très complexe. Prenez un jeune conducteur qui veut acheter sa première voiture, là où avant il fallait compter entre 2 et 3 000 €, vous êtes désormais sur un budget d’au moins 5 000 €. Et à ce prix-là, vous n’êtes pas à l’abri de tomber dans des épaves », poursuit le mécanicien qui note le bonus de destruction. Selon lui, il a réduit le parc automobile pour un tout petit budget.

Alors pour tenter de faciliter l’achat, il existe différentes stratégies, comme le paiement en plusieurs fois ou encore le loyer. « C’était déjà le cas pour les véhicules neufs mais cela se développe de plus en plus pour les voitures d’occasion. On est sur les mêmes garanties », précise Alexis Protière. Nicolas Pouget confirme que ce phénomène représente « une opération sur trois véhicules d’occasion ». Une solution viable pour le secteur automobile, qui s’impose quand l’avenir ne s’annonce pas forcément beau. Car même si « la voiture reste le deuxième investissement à long terme derrière une maison », comme l’explique Thibault Ravon, l’inflation générale du pouls de la vie freine sérieusement la volonté d’achat. Finies les acquisitions agréables.

À LIRE  Le marché de l'occasion stimule la vente de motos et de scooters

« Les gens sont aussi de plus en plus hésitants sur le type de carburant à choisir. Cela implique souvent que l’achat sera reporté sauf pour les personnes gênées en tant que professionnels qui n’ont pas d’autre choix »

Et pour l’instant, aucun type de moteur n’a échappé à la crise. Les hybrides et les électriques sont très demandés, mais le Diesel reste en vogue (plus de la moitié des immatriculations) malgré la perte de 6,4% de parts de marché en 1 an.

L’électrique sous tension

Le mécontentement est quasi unanime en Haute-Loire. Prime à la reconversion, prime écologique ou encore mise en place de zones Crit’Air dans de nombreuses villes françaises, la chasse aux véhicules polluants est ouverte et s’accélère. Mais pour les professionnels du secteur, le support perçu est sens dessus dessous. Si des marques comme Toyota sont en tête avec de nombreux véhicules hybrides notamment, pour certains comme Bruno Chapuis de VPN Autos, « chaque type de motorisation va à un profil client. Par exemple, un professionnel qui roule beaucoup aura du mal à passer à l’électrique.

Pour les motards aussi, trouver la perle rare devient compliqué

Si on trouve presque deux voitures par famille française, on est loin de trouver une moto par famille. Cependant, le phénomène de crise semble également avoir un impact sur les vélos.

Certains modèles sont plus chers lorsqu’ils sont utilisés que lorsqu’ils sont neufs. J.V.

Chez GB motos, un garage spécialisé situé au Puy-en-Velay, une inflation des prix sur les modèles d’occasion a été détectée. « Surtout sur les 50cc, où il faut parfois débourser 700 euros de plus pour en avoir une. » Jérôme, le patron de Challenge One 43 soulève également un autre problème.

Auparavant, nous avions le choix des modèles. Désormais, ce sont les marques qui choisissent. Ils nous disent que nous avons ceci pour vous et c’est tout.

Une bizarrerie qui révèle une tendance inhabituelle : les véhicules neufs sont parfois moins chers que les modèles qui ont été utilisés un an ou deux. Et si le type de motorisation à choisir fait hésiter les conducteurs, chez les motards c’est le cas du contrôle technique qui cristallise les inquiétudes. Le Conseil d’Etat a jugé le 31 octobre que la décision prise par le gouvernement le 25 juillet 2022, de mettre en place le contrôle technique sur deux roues qu’il avait initialement décidé en août 2021, est illégale. « Les mesures proposées pour assouplir l’obligation européenne de contrôle technique ne permettent pas d’améliorer la sécurité des motocyclistes de manière efficace et significative », peut-on lire sur le site du Conseil d’Etat. En conséquence, le contrôle technique pourrait à nouveau entrer en vigueur. Reste à savoir sous quelle forme. S’applique-t-il uniquement aux grosses voitures ? Pour Jérôme, on marche de front. « Comme d’habitude, nous fixons une directive et ensuite nous voyons comment nous pouvons la mettre en œuvre. Et croyez-moi, les vélos qui font de nombreuses routes ne sont pas laissés dans les poubelles. Ce sont précisément les petites voitures qui devraient avoir plus de contrôle. »

Quelle est la voiture la plus rentable ?

La première place n’a rien d’étonnant puisqu’il s’agit du même constructeur tous les ans et pour l’éternité : Ferrari a réussi à tenir la barre plus longtemps que les 25 %.

Quelle est la marque automobile la plus rentable ? Et en termes de rentabilité, Tesla remporte la palme avec une « marge opérationnelle » (revenu rapporté au chiffre d’affaires) de 12,1 %, devant BMW (12 %), Mercedes (12 %) et Stellantis (10,6 %). . Renault arrive à la 14ème place (3%).

Quelle est la voiture la plus économique en 2022 ? Top 1 Peugeot 208 1.5 BlueHDi 100 ch : 4 L/100 km La Peugeot 208 version diesel est la citadine la moins consommatrice, seulement 4 litres/100 km.

À LIRE  Prix ​​par voiture, marges de négociation... Tous les secrets des concessionnaires !

Quelle est la voiture la plus économique du marché ? Avec une consommation moyenne de 3,8 l/100 km, la Toyota Yaris surpasse ses concurrentes et arrive même en tête du palmarès, tous segments confondus. Le podium est complété par deux autres modèles hybrides : la Renault Clio E-Tech et la Honda Jazz.

Quel est la voiture la plus fiable et economique ?

En 2022, selon JD Power, Kia a remporté le prix de la marque automobile la plus fiable ! Avec 145 problèmes sur 100 véhicules, Kia devance les autres marques asiatiques comme Hyundai ou Toyota. L’étude met en avant la Kia Optima parmi les modèles les plus fiables du marché.

Quelle est la voiture la plus fiable de tous les temps ? Cinq catégories sont distinguées, avec en tête les voitures fiables suivantes : Citadines : La Toyota IQ arrive en tête avec un indice de 97,3/100. Les compactes : Un autre modèle de la marque japonaise arrive en tête avec un indice de 99,5/100 : la Toyota Auris.

Quelle marque de voiture tombe le plus en panne ? Et cette année, les trois vainqueurs sont les mêmes que l’an dernier, cette fois avec la marque Toyota en tête, devant Suzuki et Kia. Cinquième en 2017, deuxième en 2018, Toyota a pris la première place sur la liste des voitures tombées en panne au cours du mois.

Quelles sont les taxés sur les voitures ?

Taux d’émission de dioxyde de carbone (Co²)Tarif applicable aux véhicules couverts par le nouveau système d’immatriculation (WLTP)
De 101 à 120 g/kmDe 162 € à 192 €
De 121 à 140 g/kmDe 194 € à 392 €
De 141 à 150 g/kmDe 409€ à 600€
De 151 à 160 g/kmDe 664€ à 1168€

Qui est concerné par la taxe CO2 ? Le montant du malus écologique à partir de 2022 Depuis 2008, la taxe CO2 s’applique à tous les véhicules de tourisme achetés neufs, en France et en Europe, ainsi qu’aux véhicules d’occasion de moins de 10 ans immatriculés pour la première fois en France.

Comment calculer les taxes sur un véhicule ? Voyons cela avec un exemple. Disons que vous vendez votre véhicule 10 000 $, mais que le concessionnaire vous donne 8 000 $. Vous décidez d’appliquer les 10 000 $ au prix de votre prochain véhicule, qui coûte 30 000 $. Les 30 000 $ plus taxes sont d’environ 34 500 $.

A combien s’élève la taxe CO2 ? A partir de janvier 2022, le seuil de déclenchement est de 128 g CO2/km, ce qui équivaut à une taxe de 50 euros. Lorsque les émissions de CO2 dépassent 223 g de CO2/km, le montant du malus TTC est plafonné à 50 % du prix et peut atteindre 40 000 euros.

Comment calculer le malus écologique 2022 ?

Exemple : Un véhicule neuf équipé pour rouler au superéthanol E85 émet 180 g de CO2 par kilomètre. Une réduction de 40% est associée à son niveau de CO2, c’est-à-dire 72 g (180 x 40 %). Le taux utilisé pour calculer la pénalité est de 108 grammes (180 – 72).

Comment calculer le malus écologique d’une voiture d’occasion ? Pour donner un exemple : vous obtenez une voiture d’occasion d’une puissance fiscale de 10 chevaux fiscaux qui a été mise en circulation pour la première fois en 2011. En 2020, le montant de la taxe pollution serait calculé comme suit : Assiette de la taxe CO2 taux (100a¬) â (9 ans à partir x 1/10).

Comment est calculé le malus écologique ? Il n’y a pas de calcul à faire pour connaître l’ampleur du malus écologique. En effet, le malus écologique dépend d’un barème fixé par l’Etat. Il vous suffit de vérifier le taux d’émission de CO2 de votre véhicule et de vous référer au barème annuel du malus écologique.

Quelle voiture économique acheter en 2022 ?

4- Renault Clio (4,3 L/100 km) 3 – Audi A3 Sportback 30 TDI (4,41 L/100 km) 2 – Peugeot 208 (3,4-5,4 L/100 km) 1 – Fiat 500 (3,4 L/100 km). .10 – Volkswagen Golf 2.0 TDI 115 (4.5-6L/100km)

  • Consommation de carburant à la maison : 6 L/100 km.
  • Consommation mixte : 4,5 L/100 km.
  • Émissions de CO2 : 119 g/km.

Quelle est la meilleure voiture à acheter en 2022 ? Constitué de journalistes choisis dans toute l’Europe, ce jury devra départager les sept finalistes de la sélection 2022 : La Peugeot 308, la Skoda Enyaq iV, la Cupra Born, la Hyundai Ioniq 5, la Kia EV6, la Renault Mégane E.-Tech et la Ford Mustang Mach-E.