Haute-Savoie Arena : un projet colossal pour les Mondiaux de cyclisme 2027… mais pas que

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Sélectionnée fin septembre pour accueillir les deuxièmes championnats du monde cyclistes UCI du 11 au 26 septembre 2027 (1), la Haute-Savoie entame les préparatifs… dont le projet de création d’un vélodrome.

« C’était dans notre dossier de candidature, explique Martial Saddier, président du Conseil départemental, car notre objectif est que 100% des tests aient lieu dans le département ». Cet événement, en effet, devrait être suivi par 1,5 milliard de téléspectateurs. Mais pour que ce projet soit viable et pérenne, la collectivité l’intègre dans un autre, plus vaste : « On ne va pas faire un vélodrome en tant que tel, mais un anneau de vitesse au sein d’un complexe multi-activités sportif et culturel », explique l’élu. officiel.

Cette arène profitera ainsi, à plus long terme, aux clubs, associations, écoles et autres habitants de la Haute-Savoie.

Spectacles, esport, escalade, ski roue…

Le 25 novembre, les élus du conseil départemental ont dévoilé le site choisi pour la création de cet équipement baptisé Haute-Savoie Arena : il sera construit sur 18 000 m2 jouxtant le parc des expositions Rochexpo, à La Roche-sur-Foron. Il comprendra le célèbre anneau de vitesse (250 m), mais aussi une salle de spectacle de 10 000 places, un espace multi-activités central de 3 000 m², un mur et bloc d’escalade labellisé IFSC (2), deux couloirs de course indoor, un e- salle de sport et une autre pour le fitness et la musculation, ainsi que des bureaux et des salles de réunion. A l’extérieur, on trouve également une piste de BMX et une autre pump-track, toutes deux homologuées UCI, ainsi qu’une piste de ski à roulettes (pour le ski de fond et le biathlon).

À LIRE  Haute Savoie. Nouveau complexe sportif et culturel multi-activités à La Roche-sur-Foron

Le coût global du projet est de 62 M€, financé par le conseil général, avec une subvention de 5 M€ de la Région et 3,5 M€ de l’Etat dans le cadre du contrat de plan. « Mais on pourra peut-être obtenir d’autres aides », espère Martial Saddier, qui assure que « ces équipements ne vont pas grever les autres budgets de la collectivité, qui sont en augmentation ».

De plus, il annonce « un modèle économique qui devrait permettre un budget équilibré : l’équipement étant complexe, il vivra 365 jours par an, jour et nuit. Même l’anneau de vitesse devrait attirer toute l’année, puisqu’il n’y a rien de tout cela. taille dans tout l’Est de la France, voire dans les territoires suisses et belges voisins. »

Enfin, l’homologation IFSC du mur d’escalade et du bloc devrait permettre à la Haute-Savoie de se positionner pour accueillir des événements internationaux dans cette discipline.

Zéro artificialisation… ou presque

« Minimiser les dépenses » est aussi l’un des objectifs des contraintes environnementales fortes du futur cahier des charges : les concepteurs du bâtiment devront viser un gain de 15% sur la réglementation environnementale 2020, la couverture des besoins de chauffage et de refroidissement à 100 % par les énergies renouvelables et étiquetage E4C1 (indicateur carbone) sur tous les équipements.

L’Arena sera également construite sur l’un des parkings de Rochexpo, déjà enrobé. D’autres seront cependant à développer, admet-on auprès de la communauté. Mais il est prévu que « le revêtement et la structure seront prévus de manière à limiter au maximum l’étanchéité et permettre l’infiltration des eaux de pluie. »

À LIRE  Symbiogym fêtera ses 20 ans en 2023

Des études ont déjà été lancées pour la construction de cette arène, pour une instruction de permis de construire jusqu’à l’été 2024 et une pré-ouverture à l’automne 2026, en vue d’accueillir les championnats UCI. En attendant, le conseil départemental lancera un appel d’offres pour l’opération. « Mais il restera propriétaire du matériel, précise le président. Ainsi, nous garderons un œil sur sa gestion afin de garantir que les objectifs d’utilisation par les Hauts-Savoyards soient préservés. »

L’association Rochexpo, soutenue par les organismes économiques et consulaires du territoire et qui gère le parc des expositions, se positionnera pour cette opération. « Cela permettra une mutualisation des parkings, plaide son président, Philippe Vachoux, et une utilisation commune des bâtiments pour certains événements. »

D’ores et déjà, Rochexpo bénéficiera de l’accueil des épreuves cyclistes 2027, puisque l’UCI organisera cette année-là son congrès au parc des expositions de La Roche-sur-Foron (elle le fait toujours à l’occasion de ses championnats). « La nouvelle salle dans laquelle nous avons investi cette année, pour 10 millions d’euros, sera aussi la base logistique et d’accueil des journalistes », s’enthousiasme le président, qui salue « l’apport de cet événement mondial pour l’attractivité du territoire ». .