Immobilier : refus de crédit, nouvel emplacement pour les laissés pour compte

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Publié le 23 septembre 2022 à 16:00 M. Mis à jour le 23 septembre 2022 à 17:11 M.

Les courtiers en crédit ne baissent pas les bras. Depuis plusieurs mois, ils communiquent avec force dans les médias sur le spectre de la chute de l’activité des prêts immobiliers aux particuliers. Au centre de leur colère, l’axe des taux usuraires, ces taux maximums auxquels les banques peuvent prêter, tous frais compris, y compris l’assurance emprunteur, qui chassent de plus en plus les demandeurs de crédit.

Rappelons que le taux d’usure protège les emprunteurs des taux excessifs qui pourraient à terme les mettre en difficulté voire les contraindre à revendre leur logement faute de pouvoir faire face à leurs mensualités.

À LIRE  Le prix Celsius augmente de 17% dans le cadre d'un plan de recentrage des activités