Jardin’Aude fête ses 10 ans : quels bilans pour l’association professionnelle des jardiniers naturels ?

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

L’association du département de Jardin’Aude fête cette année ses 10 ans. Lors de son assemblée générale, il supervise les différents clubs implantés sur le territoire.

Jardin’Aude a de nombreuses activités, avec ses quatre clubs qui vont de la région de Narbonne au Carcassonnais, en passant par le Lézignanais et un club fort assuré par sa représentante Annie Clottes, qui est aussi la vice-présidente départementale du département. . A son tour, le bureau dirigé par Jean-Jacques Winhelm coordonne les autres associations locales de Jardin’Aude : les clubs de Narbonne, Cuxac d’Aude et Lavalette. Chaque club organise ses activités tout au long de l’année et a de nombreuses réunions régulières qui les rassemblent, comme des échanges de bois, des virées shopping, des conférences, des films…

Un club local dynamique

Sur la commune, le club se réunit tous les lundis dans la salle Pelloutier que l’association a reçue avec plaisir, après avoir été longtemps à l’arrêt pour raison de santé. Le gouvernement qui a participé à la réunion à travers la participation du 1er représentant, Jean-Paul Pujol, en a été remercié, ainsi que le versement de sa subvention. En 2021, l’année sera marquée par la perte du Lézignanais Jean Rivière, qui a lancé Jardin’Aude. C’est lui qui a initié cette poussée vers l’agriculture biologique, devenant un expert dans le domaine après 40 ans de recherche pour développer d’autres usages pour les médicaments. C’est un héritage bien entretenu par l’entreprise et qui intègre sa ligne de conduite. Pour guider les membres de l’église dans cette démarche propre, Jardin’Aude s’entoure d’intervenants, tels que Joël et Jaumeta, qui leur apportent connaissances et conseils. Sur la commune, le club retrouve également le Lézignanais Michel Pailhez qui s’implique dans divers dossiers. En mars dernier, les plantes peuvent être consommées, mais ses connaissances en matière de cueillette sont plus poussées. Des professionnels étrangers sont également invités à des réunions.

Des projets pour l’année

Tout jardinier qui souhaite s’initier ou se perfectionner au jardinage biologique est le bienvenu à Jardin’Aude. Les thèmes des séances sont différents : plates-bandes, bouturage, traitements chimiques, semis, plantation, saison du potager, paillage, compostage, compostage, visites de jardins… Tout est question de respect de la biodiversité, car nous savons que même les petits animaux. peuvent être nos amis dans le jardin si nous connaissons leurs interactions. Chaque club a différents emplois à venir. Sur la ville, Annie Clottes a fait un programme intéressant, dont un petit tour avec l’orateur Joël : « Au cours de l’année, il y aura une visite du musée de la truffe et si possible une rencontre avec M. Mazard de Talairan et en groupe. de fruits. On projettera aussi un film au cinéma du Palace : l’Arbre, et ça continue alors j’ai travaillé pour faire venir Lydia et Claude Bourguignon à la conférence. Les déchets verts des déchetteries, mais difficile ».

À LIRE  Peut-on abriter des arbustes et les mettre en pot sur un balcon ?

Le bureau de l’association a rappelé que ses membres peuvent participer aux activités de tous les clubs. Le site JardinAude tenu par le trésorier, François Bruno, renseigne sur le programme. Sur le plan de la santé financière, l’association ne fait pas de profit et réutilise ses recettes dans ses différentes activités. En revanche, son effectif a été réduit en raison du problème sanitaire, passant de 151 membres en 2019 à 113 en 2021. A noter que Jardin’Aude travaille également avec certains villages et communes pour des projets, comme des potagers, des potagers partagés jardins. … .