Klaudia et Camille, ce couple branché

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Au 101 avenue Georges Clemenceau, qui a remplacé une ancienne friperie, Klaudia, Camille et leur partenaire Kino viennent d’ouvrir leur enseigne E-Zy Move pour la location d’appareils de mobilité douce.

E-Zy pour easy, easy en anglais et Move pour déplacer, déplacer… Oui, mais après E on trouve avant tout « électrique ».

Prolonger la saison passée au Cap

En effet, fort de son expérience lors de la dernière saison estivale au Cap-d’Agde, ce couple de passionnés de moto a décidé de poursuivre dans le centre-ville de Béziers la location, la vente et la réparation de scooters, motos et scooters.

Leur objectif est d’introduire la mobilité électrique par le biais de locations de courte durée pouvant déboucher sur des achats.

Ainsi, il est possible de louer un scooter 50 cm3 sans permis pour la modique somme de 30 € par jour (gants, casque, assurance et antivol inclus).

Pour ceux qui ont un permis et qui sont tentés par une plus grosse cylindrée, la location d’un scooter rétro 125 cm3 reviendra un peu plus cher, puisqu’il coûte 50 € la journée et 320 € la semaine (l’engin a environ 260 km d’autonomie , ce qui n’est pas négligeable).

Les scooters ont été un grand succès pour la location saisonnière, avec des promenades électriques pour 15 € par jour.

Un loueur issu de la compétition moto

Ancienne associée de l’école Easymoneret de Philippe Monneret, (un saint nom, une sainte famille dans le monde de la compétition moto), Camille est une authentique professionnelle de la sécurité moto et scooter.

A ce titre, il peut, en collaboration avec l’Ecole Moto Vialle de l’avenue Clemenceau, délivrer une attestation de formation ou de perfectionnement, qui est désormais obligatoire pour faire fonctionner un moteur 125cc si vous n’êtes pas titulaire d’un des permis moto A.

À LIRE  Moto Guzzi prolonge sa garantie à 4 ans

Le cours de sept heures coûte 249 € et permet d’être accepté par l’assurance.

Les plus aguerris opteront pour la grande moto électrique Energica, d’Eva Ribelle, promise à plus de 200 km/h (sur piste, bien sûr), tout droit sortie de la compétition.