La famille d’un homme décédé aux urgences de Strasbourg porte plainte : une enquête est ouverte

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Des proches d’un patient décédé mi-mars aux urgences de Strasbourg ont porté plainte. L’article de Rue89 disait que l’homme était décédé faute de soins urgents.

Écrit parIvan CAPECCHI

Publié le 7 avril 22 à 11:08

La famille d’un homme décédé mi-mars aux urgences de Strasbourg a porté plainte le week-end dernier, a indiqué le parquet de Strasbourg à Actu.fr, confirmant une information de France Bleu Alsace.

Un patient mort faute de prise en charge assez rapide ?

Le parquet de Strasbourg a ajouté : « Une enquête a été ouverte.

Fin mars, un article de Rue89 Strasbourg indiquait qu’un patient atteint d’une maladie hémorragique est décédé aux Urgences, jeudi 17 mars « par manque de soins ».

L’article de nos confrères s’appuyait, entre autres, sur le témoignage d’un médecin urgentiste travaillant au New National Hospital (NHC). Ces derniers estimaient que le décès aurait pu être évité, si les procédures des Hôpitaux de l’Université de Strasbourg (HUS) n’avaient pas été adéquates.

Une enquête ouverte aussi du côté des HUS

Selon Rue89 également, le patient a notamment « passé environ 12 heures dans la zone 4, une zone dédiée à la répartition des patients, qui ne doit pas être prise en charge », avant d’être « pris en charge pour une transfusion sanguine ».

Après la publication de l’article de nos confrères, le service communication des Hôpitaux de l’Université de Strasbourg (HUS) a annoncé ce qui suit : « Le décès a été signalé à l’ARS en relation avec des événements indésirables nationaux ( SAE) et les enquêtes sont menées par le directeur général ».

« Les premières données confirment la prise en charge médicale du patient aux Urgences dans la nuit du 17 au 18 mars et la disponibilité de lits médicalisés, de réanimation et de chirurgie », a ajouté l’HUS.

À LIRE  Feria de Dax 2022 : programme du lundi 15 août

« L’étude du système permettra d’améliorer les rubriques dans les prochains jours, les causes exactes de décès seront déterminées par le diagnostic et la maladie en cours », a-t-il conclu.