La Somnambule à Nice : Bellini depuis les halls, ascenseur vers bel canto – Actualités

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Le Somnambule de Bellini est présenté à l’Opéra Nice Côte d’Azur par une star des neiges : la soprano Sara Blanch, qui atteint le summum de la colorature dans le rôle d’Amina.

Cette nouvelle production, pour la première fois venue de Nice et du Metropolitan Opera House de New York, ainsi que du Semperoper de Dresde et du Théâtre des Champs-Élysées (notre critique) montre son caractère endormi. La composition de l’ex-ténor d’un chanteur Rolando Villazón, reprise par Jean-Michel Criqui, interrogeait la frontière entre le normal et le paranormal, cette zone grise s’est révélée par le beau temps du spectacle.

Un carré blanc, plein de portes, rappelle l’hôpital -psychiatrique-, mais ses contours, plats de glace, renvoient à l’urgence climatique : dans cette banquise qui, en fondant, réduit les chances de vie de ses habitants. La ligne supérieure entre les montagnes fait référence à l’intervalle somnambulique (fixé par Johannes Leiacker). Un ciel, bas et lourd, change toujours de ton et de temps dans le drame, entre brouillards et nuages ​​qui passent (animation vidéo de Renaud Rubiano).

Les gens de la montagne, représentés dans le chœur, sont vêtus d’habits gris (Brigitte Reiffenstuel), couleur « parpaillot », repliés sur eux-mêmes, souvent installés sur la cour et le jardin, pour montrer le poids de la fidélité qui sommeille dans ces profondeurs. vallées. . Seul le comte Rodolfo, qui marque un livre, connaît le sens du somnambulisme et vient ici faire des drames au dénouement heureux : victoire de la lumière sur l’obscurantisme, la raison sur la base. Le réalisateur se permet de libérer Amina (et sa belle-mère) du joug patriarcal : elles quittent ici le village, une valise à la main, à la fin de l’histoire. Pour Villazón, Lisa et Elvino, qui partagent une vision étroite du monde et de la vie, forment finalement un couple plus compatible.

Tout langage visuel, avec un peu de blanc, est une métaphore, du point de vue de l’acteur, sur la rareté des matériaux, à travers la transparence claire que produisent les lumières de Davy Cunningham. Les mouvements des personnages ne sont ni statiques ni mécaniques, comme si la liberté d’Amina était plus soulignée, elle tourne souvent, entraînée sur son passage par trois danses sylphiques comme trois corps sensibles (chorégraphie de Philippe Giraudeau). Le lit blanc d’Amina se penche et se penche vers les cintres dans la deuxième partie, ce qui représente l’utilisation de l’espace et l’identité que le sommeil apporte à l’esprit.

La soprano catalane Sara Blanch, campe une Amina qui touche, mais pour elle c’est un rôle. Le personnage, flottant dans les limbes de la conscience, se comprend et se construit, dans la voix et le corps, en une poupée chantante. Les impressions les plus immédiates viennent d’un timbre léger, avec des aigus simples, des sonorités coulantes, ductiles, des mélismes doux. Le chanteur est assis sur la scène avec un sourire enfantin ou couvert par le soleil noir de la mélancolie bellinienne, ainsi qu’un exemple du pinceau, composé de sons sans fin, roulant la lumière de beaux chevaux blancs.

Son Elvino est tenu par le ténor Edgardo Rocha, au latin impressionnant, de corps et d’ouïe. Legato est la parole prophétique de son chant, l’ambre est son arbre. Il oscille entre deux versants : la puissance du cœur et l’incertitude du nécessaire, qui se reflète dans l’utilisation de ses voix.

La mezzo-alto Annunziata Vestri est une Teresa crédible, aimable, intelligente, maternelle et à l’amour inconditionnel. Le creux de son phrasé lui donne la qualité de son timbre, la lumière d’acier sur son chemin et sa proximité avec la voix parlée dans le grave de sa ligne.

Le comte Rodolfo d’Adrian Sâmpetrean est brillant quand le rôle l’exige. Il travaille à construire un haut niveau, retournant fermement au camp sur ses terres, vocalement et physiquement. L’arrogance est fière, la voix est dominatrice, artiste précieuse comme l’ébène sculpté, à l’échelle du mot, basse ou sèche.

Cristina Giannelli peut apporter une soprano plus terre à terre, à l’image du rôle de Lisa, en s’appuyant sur une voix longue, qui définit un bon vibrato, un timbre acidulé, une expression précise.

La performance de Timothée Varon dans le rôle d’Alessio a indéniablement impressionné le public malgré les détails limités de son rôle. Tout chez lui est un peu bon et gentil, comme un drôle de gars, quelque part entre Masetto et un génie de la montagne.

Le notaire d’Emanuele Bono, retiré du chœur, évoque un ténor léger dans son style d’acteur.

Le leadership de l’Italien Giuliano Carella est suffisant, généreux et fort. Il essaie de faire la fosse pour jouer très vite si nécessaire, et d’avoir de bonnes compositions – pizzicatti des cordes contre les sons des trompettes – et des voix. Il veille à donner de l’espace à la voix, tout en couvrant et en élargissant son développement. L’Orchestre Philharmonique de Nice est au rendez-vous. Il répond comme une seule personne aux gestes de son chef, les différents desks s’ajustent au juste équilibre les uns des autres et de la situation.

Le Chœur de l’Opéra de Nice (de Giulio Magnanini), est aussi expressif, en coulisses que sur scène, apportant ce qu’il faut à la combinaison de l’ensemble, toujours efficace, dans des passages pianossimi de petites notes constantes, comme apothéoses. horloge stable. Il sait trouver les couleurs de la peur, de la vengeance, tout comme il sait marcher sur des œufs sur les réseaux sociaux et le son.

Le public applaudit longuement le spectacle et l’air, avec toute l’énergie et les remerciements pour le fait que la performance ait pu être jouée. Les réseaux sociaux annoncés pour cette priorité seront révélés plus tard par une prise de parole en début de soirée avec un représentant de chaque corps artistique du bâtiment (bande, choeur et percussions) pour demander une augmentation des salaires de l’équipe d’architectes et du budget pour la maison, prenez des informations particulières sur le climat, le coût de la vie à Nice et les prix compétitifs dans leurs transactions (même le prix des arcs ou des chaussures en cuir). Le discours, qui reçoit une standing ovation et quelques huées, est suivi d’un temps d’attente annoncé pour « représenter » le report du spectacle d’une bonne heure. Pourtant, l’Opéra peut bel et bien grimper sur la cime enneigée du bel canto alors que dans le même temps, de l’autre côté de la France, la création à l’Opéra de Rouen de Voyage dans la lune d’Offenbach reste l’établi, déstructuré (plus tard. un mouvement commercial, nécessite également des ajouts).

À LIRE  Le maître pâtissier Bruno Grandvoinnet s'exporte dans le Jura avec du cacao. T • macommune.info

En France, Jane Evrard, première femme chef d’orchestre en France, et violoniste virtuose, fonde et dirige l’Orchestre Féminin de Paris, à partir de 1930.

Comment s’habiller pour aller à l’opéra femme ?

Envisagez de porter des vêtements à manches longues, car il peut parfois faire froid pendant un spectacle. Essayez par exemple cette magnifique robe noire, qui sera parfaite avec une pochette et des talons ! La petite robe noire : une belle robe ne se porte pas.

Comment s’habiller pour aller à La Scala ? Tenue droite sans excès, la cravate est interdite, on voit des gens qui s’habillent de manière informelle sans respecter les lieux. C’était il y a plus d’un an.

Quelles sont les meilleures places dans un opéra ? Le meilleur endroit : le premier balcon. Le son vous parviendra et vous pourrez voir la séquence dans son intégralité. Le balcon arrière, quant à lui, vous offre généralement moins de visibilité, surtout si vous êtes dans les rangées arrière ou latérales.

Quelle tenue porter pour aller à l’opéra ?

Y at-il un code vestimentaire? Il n’y a pas de code vestimentaire, mais une tenue appropriée est requise. Lors des soirées de gala, il est recommandé de porter un costume sombre pour les hommes et une robe pour les femmes.

Comment s’habiller pour l’Opéra de Lyon ? Comment dois-je m’habiller ? S’il n’est pas interdit d’afficher sa beauté au jeu, le temps où queues de pie ou tenues de soirée étaient de rigueur est révolu. Les jeans, t-shirts et sweats à carreaux sont les bienvenus.

Que porter pour voir une palette? Les garçons doivent porter un pantalon décontracté et une chemise à manches longues. Ils peuvent également mettre un pull ou une veste légère par-dessus leur chemise pour les couvrir si nécessaire. Évitez les vêtements trop serrés ou les sacs trop grands, car ils peuvent être intimidants pour profiter du spectacle !

Quel opéra voir à Paris ?

  • L’Opéra Garnier.
  • L’Opéra Bastille.
  • Le Musée du Châtelet.
  • Le Musée des Champs-Élysées.
  • L’Opéra-Comique.
  • Classe infantile.
  • Théâtre National de Chaillot.
  • Le Théâtre du rond-point.

Quel décor est choisi dans l’opéra ? Le meilleur endroit : le premier balcon. Le son vous parviendra et vous pourrez voir la séquence dans son intégralité. Le balcon arrière, quant à lui, vous offre généralement moins de visibilité, surtout si vous êtes dans les rangées arrière ou latérales. Cela ne s’applique pas à tous les opéras.

Quel opéra regarder en 2022 ? L’opéra de Massenet, Manon, brillera en février et mars 2022 à l’Opéra Bastille dans un spectacle haut en couleurs qui initie les personnages de Manon, le Chevalier des Grieux, Lescaut et De Brétigny à l’effervescence des années folles.

Quelle sont les 2 Opéra de Paris ?

Paris compte trois théâtres : l’Opéra Comique, l’Opéra Garnier et l’Opéra Bastille. D’époques et de styles différents, ils jouent un rôle important dans la vie culturelle parisienne.

.

Comment s’habiller pour un opéra homme ?

Les indispensables pour rester stylée sans en faire trop Un joli costume (veste et jupe ou pantalon) : vous voyez probablement déjà dans votre garde-robe un ensemble composé d’une veste et d’un pantalon ou d’une jupe en plus et d’une jolie chemise. Sachez que vous pouvez le mettre avant d’aller à la salle de sport.

Comment se comporter à l’opéra ? Ne chante pas, ne fredonne pas, ne bat pas la mesure. Peu importe à quel point vous aimez la musique, gardez la religion silencieuse. Vos voisins vous remercieront. Si vous allez à l’opéra de deux couples, les femmes sont assises au milieu, chaque homme et l’homme à côté d’elle.

Comment s’habiller pour aller à l’Opéra de Vienne ? Dans le cas des vêtements, il n’y a pas de frais. Par contre, la plupart des gens qui viennent sont assez bien habillés, costumes, chemises, parfois cravates et robes ou jupes pour les femmes.

Comment s’habiller pour l’opéra de Lyon ?

Comment dois-je m’habiller ? S’il n’est pas interdit d’afficher sa beauté au jeu, le temps où queues de pie ou tenues de soirée étaient de rigueur est révolu. Les jeans, t-shirts et sweats à carreaux sont les bienvenus.

Comment s’habiller pour l’opéra ? Y at-il un code vestimentaire? Il n’y a pas de code vestimentaire, mais une tenue appropriée est requise. Lors des soirées de gala, il est recommandé de porter un costume sombre pour les hommes et une robe pour les femmes.

Quelles sont les meilleures places à l’Opéra de Lyon ?

C’est mieux : la première rangée du premier balcon ou le deuxième balcon (qui est évidemment un peu plus éloigné de la scène). Ces sièges permettent d’entendre le groupe et les chanteurs, de bien voir la scène et de lire en privé sans difficulté. Acoustique : L’état général est bon.

Quel est le meilleur endroit pour un spectacle ? C’est aussi pourquoi la direction du regard sur la scène est importante. Les meilleures places sont sans aucun doute au premier étage, au premier rang, dans un box central !

Quand arriver à l’opéra ?

Il est conseillé aux spectateurs de ne pas arriver plus de 45 minutes avant le spectacle. La représentation commence toujours à l’heure indiquée sur le site et sur les billets. Seuls les anciens combattants sont autorisés à entrer dans la salle pendant la récréation. Les portes du théâtre ferment 15 minutes après le début de la représentation.

Qui est le directeur de l’Opéra de Paris actuellement ?

La première danseuse étoile espagnole a été nommée vendredi. Il a remplacé Aurélie Dupont, qui a démissionné et choqué tout le monde en juin dernier.

À LIRE  Cristiano Ronaldo se fiche de la crise : sa nouvelle lubie à plus de 20 millions d'euros

Qui est le directeur de l’Opéra national de Paris ? Alexander Neef, directeur de l’Opéra national de Paris – L’Opéra national de Paris – Opéra national de Paris.

Qui dirige l’opéra ? A partir de 2021, Alexander Neef est nommé par Emmanuel Macron en remplacement de Stéphane Lissner à la tête de l’Opéra de Paris.

Qui dirige le chef d’orchestre à l’opéra ?

Orchestre de l’Opéra de Paris
Le genreOpéra, musique de ballet
Des instructionsGustave Dudamel
FondationJean Baptiste Luly
Construction compositeOpéra National de Paris

Comment s’appelle l’homme qui dirige le groupe ? Aussi connu sous le nom de chef ou chef permanent. Il dirige la sélection du répertoire pour la saison et les tournées, donne son avis sur le recrutement de nouveaux musiciens, et dirige l’orchestre pour un nombre de concerts par an (modulé selon le chœur).

Quel est le rôle d’un maestro ?

Maestro, un métier passionnant et difficile Tourne le dos au public et donc, face aux musiciens, le chef d’orchestre coordonne les instruments en leur donnant le rythme, l’allure pour qu’ils jouent bien. Il doit diriger les musiciens, ajuster les niveaux sonores des instruments.

Comment devenir maître ? Il a étudié la musique dans les classes du conservatoire. Vous devez ensuite déposer votre candidature auprès d’institutions prestigieuses telles que l’École Normale de Paris ou le Conservatoire Supérieur de Paris. Une fois accepté, vous devez obtenir un diplôme d’un cours de gestion.

Vaut-il la peine d’avoir une voiture? En fait, la voiture obtient tous ses avantages au début d’une nouvelle création. Il facilitera l’organisation du travail, en colorant dans ses ressentis. Il donne le ton, l’action et quelques repères pour correspondre à l’ensemble. Une fois que tout est arrangé, vous pouvez partir.

Comment un chef d’orchestre dirige ?

Le chef d’orchestre bat le chronomètre de la main droite. Il est souvent complété par un arbre pour augmenter le nombre de caractères et ainsi faciliter la lecture pour le public. Le premier trait de l’échelle est généralement vers le bas, le dernier vers le haut.

Pourquoi Aurélie Dupont quitté l’Opéra ?

La directrice de la danse de l’Opéra de Paris, Aurélie Dupont, quittera son poste le 31 juillet pour « se consacrer à un travail personnel », a annoncé l’organisme jeudi 16 juin. son règne, se tournera vers d’autres horizons.

Qui est le mari d’Aurélie Dupont ? De 2011 à 2017, Aurélie Dupont a été mariée au danseur étoile Jérémie Bélingard. Ils ont deux enfants nés en mai 2008 et janvier 2011. Elle a été l’une des premières stars à avoir des enfants au cours de sa carrière de danseuse.

Qui est le directeur de l’Opéra de Paris ? Alexander Neef, directeur de l’Opéra national de Paris – L’Opéra national de Paris – Opéra national de Paris. Alexander Neef est né en Allemagne en 1974.

Qui va succéder à Aurélie Dupont ?

L’annonce, l’été dernier, du départ d’Aurélie Dupont du côté de la danse à l’Opéra de Paris en surprendra plus d’un. Et pour divertir les autres, qui espèrent sa suite. La star locale a remplacé Benjamin Millepied au pied levé, une décision forte de Stéphane Lissner mais sans suite.

Qui est la plus jeune danseuse étoile ? Paul Marque, le plus jeune des valseurs, donne des détails sur le toucher de la valse.

Qui a fait le premier opéra ?

Une question musicale et historique, ou l’occasion de remonter à la lignée d’une des formes de musique les plus populaires. La première représentation de l’Orfeo de Claudio Monteverdi a eu lieu au théâtre de Mantoue, en Italie, le 24 février 1607.

Comment s’appelait le premier opéra ? En 1598 à Mantoue, Jacopo Peri écrivit Dafne (en), qui fut considéré comme l’un des premiers opéras (on parlait alors de dramma per musica). L’Orfeo de Claudio Monteverdi (1607) est également cité aujourd’hui.

Qui a créé l’opéra français ? Tout d’abord, l’un des premiers musiciens à créer des opéras en France fut Robert Cambert, compositeur né à Paris en 1627, considéré aujourd’hui comme le « père » de l’opéra français. Il collabora avec le poète Pierre Perrin qui reçut le privilège de l’Académie Royale de Musique créée en 1669.

Quel est l’opéra le plus long ? Ancienneté : Opéra-théâtre de Metz Fondé le 3 février 1752 et anciennement appelé « Hôtel des Spectacles », l’Opéra-théâtre de Metz est le plus ancien théâtre encore en activité. .

Qui a créé le premier opéra ?

La première représentation de l’Orfeo de Claudio Monteverdi eut lieu au théâtre de Mantoue, en Italie, le 24 février 1607. C’est une tradition des musicologues et des musiciens de considérer dans cette création la naissance de l’opéra occidental.

Quand est la première de l’opéra ? 1er février 1598 : Création de Daphné par Jacopo Peri Daphné, un « prêtre » dans un prologue et six scènes sur un livret d’Ottavio Rinuccini avec une musique de Jacopo Peri (1561-1633), est créée au Palais Corsi à Florence le 1er février , 1598, est considéré comme le premier opéra composé.

Comment est né l’opéra ?

Les madrigaux italiens, les mascarades et les danses de cour sont quelques-uns de ses ancêtres. Le premier opéra a été écrit par Jacopo Peri à Mantoue en 1598 et s’appelait Dafne. En 1607, L’Orfeo est interprété par Claudio Monteverdi. L’opéra est entré en France en 1645 grâce au cardinal Mazarin.

Quelle est l’origine du mot opéra ? De l’opéra italien (« opera »), lui-même issu du latin opera qui vient du latin opus.

Où sont nés les opéras ? L’opéra est né en Italie au XVIIe siècle.Avec les ancêtres de l’opéra, il existe de nombreux types de divertissement de la Renaissance avec des figurants, de la musique et de la danse. En 1598, Jacopo Peri écrivit Dafne, le premier opéra.

Qui est le créateur de l’opéra français ?

Le théâtre français débute à la cour de Louis XIV (durant l’âge d’or du théâtre) et l’œuvre de Jean-Baptiste Lully, Cadmus et Hermione (1673), exemple de la crise ancienne, est bien que divers essais aient été effectués. endroits avec ce type, en particulier Pomone de Robert Cambert.

Dans quel pays l’opéra a-t-il été joué ? Début. L’opéra occidental est né en Italie à Florence au XVIIe siècle.

Comment s’appelait le premier opéra français ? Le 3 mars 1671, Pomone, la première pièce française, composée par Robert Cambert sur un livret de Pierre Perrin, est jouée sous les auspices de l’Académie d’Opéra dans la salle du Jeu de Paume de la Bouteille.