La suite aujourd’hui… Accor

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

(AOF) – Au troisième trimestre 2022, Accor a enregistré un chiffre d’affaires de 1,15 milliard d’euros, en hausse de 83% à volume et taux de change constants. Le chiffre d’affaires est en hausse de 9% à périmètre comparable par rapport au T3 2019. Il a bondi de 95% en données publiées. Le RevPAR du Groupe, ou revenu par la disponibilité des chambres (indicateur clé du secteur) affiche une augmentation globale de 14% au troisième trimestre 2022 par rapport au troisième trimestre 2019.

Sébastien Bazin, Président-directeur général de Accor, a déclaré : « La dynamique commerciale est restée très forte ce trimestre, avec un RevPAR et un chiffre d’affaires du Groupe dépassant largement les niveaux de 2019. L’Asie-Pacifique, dont l’activité redémarre désormais, toutes les géographies sont en croissance par rapport à 2019 ».

En termes de perspectives, Accor est désormais confiant dans sa capacité à atteindre la borne haute de son objectif d’EBITDA de 610 et 640 millions d’euros pour l’année.

– Premier opérateur hôtelier mondial, créé en 1967, avec plus de 40% du marché (hors France, 1/3 du marché), leader en Asie-Pacifique, Moyen-Orient-Afrique et Amérique Latine ;

– Portefeuille hôtelier de 5 300 hôtels, soit 778 000 chambres dans 100 pays, du luxe pour 26% du chiffre d’affaires sous les enseignes Fairmont, Pullman, Raffles, Sofitel, etc. à la classe moyenne (34%) et économique Adagio, Ibis, Mercure, Novotel… ;

– Activité de 2,2 milliards d’euros… ;

– Modèle économique basé sur la réduction des besoins en fonds propres par « asset light » – vente d’immeubles et contrôle de gestion, en fidélisant et en optimisant le modèle ;

À LIRE  C'est à Cannes ! La folie et la démesure des passages du Yachting Show

– Capital caractérisé par la présence des opérateurs hôteliers chinois Jin Jiang et Huazhu (13% et 6,2% chacun), du fonds qatari QiA (11,3%) et de l’anglais Kingdom Hotels (9,21%), dont les fondateurs conservent 1,43% du capital capital, avec un conseil de 12 membres dirigé par le PDG Sébastien Bazin ;

– Structure financière maîtrisée avec 2,5 milliards d’euros de trésorerie contre 2 milliards d’euros d’endettement net à fin juin.

– Simplification de l’organisation en deux divisions : « Economy, Midscale & Premium Division », département hôtelier qui regroupe les marques Ibis, Novotel, Mercure, Swissôtel, Mövenpick et Pullman / « Luxury & Lifestyle Division », division regroupant les marques d’hôtellerie de luxe / et Ennismore, l’unité Lifestyle du groupe ;

– Stratégie NULSTIL pour des économies de coûts récurrents – 200 millions de DKK. euros par an ;

– Stratégie d’innovation au service de l’hospitalité étendue ALL-Accor Live Limitless avec une plateforme unique qui concentre l’offre du groupe, utilisant les données personnelles et commerciales pour fidéliser la clientèle ;

– Stratégie environnementale « Planet 21 » avec un net zéro carbone en 2050 pour tous les hôtels de la marque Accor : plan phasé 2025 : réduction de 25,2 % des émissions de gaz internes et de 15 % des émissions du scope 3, élimination des plastiques à usage unique, révision de 1 /3 de fournisseurs, lancement de 1

hein

« prêt vert », une stratégie d’intégration des hôtels dans leur tissu local pour réduire l’impact négatif de la baisse des déplacements professionnels ;

– Bénéfices du partenariat stratégique avec le groupe chinois Huazhu Hotels visant à renforcer les marques Ibis, Mercure et Novotel en Chine, à Taïwan et en Mongolie ;

À LIRE  Neptune : Comment l'ancien navire Whitbread se prépare-t-il pour un tour du monde ?

– Poursuite de la réduction du bilan par la vente du siège social à Paris pour 465 millions de DKK. EUR;

– Accélération de la diversification vers le « lifestyle », notamment avec Ennismore, détenu à 62,2%.

– Confirmation de la hausse du RevPar (indicateur de l’activité hôtelière), qui dépasse les 2.