Lauragais : lance des entraînements sportifs à distance et cible la communauté LGBT

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Depuis la crise sanitaire, Coralie Brussolo n’exerce plus son activité de coach sportif que loin de Caignac, et désormais elle se consacre à la communauté LGBT.

Par Angélique Passebosc

Publié le 6 octobre 22 à 20:17

Plus d’un an s’est écoulé depuis que Coralie Brussolo a quitté les salles de sport – où elle a longtemps pratiqué – pour se consacrer à une autre forme de coaching : le coaching en ligne. « Covid-19 a fait notre travail à l’intérieur », dit-elle. Et comme je n’ai toujours pas de local pour recevoir mes clients, j’ai choisi ce format. »

Une clientèle ciblée

C’est donc loin de Chaignac où elle vit, accompagne et encadre ses clients qui souhaitent maigrir. « Le premier rendez-vous d’évaluation se fait par vidéo, mais le reste du suivi se fait par applications : un message pour communiquer avec les clients, l’autre, spécifique, leur proposant notamment des vidéos d’accompagnement. »

Il y a quelques semaines, le coach sportif a décidé de faire un « virage à 90 degrés » en ajoutant une autre spécialité à son activité. Désormais, elle souhaite s’adresser à une clientèle plus ciblée, la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels).

Jusqu’à présent, j’étais comme tout le monde. Mais j’avais envie d’essayer autre chose, quelque chose qui me corresponde mieux et surtout qui soit différent. Faisant moi-même partie de cette communauté, ayant vécu – et vivant encore – ce mal-être que les autres nous mettent, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant d’aider ces personnes qui ont du mal à se prendre en charge ou qui se prennent mal en main.

À LIRE  Montceau-les-Mines. Reprise progressive des entraînements à Alliance Dojo 71

Coralie Brussolo a aussi voulu casser les « clichés » et les « stéréotypes » des salles de sport. « C’est vrai que les femmes au théâtre sont obligées de travailler leurs abdos et beaucoup de fessiers. Mais il est important de travailler tout le corps ! Avant d’ajouter :

Ce qui est intéressant, c’est qu’on ne travaille pas forcément sur les mêmes choses que la communauté LGBT. Prenons l’exemple d’une femme qui entame sa transition pour devenir un homme : la perte de poids ou la prise de masse demeure, mais nous nous concentrerons sur d’autres points, notamment après l’opération. Il y aura une partie complète de rééducation, très différente du traitement classique.

Coaching hybride : allier accompagnement en ligne et en salle

L’objectif restant pour le professionnel est d’aider ses clients à aller de l’avant. « Le sport et l’alimentation sont importants, mais il y a aussi tout l’aspect psychologique. En plus de la forme physique, vous devez également penser à l’acceptation de soi. Et cela seul est une victoire. »

Si la Cagnacaise a dû s’habituer à l’idée de ne plus être directement auprès de ses clients, elle confie avoir réussi à trouver de nombreux avantages au coaching en ligne : « Je peux suivre beaucoup plus de personnes en même temps et toucher un périmètre plus large. . clientèle, géographiquement. »

Tout cela sans affecter le suivi individuel ? « Les gens obtiennent de meilleurs résultats lorsque vous travaillez à distance », explique Coralie Brussolo. Quand le coach est présent, on compte trop sur lui, et à distance, une partie de l’autonomie se charge. Le client détient toutes les clés du succès, à lui de s’en donner les moyens. »

À LIRE  HELLOCARE : « La téléconsultation doit être dans le cœur de l'homme »

Pour autant, la professionnelle ne cache pas son envie de renouer avec l’accompagnement classique qui a lancé sa carrière. « À terme, je veux faire venir des clients chez moi, dans mon studio, tout en maintenant la formation à distance. En entreprise, cela s’appelle le coaching hybride. Cela me permettrait de cumuler les avantages des deux pratiques : contact pour l’une et portée géographique pour l’autre. »