Le calvaire de ces lycéens était privé de chauffage et d’électricité

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

A Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, les lycéens de Voillaume suivent leurs cours dans le froid, et parfois dans le noir, rapporte RMC.

Pour baisser le chauffage à 19 degrés, selon les recommandations gouvernementales, il faut en avoir un qui fonctionne encore. Et avoir des fenêtres qui ferment en plus… Ce qui n’est pas le cas avec la construction du lycée A pour Voillaume à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). L’âge est plus que visible. Dans certaines salles de classe, il ne dépasse pas 14 degrés, rapporte RMC, qui a pu constater les dégâts. Dans le gymnase, il fait aussi très froid. « Nous avons des étudiants qui enseignent en manteaux. […] Il est épuisé », a déclaré un professeur de lycée aux médias.

Les toilettes sont également dans un état lamentable. Une porte manquante ou cassée, de l’humidité, de la saleté… Même les élèves et les professeurs n’ont pas de bonnes toilettes. Avec les températures qui continuent de baisser et l’hiver qui se durcit, la situation devient insupportable. Dès lors, élèves, enseignants et personnels d’encadrement ont décidé de le dire avec vigueur. « J’ai honte que les élèves soient obligés de les retrouver dans de telles conditions », s’est interrogé Léo Kloeckner, professeur de géohistoire, auprès de RMC.

LIRE AUSSI Quand Pap Ndiaye est fier de la diversité du lycée Au lycée Voillaume, c’est le découragement complet. « Ce matin, nous avons eu cours dans le noir. […] Vous ne verriez que les cahiers avec les flashs des téléphones. C’est dix fois depuis début novembre. Franchement, c’est scandaleux, il faut faire quelque chose ! à refuser à une élève de terminale, pour sa part.

À LIRE  VEndre terrain : Les démarches à suivre pour vendre votre terrain

Outre les conditions de vie désastreuses pour les 2 400 élèves de cette école, c’est le manque de perspectives d’amélioration qui décourage tout le monde. En fait, le bâtiment A, aussi impressionnant soit-il, ne fait pas partie du plan de rénovation de plusieurs millions d’euros. De plus, les bâtiments restaurés sont pleins de maçonnerie médiocre.

DOCUMENT RMC – Dans ce lycée de Seine-Saint-Denis, les fenêtres ne ferment pas. Il fait moins de 15°C dans les salles de cours et les élèves y gardent leurs manteaux. Les professeurs ont décidé de parler. Les images semblent d’un autre temps. #ApollineMatin pic.twitter.com/Up5okT8iq1

Je me suis abonné

Contenu de points illimité

Vous lisez actuellement : Le sort de ces lycéens qui n’ont ni chauffage ni électricité