Le CHU de Strasbourg demande aux médecins de « restreindre » la collecte de sang en raison d’une pénurie de plastique

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

En raison de la rareté des matières premières, le plastique se raréfie et avec lui les tubes de prélèvement biologique.

Publié le 11/02/2022 06:49

Mis à jour le 11/02/2022 07:02

La rareté des matières premières affecte les procédures médicales et biologiques quotidiennes. A Strasbourg, les médecins hospitaliers ont reçu pour consigne de commander moins de tests sanguins car l’approvisionnement en tubes à essai en plastique se raréfie.

Et pour s’expliquer, le service de biologie du CHU de Strasbourg n’exagère pas. « Nous sommes confrontés à une pénurie mondiale de plastique. Cela s’applique à tous les tubes très fréquemment utilisés », détaille un mail interne adressé aux médecins. « Veuillez limiter votre prescription de biologie autant que possible. » Réduire les analyses de sang ? Le médecin de l’établissement étonné nous confie qu’il ne peut pas le voir lui-même.

Le syndicat des biologistes hospitaliers confirme : les tensions dans l’approvisionnement de ces tubes de prélèvement se répètent depuis deux ans, depuis le début de la crise du Covid. Mais pour sa PDG, Carole Poupon, seuls certains hôpitaux sont aujourd’hui concernés, car les tensions ne concernent que certains prestataires.

À LIRE  Cherbourg en Cotentin. Alicia va bientôt proposer une nouvelle activité à sa salle de sport