« Le express le plus lent du monde » – Lettre d’un cheminot

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Cervin-Gothard à Grossboden, Andermatt.

Home / Culture / « L’explication la plus lente du monde »

Les Suisses l’appellent en plaisantant « la peine la plus lente du monde ». Cette basse vitesse est l’un des attraits du Glacier Express, le train moderne et confortable du Matterhorn Gotthard Bahn (MGB), qui laisse le temps de contempler le paysage unique pendant les loisirs.

De Zermatt à Saint-Moritz, il traverse les cantons du Valais, d’Uri et des Grisons, franchit 291 ponts, 91 tunnels et, grâce aux crémaillères, surmonte les voies les plus difficiles. La visite commence à Zermatt avec une vue inoubliable sur le Cervin. C’est pour attirer une clientèle internationale de passionnés de montagne que cette ligne a été créée au début du 20ème siècle. Depuis, le matériel et l’outillage n’ont cessé d’être améliorés, d’anciennes locomotives à vapeur et locomotives électriques de type « Crocodile » fournissent les trains d’aujourd’hui.

De Brigue à Disentis, à 1 000 mètres d’altitude, le train longe le glacier d’Aletsch qui donne naissance au Rhône, et longe les contreforts des sommets de 3 500 à 4 000 m. Il atteint le col de l’Oberalp à 2 044 mètres, franchit 15,5 kilomètres du tunnel de la Furka avant d’aborder l’impressionnante vallée escarpée du Rhin, puis rejoint son Albula. Vient ensuite l’étonnant viaduc de Landwasser, le tunnel de l’Albula à 1 789 mètres d’altitude, la haute vallée de l’Engadine avant d’atteindre Saint-Moritz. L’ensemble du voyage dure environ huit heures.

👉 Retrouvez l’intégralité de l’article dans le numéro 3393 de La Vie du Rail Magazine : https://www.laviedurail.com/magazines-archives/la-vie-du-rail-magazine-mensuel/K3393/

À LIRE  "Déclics & Des Sons" Festival International de Photographie 2023 ...