Le maire de Fougères tient un meeting : « L’ascenseur est votre chef-d’œuvre ! »

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Cette semaine, Louis Feuvrier et ses adjoints ont présidé l’assemblée du maire. L’occasion d’entendre les habitants et leurs attentes.

Hervé Pittoni

Publié le 4 octobre 22 à 9:54

mis à jour le 4 octobre 22 à 10:21

Les économies d’énergie, passage obligé

« L’ascenseur est votre spécialité ! » A ces mots, Louis Feuvrier sourit. Cette déclaration a été lancée par l’un des neuf participants lundi soir, lors de la réunion de Bita.

Bon, passons au sujet suivant. Ce soir, l’ascenseur ne fera pas de vagues…

Cette semaine, Louis Feuvrier organise cinq rencontres citoyennes. Nom de code : Réunions du maire.

Séances qui permettent au premier juge, à ses adjoints et aux directeurs de département de s’exprimer sur la décision prise par le gouvernement local.

Elle est pilotée par les budgets, les enjeux actuels, les grands projets et les collectivités territoriales.

Ce tableau, Louis Feuvrier l’a mis sous la forme d’un instituteur. Un tableau, pour commencer, avec une explication du fonctionnement des finances de la ville, et un aperçu du budget 2022.

Un budget dont la part d’autofinancement peut être maintenue, au prix de sérieuses économies d’énergie : « Nos dépenses énergétiques vont augmenter de 1,5 M€ cette année, si nous ne mettons pas en place des projets… »

Des taxes foncières qui ont augmenté de 8% ?

Les millions d’euros s’additionnent

Mais nous n’avons pas augmenté nos tarifs depuis 2009, et Fougères est l’une des deux communes bretonnes de plus de 10 000 habitants, sur une quarantaine, à avoir les tarifs les plus bas.

Un silence respectueux dans le public.

À LIRE  Tempête Gérard : 75 000 foyers sans électricité dans l'Ouest

Cela fait suite à une liste de « grands défis » auxquels la ville est confrontée : changement climatique, biodiversité, santé, énergie. De plus, la chambre comprend que les lampadaires sont éteints la nuit.

On parle aussi de « grands projets » : rue de la Pinterie, rue de la Forêt, plusieurs centres de santé « dans le secteur Bertin », des immeubles et un centre d’interprétation culturelle…

On s’est un peu arrêté sur le château et sa tour, sur le Nançon qui va bientôt le passer dans le ciel, dans le quartier Annexe, sur les maisons qui poussent un peu partout avec Fougères Habitat et des promoteurs privés…

Des millions d’euros sont en jeu mais, en tant qu’élu professionnel, Louis Feuvrier considère toujours l’ampleur des soutiens de l’Etat, de la région, du département. Louis Feuvrier résume « Ce sont des investissements qui donnent de la valeur à la ville, et la valeur de la richesse de ceux qui la possèdent ».