Le maître pâtissier Bruno Grandvoinnet s’exporte dans le Jura avec du cacao. T • macommune.info

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Fondé il y a 20 ans à Besançon, le maître pâtissier artisan chocolatier Bruno Grandvoinnet a ouvert une nouvelle entreprise non pas dans la capitale comtoise, mais à Arbois. Ouvert le lundi 17 octobre, Cacao. J’ai déménagé rue de l’Hôtel de Ville…

L’entreprise est co-dirigée par l’artisan de Besançon et une de ses anciennes collaboratrices, Mélanie Teles. « Le but n’était pas d’augmenter le chiffre d’affaires à tout prix, mais d’accompagner un ancien salarié dans un nouveau projet », explique Bruno Grandvoinnet, « Mélanie était toujours là quand on avait besoin d’aide. De l’aide. Donc, quelque part, elle était C’est normal que aujourd’hui on nous rend la pareille », ajoute-t-il, espérant que Cacao.T sera « complètement autonome sur le long terme, dans sept ans ». D’ici là, Bruno Grandvoinnet (49% des parts) et son épouse (2%) soutiennent Mélanie : « on l’aide à monter les marches ».

« Mettre en avant les produits du terroirs et faciliter les circuits courts »

Le Bisontin explique heureusement le choix de l’emplacement : « J’ai un ami qui a vendu sa boutique (éd. Marc Verdant) et Arbois est une jolie ville touristique où il est possible de mettre en valeur les produits locaux et de faciliter les circuits courts ».

La promotion des produits régionaux est vraiment quelque chose qui plaît à Mélanie Teles. « Nous ne proposons que du local. Aussi pour le goûter je collabore avec des producteurs locaux pour la viande, les prémices, la bière vient de Pupillin, la limonade de Champagnole, le thé de LaGrange à Marnay ».

Le pâtissier a également souhaité créer une spécialité locale : la tourtière jurassienne. Il est réalisé avec de la crème d’amande Macvin aux pommes et raisins, le tout dans une sorte de pâte brisée en forme de brique. C’est déjà un grand succès auprès des locaux.

À LIRE  Prix ​​Bayeux : Nikon continue de soutenir les jeunes photojournalistes

Alors que Bruno Grandvoinnet s’occupe davantage de la logistique et approvisionne une partie de la production, Mélanie est à la fois au laboratoire pour préparer les desserts, en cuisine pour cuisiner le plat du jour et en boutique pour assurer la gestion. Cacao. T propose environ 22 types de cupcakes et une vingtaine de grands formats.

En termes d’ambiance et d’ambiance, l’entreprise est grande et dispose de nombreux espaces aux décorations travaillées, un univers différent pour chaque pièce. La cave voûtée transformée en salon de thé sera fraîche en été et la terrasse aménagée est protégée des bruits de la rue. Ne manquez pas la rivière de chocolat qui met l’eau à la bouche des clients dès leur entrée dans les locaux…

Infos +