Le marché locatif lyonnais en pleine forme en 2022

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

La Métropole Lyon est l’une des villes aux loyers les plus élevés de France, avec un loyer mensuel moyen variant entre 14 € et plus de 21 € le m². En effet, pour accéder à un appartement meublé dans la Ville Lumière, il faut calculer un loyer moyen au m² d’environ 975€ contre un loyer moyen d’environ 840€ pour un appartement non meublé.

La hausse des loyers mensuels moyens à Lyon a été particulièrement forte pour les appartements 1 chambre, qui se louent désormais à plus de 24 €/m2 pour les appartements meublés contre un peu moins de 21 €/m2 pour les logements vacants, ainsi que pour les 3 chambres, qui se louent en moyenne le loyer mensuel dépasse 17 € par m2 meublé et 14 € non meublé.

Outre les quelque 3 000 logements neufs construits dans la Ville Lumière courant 2021, le manque d’offre, la flambée des prix, mais aussi et surtout le boom démographique sont autant de facteurs qui ont fait de la location à Lyon une étape du parcours des guerriers. encore plus spécifiquement pour les étudiants et les personnes âgées souvent dans l’impossibilité d’accéder à un logement.

Selon les spécialistes de l’immobilier, l’offre locative dans la métropole lyonnaise, qui est une ville qui attire de nombreux étudiants et jeunes actifs, est essentiellement axée sur les studios et les T2. Par ailleurs, l’attrait touristique de la ville lumière a également suscité un fort engouement pour la location d’appartements meublés. Ainsi, dresser un état des lieux de l’évolution de l’offre locative dans les différents secteurs de Lyon permettra de se positionner par rapport au prix, à la qualité et aux types de logements accessibles sur le marché.

Sommaire

Le marché locatif de l’immobilier dans le lyonnais : ce qu’il y a à savoir

Suite au durcissement des mesures concernant la location de meublés de tourisme, annoncé au début de l’été par la municipalité, ainsi qu’au renforcement du dispositif d’encadrement des loyers, récemment mis en place, notamment les locations privées commencent progressivement à être déposé au Lyonnais. De même, la mise en place de plafonds de loyers et d’informations obligatoires dans les annonces de location a favorisé l’implantation d’agences immobilières dans la métropole lyonnaise, notamment les plateformes en ligne.

À LIRE  Comment réduire la facture de chauffage sans avoir froid ?

Le marché de l’immobilier de bureaux est fortement concentré à Lyon intra-muros et Villeurbanne, et plus précisément dans le quartier de la Guillotière pour les espaces de co-working, tandis que les immeubles industriels se déplacent progressivement hors du Grand Lyon par manque d’espace. Les principaux constats attestent du manque de constructions neuves, de la rareté des 5 et 4 chambres et de la désaffection progressive des entreprises lyonnaises pour les surfaces de bureaux d’une surface supérieure à 500 m2.

La Presqu’île de Lyon : le secteur affichant les loyers mensuels les plus élevés de la ville

Le 2e arrondissement de Lyon, connu comme le secteur le plus cher de la métropole, affiche un loyer mensuel moyen de 1 213 €/m2 pour un logement meublé contre un loyer mensuel moyen de 1 068 €/m2 pour un logement non meublé. Le 1er arrondissement a un loyer mensuel moyen de 1 080 €/m2 pour les appartements meublés contre un loyer mensuel moyen de 952 €/m2 pour les appartements non meublés.

Malgré un parc immobilier relativement important, la Presqu’île et plus particulièrement les rues situées en bas des pistes, comme la rue Sainte Catherine ou la rue Désirée, permettent de trouver quelques offres rares et abordables, notamment des appartements dans les combles ou en hauteur. étages sans ascenseur. Le quartier Perrache/Suchet, qui était autrefois une prison avant ses récentes rénovations, propose de nombreux appartements pour un loyer mensuel moyen de 16 €/m2.

Même si le 2ème arrondissement dispose de plusieurs offres de 4 pièces, disponibles à un prix de plus de 14€ le m2, on observe une différence significative entre les loyers des 2 pièces, qui est de plus de 17€ le m2 dans le 2ème et s’élève à plus de 15 € le m2 au 1er.

Le 6ème arrondissement : un secteur où les prix de l’immobilier montent en flèche

A l’instar de la Presqu’île de Lyon, le loyer mensuel moyen dans le 6ème arrondissement, estimé à environ 17 €/m2, est lui aussi en constante augmentation avec des loyers élevés atteignant plus de 22 €/m2. En effet, le loyer mensuel moyen dans ce secteur proche de l’hyper-centre peut atteindre jusqu’à 1 199 € du m2 pour un appartement meublé contre 1 031 € du m2 pour un appartement non meublé.

À LIRE  Ces personnes

L’axe du métro Masséna vers la Part-Dieu, qui est l’un des quartiers les plus prisés du 6ème arrondissement, a un loyer moyen mensuel de 19€ le m2 mais permet tout de même de trouver de rares appartements 1 chambre accessibles par prix autour de 17€ le m2 et certaines offres 4 pièces à moins de 16€ le m2. Le secteur de Bellecombe, plus excentré et plus adapté aux familles, affiche un loyer mensuel moyen de 18 €/m2 et des loyers bas pouvant avoisiner les 15 €/m2.

Le 8ème et le 9ème arrondissement : les secteurs les plus rentables pour louer à Lyon

Le 9ème arrondissement de Lyon reste le secteur le plus attractif de la métropole avec des loyers mensuels moyens autour de 14€/m2, des offres rares à 12€/m2 et des loyers élevés pouvant atteindre 18€/m2. Ensuite, le 8ème arrondissement, qui a un loyer mensuel moyen de 16€ le m2, est aussi l’un des endroits où l’on peut trouver des appartements pas chers.

Les quartiers de Valmy et de la Gare de Vaise, proposant un large choix de studios, T1, T2 ou encore T3 datant du 19e siècle et plus récemment, sont les secteurs les plus prisés par les familles qui ont décidé de s’installer au 9e siècle. Par ailleurs, les quartiers de la Guillotière et de Monplaisir, bien desservis par les transports en commun et disposant de nombreux commerces et services indispensables, gagnent en popularité avec la présence de studios à moins de 17€ le m2.