Les dernières étapes du projet de la salle multisports d’Airaines

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

La commune d’Airaines avait exprimé il y a plusieurs années le souhait d’une salle multisports. Le projet prend forme et les travaux débuteront dans les mois à venir.

Par Enzo Etton

Publié le 21-juil-22 à 16:20

Le projet a été validé par la municipalité en 2018, et il verra enfin le jour dans les mois à venir. La commune d’Airaines va se doter d’une salle multisports sur le site du stade Jean Vérité.

18 mois de travaux

Le complexe comprendra le dojo du club de judo, une salle de musculation et un gymnase attenants, un espace réservé aux associations locales et des vestiaires flambant neufs pour le club de football (AS2A). « Nous avions besoin de matériel. Le football avait besoin de nouveaux vestiaires pour répondre aux normes de la fédération. Pour le Judo, qui est une association pleinement fonctionnelle, il avait besoin d’un équipement digne de ce nom, puisqu’il était jusqu’à présent situé dans la salle communale, qu’il doit partager. explique le maire Albert Noblesse.

Après la procédure d’appel d’offres, qui s’est terminée le 30 juin, les choses sérieuses peuvent donc commencer. Même s’ils sont très nombreux, après qu’un seul candidat ait manifesté son intérêt, un nouveau concours doit être annoncé. Le bâtiment se trouvera alors entre le stade, le court de tennis couvert et le parking actuel. La clôture actuelle sera donc abattue et le stationnement sera déplacé de quelques mètres.

« L’idée est de garder nos jeunes sur Airaines. »

« L’idée est de garder nos jeunes sur Airaines. »

Les travaux de ce complexe flambant neuf de plus de 700 m² débuteront généralement d’ici la fin de l’année et devraient durer 18 mois. Par conséquent, si tout se passe bien, le bâtiment pourra ouvrir en 2024.

La volonté de la commune de construire de tels équipements est claire : faire d’Airaines un lieu de rencontre des jeunes pour leurs activités. Albert Noblesse explique : « Depuis notre entrée en fonction lors du mandat précédent, nous avons voulu garder nos jeunes sur le territoire. Avec ce type de matériel, nous essayons de les retenir et de les empêcher de se rendre à Abbeville, Flixecourt ou Amiens, en leur donnant de quoi s’occuper le soir. Cela vous permet également de lutter contre l’impolitesse, ce qu’ils pourraient faire s’ils s’ennuyaient. »

Cependant, le maire et ses équipes doivent composer avec un imprévu. Le surcoût du projet est lié à la situation économique actuelle et à l’inflation. Auparavant 629 118 euros HT, désormais le coût est estimé à environ 900 000 euros HT. Un prix qui peut encore fluctuer d’ici la fin des travaux.

Mais la commune peut encore compter sur des subventions du DETR (Dotation d’Equipement Rural), du Département, de la Fédération de Football et éventuellement du Judo. Cela permet de financer le projet à hauteur de 483 000 euros, en attendant d’éventuels financements de la région.